sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 La vie des séropositifs sur la planète "Travail"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calimero

avatar

Masculin
Nombre de messages : 97
Age : 51
Localisation : Lutèce
sexualité : hétérosexuel
célib. ou en couple ? : seul dans son poulailler
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: La vie des séropositifs sur la planète "Travail"   Mar 19 Déc - 22:27


Après une suspension d'environ 15ans de la vie "active" pour cause de VIH contrariant, j'envisage, alors que mes défenses immunitaires semblent stabilisées au-dessus de 300 CD4/mm3, de reprendre une activité professionnelle.
Mais 300-400 CD4/mm3 ce n'est quand même pas un sommet et j'ai encore régulièrement des gros coups de fatigue à gérer, d'autant plus que mon foie a une facheuse tendance à me rappeler à l'ordre à chaque écart alimentaire (je paie en ce moment un lourd tribut au délicieux civet de biche que j'ai mangé hier et ce midi). Malgré mon grand désir de me resocialiser via une activité professionnelle j'appréhende donc beaucoup cette dernière et redoute de ne pas pouvoir m'y adapter.


J'ouvre donc cette trame pour recueillir les témoignages de personnes séropositives connaissant ou ayant connu l'expérience qui consiste à mener une vie professionnelle tout en étant immunodéprimé sous traitements anti-rétroviraux.
Dans ces témoignages certains éléments pourraient être utiles :
_ age
_ niveau immunitaire
_ nombre d'années de séropositivité
_ nombre d'années sous traitements antirétroviraux
_ traitements pris
_ durée moyenne d'une nuit de sommeil
_ type d'activité professionnelle exercée (boulanger, avocat, agent d'entretien, infirmier, vétérinaire, ...) et niveau de stress correspondant à celle-ci
_ intensité de l'activité professionnelle (nombre d'heures par semaines)
_ temps consacré au transport domicile-travail
_ environnement au domicile (faites-vous vous-même le ménage? les courses? ... ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie des séropositifs sur la planète "Travail"   Mer 20 Déc - 9:46

Je suis bien contente de te lire de nouveau Caliméro Very Happy
Voici donc mon témoignage de séropo; je vais essayer de répondre à tes questions point par point.
J'ai 40 ans et j'avais 22 ans au moment de ma séroconversion.
Actuellement je suis à 600 CD4; les 6 dernières années et jusqu'au mois de juin j'évoluais aux environs de 1000/1200 CD4. En 1998 j'en avais 70, avant je ne sais pas. Je suis en cv indétectable depuis 2000 environ.
Bientôt 18 ans de séropositivité.
Nombre d'années sous anti-rétroviraux ? en bithérapie pendant 1 an en 1994, puis en tri, j'ai très vite arrêté car les contraintes de prises de l'époque m'ont rebutée. En trithé de 1998 à 2000 puis en quadri.
Depuis quelques mois je prends : Kivexa (combiné d'Epivir et de Ziagen), Viread, Telzir et Norvir. Mon traitement va changer prochainement car l'association de Viread et de Ziagen est fortement déconseillée: elle induit une mutation du virus.
Mes heures de sommeil varient considérablement d'une nuit à l'autre. Puisque tu sembles un fana des statistiques, je dirais que ma moyenne de sommeil durant ces 18 dernières années a été de 5 ou 6 h/nuit.
Au chomage depuis le mois d'août, je travaillais avant dans les CHR. (cafés, hôtels, restaurants).
Intensité ? mdr ! Les 5 dernières années je bossais entre 35 et 39h/ semaine, mais j'ai longtemps travaillé 70 à 80 h/semaine. Et pas les fesses sur une chaise ! tongue
Je n'ai jamais eu beaucoup de transport. Maxi 15 minutes de voiture.
Je fais le ménage, les courses, le repassage, la cuisine. J'ai trouvé le temps de faire un enfant début 1989, que j'ai élevé seule pratiquement tout le temps.
Voilà.
J'ajouterais qu'à une époque j'ai vraiment mené une vie de dingue. Peu après la naissance de mon fils et de l'annonce de ma séropositivité j'ai acheté une maison avec beaucoup de travaux à faire... En 94 j'ai fait plusieurs séjours à l'hosto ( IVG et cancer du col ) qui m'ont un peu mise sur le flanc. 1994 a aussi été l'année du décès du père de mon fils, moment psychologiquement difficile(autre moment difficile fin 93 : séparation d'avec mon mari-pas le père de mon fils- pour cause de violences conjugales).1995 : tuberculose et 18 mois de traitement : j'ai réellement cru ne jamais m'en relever, les pires moments de fatigue connus. Ensuite 3 zonas dans la foulée.
Je ne me suis jamais arrêtée de travailler, je n'avais pas le choix avec mon fils à élever de toutes façons. J'ai tenu grace à mon bon moral mais je vivais aussi de manière hyper stress. La clop et parfois l'alcool me paraissaient indispensables ( je sais ! c'est une illusion mais bon...).
Maintenant ma vie a changé. J'ai la possibilité de ne pas travailler grace aux ASSEDIC et à ma vie de couple, et c'est tant mieux, je commence à être un peu fatiguée.
PS : certaines dates sont peut-être erronées; entre les périodes confuses et ma mémoire aléatoire....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie des séropositifs sur la planète "Travail"   Jeu 21 Déc - 13:10

Je viens de relire ma réponse. ça fait un peu superwoman, non ?
J'ai été élevée à coup de phrases du genre "le seul qui mange c'est celui qui travaille", "celui qui se laisse aller ne mérite pas le respect", etc etc...
Cette sorte d'endoctrinement m'a certainement aidée à aller au-delà de mes limites de l'époque. L'obligation d'assumer financièrement le bien-être de mon fils a été un autre moteur puissant.
Je pense que si j'avais eu la possibilité de faire autrement mon équilibre nerveux en aurait été amélioré.
Physiquement, j'ai eu la chance de tenir le coup, mais je ne crois pas que mener une vie effrénée soit la meilleure des choses à faire, séropo ou non.
En ce qui te concerne, je comprends qu'il te paraisse inquiétant d'intégrer le monde du travail. Chaque nouveauté est inquiétante, mais franchement, que risques-tu ? tu auras toujours la liberté d'arrêter.
Je suis convaincue que le travail est structurant et, déjà marginalisés par la maladie, ne nous démarquons pas plus par l'inactivité.
Commence peut-être par quelques heures par semaine, choisis un environnement qui te convient.
Ne crains pas l'échec. L'erreur serait de ne pas essayer.
Allez mon poussin !
Si le corps ne suit pas, arrête, si l'angoisse est trop forte, arrête, mais tu peux aussi y gagner, outre un apport financier non négligeable, la satisfaction de toi-même et la fierté de voir tes connaissances enfin utilisées.
Au fait, les bureaux sont non-fumeur partout ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie des séropositifs sur la planète "Travail"   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie des séropositifs sur la planète "Travail"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo planète choc "ovni"
» Méthode de lecture "La planète des Alphas"
» Curiosity découvre une étrange "fleur" sur la planète Mars
» Planète gazeuse dite "océan"
» [Topic unique] Exploration de la planète Mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-forum droit-emploi des séropos :: sida-emploi-
Sauter vers: