sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Onusida impuissante face au raz de marée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Onusida impuissante face au raz de marée   Mer 22 Nov - 14:40

Onusida impuissante face au raz de marée
Publié le 22 novembre (AFP/G. Robins)


D'UNE ANNÉE à l'autre, les chiffres tragiques, effroyables, apocalyptiques de la pandémie sont égrenés à l'approche du 1er décembre, Journée mondiale du sida. Aujourd'hui, dans le monde, plus de 47 millions (fourchette haute) de femmes, hommes et enfants, tout particulièrement dans les pays les plus pauvres, sont contaminés. L'essentiel en Afrique noire, avec près de 28 millions d'individus qui prennent la maladie de plein fouet, les femmes étant les premières victimes sur un continent qui concentre près des deux tiers des séropositifs et des malades infectés dans le monde. Mais l'Asie du Sud et du Sud-Est avec de 8 à 12 millions de malades sont aussi touchées. Un raz de marée qui soulève bien des interrogations. À commencer par celle de la faillite ou l'impuissance des grandes organisations internationales.

« Le rapport de cette année est pour nous un réel sujet d'inquiétude, puisqu'il montre que l'épidémie progresse partout », a reconnu le directeur exécutif d'Onusida, Peter Piot, lors de la présentation des nouveaux chiffres 2006. Chaque jour, 11 000 personnes sont frappées par l'infection, soit un total de 4,3 millions pour l'année. En 2006, 2,8 millions d'Africains ont contracté la maladie et 2,1 millions en sont morts, soit 72 % de l'ensemble des décès dans le monde, en dépit de quelques progrès dans l'accès aux traitements antirétroviraux. Environ un million de personnes les recevaient en Afrique subsaharienne en juin 2006, soit dix fois plus qu'en décembre 2003. Mais les patients bénéficiant d'une trithérapie représentaient cependant moins du quart des 4,6 millions qui en auraient besoin.


L'Afrique australe reste l'épicentre de la pandémie : 32 % des personnes vivent dans cette région où ont été enregistrés 34 % des décès en 2006. En Afrique du Sud, les femmes « paient un tribut disproportionné au virus ». Les jeunes Sud-Africaines de 15 à 24 ans « courent un risque quatre fois supérieur d'être infectées par le VIH que les jeunes hommes ».


Baisse de la vigilance dans les pays occidentaux


Autre signe d'inquiétude, l'épidémie rebondit dans les pays occidentaux où ont pourtant été mises en oeuvre de fortes mesures de prévention et de traitement. « Cela doit nous faire réfléchir sur la manière d'apporter une réponse sur le long terme », analyse le directeur exécutif d'Onusida. « Il est clair que l'introduction du traitement antirétroviral (qui permet de prolonger la vie des patients) dans les pays occidentaux a provoqué une baisse de la vigilance sur les conduites sexuelles à risque. »


Mais pour Act Up, il faut voir dans ce constat épidémiologique accablant les graves manquements de la communauté internationale, tant en matière de développement des traitements génériques que de soutien aux stratégies de prévention, en particulier en matière de réduction des risques liés à l'usage de drogues. Ainsi, en Europe de l'Est, l'utilisation de seringues non stériles par les toxicomanes reste le principal mode de transmission du VIH.

source Le figaro/22.11.06

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Onusida impuissante face au raz de marée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?
» Faire face à une angoisse
» Comment faire face à différents types de personnalité
» La Face cachee de l'armee de Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-infos :: revues de presse-
Sauter vers: