sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Serodiscordance ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Serodiscordance ou pas ?   Lun 26 Fév - 21:12

Nous sommes beaucoup a penser et préférer vivre une histoire d'amour avec un autre séropositif, et beaucoup a penser que cela est plus simple à vivre comme relation, votre opinion sur cette idée, vos avis nous interesse, que préféreriez vous ? et pourquoi ?

A vos claviers !........
Revenir en haut Aller en bas
Gwnal



Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 58
Localisation : Picardie
sexualité : Gay
célib. ou en couple ? : en couple
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Couple sérodiscordant...un constat aussi parfois...   Lun 26 Fév - 21:38

Il y a aussi une sérodiscordance parfois qui intervient dans le couple...Ce n'est pas qu'un choix ou un postulat de départ...
Il faut dépasser plein de stades...le plus flippant étant celui de ne pas avoir contaminé l'autre pendant la période où la séropositivité de l'un était inconnue des deux...Ensuite, c'est tout un tas de bouleversements dans la pratique sexuelle...Il faut surmonter plein de craintes, il faut donner du temps au temps...Mais je vous avoue que quand on a la chance de dépasser certaines situations posant problème au départ, c'est une très belle chose de constater que les sentiments peuvent surmonter tous ces obstacles, toutes ces difficultés et que des projets à deux, on peut en avoir et des complicités aussi comme aux premiers temps...
Il faut être prudent mais il ne faut pas que cela tourne à l'obsession...Des règles de prudence s'imposent mais elles ne doivent pas prendre le dessus sur la tendresse, la sensualité, la complicité...Jamais je ne me pardonnerais si je devais contaminer mon ami , c'est certain...Mais je vous assure que dans le couple, il peut y avoir encore plein de belles choses...Merci Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thierry



Masculin
Nombre de messages : 350
Age : 51
Localisation : Clichy
sexualité : Hétéro
célib. ou en couple ? : Divorcé
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Lun 26 Fév - 21:42

Et bien moi je suis de ceux qui pensent que ce sera plus facile peut etre avec une fille séropo, moins de culpabilité aussi peut etre, meme s'il est conseillé de prendre des précautions malgré tout.
Plusieurs raisons à cela, la séropositivité est un fardeau lourds à porter et pouvoir partager avec une personne comme soit peut etre bébéfique à partir du moment ou l'écoute se fait dans les deux sens.
On peut se soutenir mutuellement, enfin c'est mon point de vu, mais je connais aussi des amies séropos qui sont avec des hommes séronég et tout se passe bien, c'est un choix de vie peut etre, à méditer.... mais excellent débat lancé Titidoudou, Mesdames, Messieurs à vos claviers .

Thierry:blabla:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'voyageur



Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 58
Localisation : pays de Loire (sarthe)
sexualité : hétéro
célib. ou en couple ? : célibataire , ben ca....
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: ptèt ben qu'oui, ptét ben qu'non   Lun 26 Fév - 22:39

bonne question! c'est sur que les réponses sont propre à chacune et chacun d'entre nous. Perso je ne me dit pas qu'il est mieux d'aimer une séropo comme moi. En fait, si 1 rencontre arrive et qu'en + l'amour est au RDV, ce n'est pas parcequ'elle ne sera pas séro comme moi, que j'hésiterai. Si elle me dit que cela n'est pas un obstacle à notre histoire, l'amour sera + fort. Je sais aussi que ce ne sera pas évident, mais d'un autre côté, si elle accepte cette situation et qu'elle persiste à la vivre avec moi. je me dit que c'est 1 sacré preuve d'amour. Bien sur, je vivrai un certain "stress" , la peur de la contaminer , je pense, reste présente. A partir du moment que c'est l'amour qui commande, qu'elle soit séro ou pas , et qu'elle m'aime, alors je l'adorerai. Mais à aucun moment je n'oublierai notre sérodiscordance, ca aussi c'est sur. Est-ce vivable sur le long terme?? autre question...biz à tous! :magie:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coco

avatar

Féminin
Nombre de messages : 154
Age : 49
Localisation : deauville
sexualité : hétéro
célib. ou en couple ? : mariée
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Lun 26 Fév - 23:34

Je vous donne mon point de vue et vous faire partager mon expérience sur le sujet de la sérodiscordance.

Je suis mariée depuis 13 ans avec un homme séronégatif. Les problèmes, quant à la maladie, ne se sont pas posés les premières années parce que physiquement je suivais, je travaillais, je ne prenais pas de médocs...etc...
Quand j'ai commencé à aller mal pendant mon traitement hcv, mon mari ne comprenait pas que je sois fatiguée, que je n'arrivais plus à rien.
En fait, comme il l'a compris plus tard, il s'était toujours dit : pas elle !! elle va bien et ira toujours bien. Il ne voulait pas voir.

Il ne me cherchait pas à savoir et quand il essayait, je refusais toute discussion.
Je me sentais inférieure, je ne pouvais plus assurer, je me sentais laide, inutile, lasse ...etc....
Le dialogue s'est complètement rompu et je l'ai quitté en étant persuadée qu'avec un séropo çà serait mieux et que lui serait plus heureux avec une séronégative.
Erreur !!
Quelques mois plus tard, nous nous somme retrouvés.

Mon mari a compris que j'étais fragile et comme les autres malades.
Maintenant, il prends soin de moi mais ne me surprotège pas non plus. Il m'évite pas mal de problème de santé (il est médecin), anticipe en me soignant vite et en anticipant quand j'ai un souci.

Il a changé sa manière de vivre et prend beaucoup plus de temps libre (avant il bossait tout le temps). Il a compris qu'il fallait profiter de la vie, et surtout, que pour nous la vie était encore plus précieuse.
En se séparant, on a réfléchi, on a énormément parlé.
Beaucoup d'années perdues à ne pas se comprendre.
On répare, on en profite, et on est heureux.

J'avais toujours pensé que ce serait plus facile avec un homme séropo, l'expérience m'a prouvé que non.
Le fait de mettre ou pas un préservatif ne change rien, de partager la maladie non plus.
Pour moi, le virus était encore plus présent que jamais dans mon esprit.

Pour moi, quand on s'aime, tout est possible.

coco


Dernière édition par le Mar 27 Fév - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiana

avatar

Féminin
Nombre de messages : 359
Age : 48
Localisation : Cote d'Uzur
sexualité : Hétéro
célib. ou en couple ? : avec un magicien ;-)
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Serodiscordance ou pas ?   Lun 26 Fév - 23:56

Personnellement je dirais que l'Amour est simple seuls les sentiments sont compliqués Smile . J'aime cette expression "J'aime celle ou celui que tu es" cela parle tout simplement. Séro ou pas nous restons des hommes et des femmes avec de l'amour à donner et à recevoir... Un don dans le respect de l'autre Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leelo

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : sud est
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Mar 27 Fév - 1:07

Depuis le départ de mon mari au moins un lustre je n'ai eu que des coup de coeurs qui ne ceux sont pas concretisés peur d'avouer et surtout de prendre une claque et là je suis arrivé à penser que je finirais toute seule........Mais bon pour ma part je pense que je me sentirais mieux avec quelqu'un ayant le même vecu va peut être se parachuter sur mon balcon qui sait................ sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luca

avatar

Masculin
Nombre de messages : 194
Age : 55
Localisation : Morbihan
sexualité : hétéro
célib. ou en couple ? : célib
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Mar 27 Fév - 11:16

Je suis d'accord avec Maya, il faut laisser la porte ouverte au séronégatifs car le monde des séropos est restreint et puis souvent des problèmes de distance viennent tout compliquer.
C'est vrai qu'entre séropos, c'est plus "simple" mais il faut se garder de tomber dans la facilité. La tentation est grande (augmentée par la solitude affective et sexuelle) d'essayer de faire marcher un couple qui dès le départ est mal assorti. Par contre dans un couple sérodifférent, à l'instar de Coco, une fois les difficultés surmontées le couple s'en retrouve renforcé.
Il n'y a pas de vérité en la matière, que l'on choisisse l'une ou l'autre des combinaisons, l'important c'est ne pas passer à coté de l'amour en se mettant des limites inutiles car la vie repasse rarement les plats.


Dernière édition par le Mar 27 Fév - 16:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lila

avatar

Féminin
Nombre de messages : 296
Age : 54
Localisation : finistère
sexualité : hétéro
célib. ou en couple ? : en couple
Date d'inscription : 28/10/2005

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Mar 27 Fév - 12:17

coco j'ai exactement la même expérience que toi, un couple sérodifférent j'aime pas discordant, qui bat de l'aile quand la maladie fait son entrée mais qui après un an de séparation reprend encore plus fort et plus riche, pour moi l'amour s'est imposé quand nous nous sommes rencontrés, c'était un coup de foudre et il ne faut pas se priver de cela en se mettant en retrait cela peut arriver à tous, au moment où tu t'y attends le moins, le plus difficile c'est annoncer les choses parfois c'est bien de l'avoir fait tout au début même si on n'a pas la certitude qu'il va se passer quelque chose avec cette personne, là c'est chacun qui peut ou non parler plus ou moins facilement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Mar 27 Fév - 13:17

Crying or Very sad je n'ai pas fait voeu de chasteté , mais la vie ne m'a jamais présenté d'occasion ...ma vie de séro j'entends ....Malgré tout si je devais un jour rencontrer quelqu'un ce serait forcément un séro...je vois trop de couples autour de moi ...je crois que partageant la même pathologie on est plus apte à comprendre les souffrances, les sautes d'humeur , les états d'âme de l'autre ...mais ce n'est que mon point de vue ....De toutes façons quand l'amour vous tombe dessus je ne sais pas si on peut résister ....8) Bonne chance à vous qui cherchez votre moitié ....tchin
Revenir en haut Aller en bas
brutus

avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 47
Localisation : Montréal
sexualité : gay
célib. ou en couple ? : célibataire
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Mer 28 Fév - 8:27

Pour ma part je suis en couple depuis 10 ans et depuis 3 ans nous savons que nous sommes sérodifférents. Je suis d'accord que l'amour n'a rien a voir avec le fait d'être ou ne pas être ....positif....Nous avons toujours eu des difficultés à avoir un partage sexuel tout les deux et la venu du VIH dans ma ...notre vie...a fait s'effondrer le moindre espoire de salut de ce côté. Je ressent un énorme inconfort a faire les premiers pas comme je le fesais avant. Parceque ma peur de contaminer mon amoureux et par la suite de vivre la culpabilité, est trop forte. Donc pas de vie sexuelle.
Et de plus je ne me sens absolument pas compris dans ce que je peux vivre comme séropos et lui je suis certain n'arrive pas à exprimer ses sentiments face a une vie avec un séropos. Je sais la communication dans ces cas là est essentiel et depuis ces trois dernières années le Vih a creuser un énorme fossé entre nous.
Alors à la question je réponds ....Je ne sais pas ce que serait la vie avec un autre séropositif, mais je sais qu'avec un séronégatif elle est très difficile malgré l'amour ....croyez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Mer 28 Fév - 16:13

http://sidamis.dynamicforum.net/Sida-sexualite-f20/Sida-sexualite-f6/sexe-vih-et-vie-t7.htm

Le sujet a commencé à être débattu en octobre 2005. S'il revient sur le devant de la scène c'est qu'il est loin d'être anodin !
Pour ceux qui ont la flemme d'aller tout relire, je remets ma réponse de l'époque :

Cette terrible peur du rejet !!!
Je suis tour à tour passée par toutes les phases que tu cites Maya : parler, se taire, dire plus tard, s'abstenir etc..
Je pensais qu'avec le temps ce serait plus facile. Que je trouverais les mots. Mais les mots magiques qui permettent de dévoiler la réalité en se protégeant du rejet n'existent pas.
J'en suis au point de ne plus pouvoir le dire. Je l'écris ou le dis par téléphone, car le regard qui suit l'annonce m'est devenu intolérable.( je n'ai pas ce problème quand il s'agit des amis ou de la famille, seulement dans le cadre d'une relation "coeur" possible)Bien sûr, j'essaie de me dire que c'est la maladie qui est rejetée, pas moi. Néanmoins je le vis de plus en plus mal; j'en arrive à croire que je ne suis plus qu'un énorme virus hirsute. Pas facile quand on n'a déjà que peu confiance en soi ...
Si je suis "acceptée", ça ne va pas non plus. Je me sens redevable. J'accepte tout et n'importe quoi.Bref, je ne suis plus moi.Je ne crois plus ( presque ? ) en l'homme, séroneg, qui serait assez amoureux pour tenter une relation avec moi, le tout en réussissant à NOUS faire oublier la différence sérologique.
Oui, freiner les choix du coeur, s'interdire de rêver plus grand, se scléroser aussi entre nous, tout ça est triste. Mais réaliste. Pour moi ce n'est pas un triste bilan Maya, juste un constat. Et qui, hormis un autre séropo, pourrait comprendre et accepter nos angoisses réccurentes, nos fatigues souvent, nos corps qui changent ( et pas en mieux ! lol) ?

*************************************************************

Quelques mois après ce post, j'ai rencontré Walabi. Maintenat que nous vivons ensemble, je me rends compte encore plus que je ne pourrais pas vivre bien avec un séro- .
Les jours de fatigue, les jours de stress des bilans etc... je me sens comprise sans avoir à expliquer quoi que ce soit.
Après +/- 20 ans de vih, nous n'avons pas les mêmes préoccupations que les autres couples de quadras. Pour nous, pas de plan-retraite, de projections à long terme. Dans un couple sérodifférent j'aurais l'impression d'être bancale. Ou pas à la hauteur.
Sur le plan de la sexualité je me sens libérée sans la peur de pouvoir contaminer l'autre. Ma vie intime est désormais libérée de beaucoup de carcans.
Bizarement, nous avons donné à nos enfants, chacun de notre côté, la même éducation; l'encouragement à l'autonomie, la liberté de se parler, le respect de la différence; Geo et Adrien savent prendre soin de nous sans en avoir l'air et ont en commun un mélange de sagesse et de rebellion. Peut-être ne se seraient-ils pas aussi bien entendus si nous n'avions pas été tous les 2 séropos. Dans les familles recomposées, c'est important que tous les membres aient les mêmes repères.
Bref, tout ça me conforte dans mon choix. Pendant 15 ans j'ai eu des relations sérodifférentes, maintenant je respire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
izeline

avatar

Nombre de messages : 306
Age : 65
Localisation : caen
sexualité : femme
célib. ou en couple ? : 53
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Mer 28 Fév - 19:51

Sujet sensible en effet !
je n'ai pas d'avis tranché sur la question;
J'aie eu des relations avec des hommes seroneg pour qui ça ne posait pas de problème. A chaque fois, j'en ai parlé trés rapidement Ceci dit, cela ne s'est jamais inscrit dans une vie de couple.
J'ai tendance à penser que si un sentiment authentique nait ça ne devrait aps être un problème majeur...
je me dis aussi que c'est peut être plus imple avec un sero positif, mais pas sûre. est ce que à deux soucieux de ce virus on n'a pas tendance à lui laisser occuper trop de place ?

Sur des sites non sero l'annonce rapide provoque une disparition instantanée du monsieur !! Very Happy

J'aimerai sortir de cette solitude qui me pèse, je n'ai pas rencontré d'homme seropositif d'âge et de mode de vie en rapport avec le mien et avec qui il se passe réellment quelque chose.

Alors ?? ben ! on verra, n'est ce pas Madie !! sourire
A moins que la vie ne me reserve une agréable surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascalou

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 53
Localisation : bordeaux
sexualité : hetero
célib. ou en couple ? : triste
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Jeu 1 Mar - 15:07

j' aime celui qui m' aime
est ce ma faute à moi
si ce n' est pas le mème
que j' aime a chache fois ?
(jacques prevert)

je vois pleins de couples seronegatifs autour de moi pour qui rien ne va non plus et beaucoups de gens seuls. je crois que c' est surtout un phenomene de societé. c' est peu etre un peu plus compliqué pour nous les seropos mais cela vient aussi du fait que cette maladie nous donne une dimension de l' amour beaucoup plus profonde. du moins c' est le cas pour moi. en vivant avec le mort au dessus de la tete, j' aime plus fort et je crois que cela peut faire peur a des gens qui preferent vivre en ignorant qu' ils vont mourir un jour. c' est pourquoi je ne crois pas que le probleme se soit de rencontrer quelqu' un de + ou - , mais surtout de recontrer une personne a qui la vie telle qu' elle est avec la mort au bout du chemin ne fasse pas peur. et puis avant tout, et ce n' est pas le plus facile, il faut s' aimer soi meme. s' aimer assez pour pouvoir regarder dans les yeux ceux qui nous rejettent car nous meritons tous d' etre aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
izeline

avatar

Nombre de messages : 306
Age : 65
Localisation : caen
sexualité : femme
célib. ou en couple ? : 53
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Jeu 1 Mar - 19:23

Completement d'accord avec toi Pascalou...

Se rencontrer déjà puis voir ce qu'on en fait !!

mais s'il ne plaiit, ce serait bien que tu sois moins triste...... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delfe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 61
Age : 48
célib. ou en couple ? : euh...pas !
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Ven 2 Mar - 19:43

J'ai pour ma part été mariée à un homme séronégatif. Notre vie de couple ressemblait à toutes les autres. Le vih a joué pour et contre notre relation. Même s'il n'avait pas exister je pense que nous nous serions séparé tôt ou tard et surement même plus tôt , mais peu importe nous nous sommes aimés !!
Maintenant, je partage mes moments de loisirs et d'intimité avec un homme séropo. Je suis heureuse de l'avoir rencontré parce qu'il est l'homme que j'aime, que j'attendais..
Difficile d'expliquer les sentiments et d'arriver à savoir si oui ou non j'aurai pu aimer à nouveau un homme séroneg, je pense que oui.
La vraie différence à mes yeux est dans la sexualité, ma sexualité. Je la vis 100 fois mieux en partie parce que le vih n'est pas entre nous. Du coup il a pris une autre place, il est devenu une affaire un peu plus personnelle, plus intérieure... je ne sais pas si je me fais bien comprendre scratch
delfe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argg

avatar

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 52
Localisation : Angers
sexualité : Homo
célib. ou en couple ? : celibataire
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Jeu 8 Mar - 13:19

Personnellement je pense qu'il ne faut pas s'attacher à la sérodiscordance pour avoir une relation avec un partenaire.

Rentrer dans ce jeu là équivaudrait à se ghettoïser, chose qu'il ne faut absolument pas faire !

En revanche, il est primordial de tenir informer son partenaire et de savoir en tirer les conclusions nécéssaires (libre à chacun par la suite de faire ce qu'il veut)
La communication et la franchise (voire même l'information) me paraissent etre à la base d'une relation solide (ou pas d'ailleurs)!

Se limiter à un groupe de personnes séropositives réduit considérablement son horizon. Certe en agissant ainsi, on risque de se prendre des réflexions désobligeantes en pleine figure !!! Et alors ! Il ne faut pas se voiler la face : elles arriveront toujours ! Volontairement, méchament ou par pure bétise. En informant, on en réduit à la fois l'impact, et la méchanté !

Je me suis rendu compte qu'il existe encore aujourd'hui des gens biens ignorant sur les modes de transmission du VIH, et qui colportent des informations erronées.
Argg a du revetir son tablier de maitre d'école pour informer ... C'est pas forcement agréable, mais je pense que la leçon a été retenue et qu'à l'avenir il y aura un peu moins de (fausse)peur à notre encontre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Sam 10 Mar - 11:54

A propos de la seroconcordance, j'ai une question pour ceux d'entre nous qui sont érudits en matière de vih ( snorro, thierry, luca ..).
( j'ai entendu trop de choses contradictoires sur le sujet, notamment à propos des cv indetectables)
Quels sont les risques avérés pour deux séropos qui ont des rapports non protégés? ( quel que soit le cas de figure sous traitement ou non).
Merci à vous de m'éclairer . bisous

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mario07



Masculin
Nombre de messages : 113
Age : 52
Localisation : 07 ardeche
sexualité : hetero
célib. ou en couple ? : pas
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Sam 10 Mar - 12:22

bonne question maya, quand j'ai demander la meme chose à mon doc de paris , il m' a dit qu'avec un cv indetectable ou tres basse les risques etaient moindre , enfin le risque de se retrouver resistant à certaines molecules tel que l'azt, aujourd'hui apres un an de recul nous allons tres bien , t4 en hausse et cv quasi indetectable pour ma partenaire et indetectable pour moi, faudrait d'ailleurs que j'aille faire un bilan pour voir pas fait depuis aout dernier, mais me sent en forme et pris du poid comme jamais cela m'etait arrivé.
en conclusion je dirai que malgré le vih et les traitements, l'amour ça boost et c'est bon pour la santée, un tres bon medoc8)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argg

avatar

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 52
Localisation : Angers
sexualité : Homo
célib. ou en couple ? : celibataire
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Sam 10 Mar - 12:24

CV indédectable signifie que le taux de virus est si faible qu'il devient presque insignifiant. (le VIH ne se trouvant que dans quelques cellules et est "paralisé" provisoirement)

Pour autant, il reste néanmoins présent, même à faible dose.

Le danger de contamination ou de surcontamination est toujours présent.

En conséquence de quoi, même si les résultats de CV sont excellents, et que cet "isolement" est bénéfique pour la santé d'une personne infectée, il n'en demeure pas moins qu'une information éclairée de son partenaire est nécéssaire.

En tout état de cause, LA SEULE CERTITUDE QUE NOUS POUVIONS AVOIR, est d'être séropositif. Les certificats de seronégativité sont une photographie d'un état à une période donnée, forcement caduques (ou erroné) ultérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Sam 10 Mar - 13:10

Oui mario , mais justement ce qui est valable pour l'azt est-il valable pour les autres molecules? a savoir un sujet non traité grille t il ses chances d'utiliser
les molecules dont il aurait besoin plus tard? ( c'est ce que bruno m'avait expliqué mais je ne trouve pas d'infos la dessus).

Je n'ai pas besoin de ces infos dans un souci "pratique" Wink , c'est juste de la theorie informative...

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer


Dernière édition par le Sam 10 Mar - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Sam 10 Mar - 13:14

si j'en crois les dire une personne sous trithérapie avec haute charge virale par exemple pourrait et il y aurait plus de risque de surcontaminer son ou sa partenaire qui n'a pas de tri et une charge minime ou inexistante aprés cela dépend des cas je pense cela reléve de la théorie ou est ce vraiment pouvé ??
Revenir en haut Aller en bas
Titiana

avatar

Féminin
Nombre de messages : 359
Age : 48
Localisation : Cote d'Uzur
sexualité : Hétéro
célib. ou en couple ? : avec un magicien ;-)
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Serodiscordance ou pas ?   Sam 10 Mar - 14:55

Personnellement cela s'est avérée ainsi :

Durant ma longue histoire d'amour avec le papa de mon fils (traité à l'AZT dès le début de l'annonce de sa séropositivité) nous nous sommes protégé enfin d'une certaine manière (vous me comprendrez), il avait des exams "dans l'ensemble satisfaisant" de l'ordre de 500 T4 avec une charge virale indétectable. Mais la donne a changé quand nous avons conçu notre fils (je ne vais pas vous expliquez comment on fait les BB lol). Ma charge virale jusqu'àlors indétectable l'est devenue. J'ai été traité à 6 mois de la grossesse en bithérapie et 2 ans après sous antiprotéase. D'après les toobibs il est carrément évident qu'il y a eu surcontamination pour moi.

Après tt cela dépend je pense cela est sans doute tjrs différent d'une personne à l'autre that's a question ?

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
izeline

avatar

Nombre de messages : 306
Age : 65
Localisation : caen
sexualité : femme
célib. ou en couple ? : 53
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Sam 10 Mar - 20:55

Je ne comprends pas bien l'histoire de l'azt !

J'ai aussi entendu qui si cv indetectable il n'y a pas ou trés peu de visus dans notre sang u nos seéretions ... mais il sufit de trés peu .

Je crois aussi que nous n'avons pas tous le même virus. Par conséquent nous ne pouvons pas être à l'abri d'une contamination par un virus que l'on n'a pas . Virus qui peut être résistant à des molécules......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thierry



Masculin
Nombre de messages : 350
Age : 51
Localisation : Clichy
sexualité : Hétéro
célib. ou en couple ? : Divorcé
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   Sam 10 Mar - 23:10

Bonsoir Maya,

Erudit ? , non je ne pense pas, loin de là, je n'ai aucunement cette prétention.
Le risque, entre deux personnes séropositives, d'avoir des rapports non protégés est sans doute la surcontamination et par la suite une résistances plus importantes à certaines molécules pouvant conduire à un plus gros risque d'échappement thérapeutique.
Maintenant, si les personnes sont fidéles entre elles, ce risque existe aussi, mais est sans doute plus infime.
La charge virale ne veut rien dire, puisque meme si elle est dite "indétectable" elle est toujours présente dans les "réservoirs" que sont les ganglions lymphatiques.
Le mieux en l'état des connaissances actuelles est de se protéger et ce, quelque soit le cas de figure ...

Bonne soirée.

Thierry😢 Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serodiscordance ou pas ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serodiscordance ou pas ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-actu-
Sauter vers: