sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Amélioration du déficit neurocognitif lié auVIH sous lithium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Amélioration du déficit neurocognitif lié auVIH sous lithium   Mer 11 Oct - 23:49

Amélioration du déficit neurocognitif lié au VIH sous lithium (EGORA)
jeudi 28 septembre 2006



(28 09 2006)

Letendre SL, Woods SP, Ellis RJ, Atkinson JH, Masliah E, van den Brande G, Durelle J, Grant I, Everall I and the HNRC Group. AIDS 2006,20:1885-8 Dr Karine Lacombe

Le déficit neurocognitif est un syndrome de plus en plus souvent diagnostiqué chez les patients infectés par le VIH. Celui-ci a tendance à s’aggraver avec l’allongement de la durée de vie des patients, bien que l’utilisation des multithérapies antirétrovirales puissantes ait permis une diminution de la prévalence de l’encéphalopathie liée au VIH.

Il n’existe actuellement aucun traitement validé permettant de juguler la détérioration des fonctions supérieures décrite dans le déficit neurocognitif. Les auteurs de ce travail ont par ailleurs montré dans des modèles expérimentaux que le lithium, connu pour son efficacité dans le traitement des troubles bipolaires, pourrait prévenir la dégénérescence neuronale induite par la glycoprotéine gp120 du VIH, à tropisme neurologique central.

Une étude pilote ouverte a donc été menée pendant 12 semaines auprès de huit patients qui ont reçu du lithium à dose efficace (des dosages réguliers ont permis de vérifier le maintien d’une concentration entre 0.4 et 0.8 mEq/L).

Les critères d’inclusion étaient la présence d’une démence associée au VIH ou d’un déficit neurocognitif mineur associé à une infection par le VIH contrôlée par le traitement antirétroviral (charge virale si possible inférieure à 400 copies/mL avec lymphocytes CD4+ si possible inférieurs à 500 /m3, la fréquence de ce type de troubles étant moins grande quand les CD4+ sont supérieurs à 500/mm3).

Les patients présentant une maladie psychiatrique, une infection opportuniste active ou consommateurs de drogues ont été exclus. Après 12 semaines de traitement par lithium, les performances neurocognitives des patients mesurées par l’échelle de dépression de Beck (pour éliminer un état dépressif) et par le Score de Déficit Global, se sont significativement améliorées (p=0.008), en particulier dans le domaine des fonctions d’exécution et de la vitesse d’analyse de l’information.

Les effets secondaires liés au lithium ont été rares (3 cas de dysfonction érectile). Ces résultats préliminaires très encourageants montrent que le lithium associé aux multithérapies antirétrovirales peut être considéré comme un traitement potentiellement efficace dans certains troubles neurocognitifs du patient infecté par le VIH.

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Amélioration du déficit neurocognitif lié auVIH sous lithium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maladie Méconnue : Déficit ALPHA1 ANTITRYPSINE
» Suggestions et idées d'amélioration
» amélioration corporelle ou comment devenir plus fort
» VATICAN : Déficit de 5.4 millions de dollars !
» Prêt a l'amélioration de l'habitat des assistantes maternelles, suite ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-infos :: Sida-savoir vih-
Sauter vers: