sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 l'emploi et nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Comment vous situez vous par rapport au travail ?
Je travaille et en suis très heureux
58%
 58% [ 15 ]
Je ne travaille pas mais recherche activement
4%
 4% [ 1 ]
Je ne travaille plus car je ne peux plus mais ça me manque
8%
 8% [ 2 ]
Je ne travaille plus et ne souhaite pas retravailler, ca me convient comme ça
12%
 12% [ 3 ]
je n'arrive pas à retrouver un job et j'ai abandonné
4%
 4% [ 1 ]
je travaille mais c'est difficile je ne sais pas si je pourrais continuer
14%
 14% [ 4 ]
Total des votes : 26
 

AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: l'emploi et nous   Sam 14 Avr - 16:43

Je viens de relire la trame et la détermination qui émane de Calimero à retrouver un job et je suis épatée, je pense aussi que le boulot est un facteur hyper important dans notre vie sociale.
J'ai recommencé à travailler fin janvier et je vais mille fois mieux dans ma tête. Glandouiller à la maison à 40 ans c'est dur surtout quand on a rien d'autre à quoi s'accrocher.
Avoir un but le matin, des challenges, me fait un bien fou, l'impression aussi de vivre dans une certaine "norme", même si on est toujours qq part en décalage par rapport aux autres, on reprend confiance en soi aussi, dans sa capacité à réaliser qq chose. Quand on en arrive à qq confidences avec des collègues vient toujours l'appréhension: jusqu'ou puis-je être honnete sans me créer de problèmes?
Pas simple mais tout aussi difficile de ne parler à personne de ce qui fait de nous ce que nous sommes.
J'ai la chance d'avoir comme chef une femme exceptionnellement ouverte et tolérante à qui j'ai pu parler de ma séropo mais je suis devenue très méfiante coté confidences...Triées sur le volet.
Probablement parmi vous s'en trouvent d'autres qui ont eu des périodes d'arrêt et de reprise d'activité ou d'arrêt définitif.
Comment vivez vous ça ? Que ce soit l'inactivité ou le travail ou la parole aux autres? Ou comme le dit Tropik la difficulté à s'imaginer reprendre une activité ?
Qu'est ce que le boulot représente dans votre vie ?
J'ai un peu peur si Sarko passe (ce que les sondages annoncent) que ce qu'il appelle "assistanat" (dont on ne sait pas trop ce que ça englobe)devienne très réglementé et mettent certains séropos en difficulté de santé dans une grande précarité...

A vous lire...
sun voila l'été...

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Sam 14 Avr - 18:40

Je ne travaille plus depuis 9 mois et je ne le vis pas très bien.
J'ai toujours travaillé dans un milieu physiquement éprouvant (café, hotel, restaurant), mais malgré une sensation de grosse fatigue, je me posais la question de savoir si j'allais ou non rechercher du boulot.
Depuis l'infarctus de début mars, je suis devenue incapable de bosser. Même chez moi je ne peux rien faire - ou si peu....
J'ai été élevée avec l'idée qu'on n'a que ce qu'on mérite, qu'on ne mange que si on a travaillé, etc etc....; élevée aussi en sachant qu'une femme doit toujours être le pilier de sa famille. Etre solide et ne pas se plaindre.
Peu importe que ces principes soient justes ou pas; même si ma raison apporte des bémols je suis imprégnée de tout cela.
Alors je souffre en ce moment.
Je ne suis plus la mère nouricière puisque je ne rapporte plus de salaire à la maison, je ne suis plus une compagne attentionnée puisqu'au contraire j'ai besoin d'aide en permanence. Je n'ai plus de rôle, ni social, ni familial.
Je ne sais pas si je retravaillerai, mais dans l'immédiat j'espère au moins pouvoir reprendre rapidement mes occupations domestiques.
Crying or Very sad ceux qui me connaissent depuis longtemps ne croiront pas que j'en suis là pale
Revenir en haut Aller en bas
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Sam 14 Avr - 20:00

Je crois que je peux entendre ce que tu exprimes et la souffrance qu'il y a dans tes mots, sans doute qu'il faut en premier lieu que tu apprennes à te voir différemment que l'image que tu t'es forgée de toi-même , qu'on t'a martelé depuis petite,en commençant deja par être moins dure, moins exigente avec toi-même, à composer avec tes faiblesses.
Ne plus pouvoir travailler pour une femme aussi active que toi est une épreuve difficile mais tu es capable de beaucoup d'autres choses que ce lourd travail si exigeant physiquement et épuisant qu'est la restauration.
Pour le moment , le repos absolu est de circonstance mais tu peux envisager un avenir dans un autre domaine plus cool non ? Dès que tu auras récupéré pourquoi ne pas envisager une reconversion, ou un apprentissage ? ya des jobs très sympas dans les bureaux ( je suis en ce moment sur un apprentissage graphique et c'est super je t'assure, c'est un exemple parmi tant d'autres), voire faire un temps partiel.
Tu n'es plus la mère nourricière ? tu auras un autre rôle, celle de la mère présente et qui a le temps qu'elle n'a pas toujours eu jusqu'ici pour cause de trop de boulot et tu fais maintenant partie d'une famille, tu n'es plus seule à devoir tout gérer financièrement. Tu as fait le plus gros, ton fils a 18 ans...
Il est temps peut-être que tu acceptes réellement cette merveilleuse "opportunité" que t'offre la vie avec ta vie de couple ?
Tu auras le temps d'être une compagne qui petit à petit va recouvrir son autonomie même si tu ne pourras plus faire de lourds travaux physiques, ca ne te rend pas impotente pour autant, tu peux imaginer exercer d'autres activités qui siollicitent moins ta force et ton energie physique, les ressources intellectuelles ne te manquent pas, loin s'en faut...Il faut que tu trouves un créneau d'activités qui te permette de concilier tes forces et tes faiblesses. C'est loin d'etre une tache simple mais j'ai une telle foi en toi que je suis certaine que tu vas réussir ce challenge supplémentaire. Tu es une passionnée, trouver un secteur que ce soit rémunéré ou pas ou mettre en oeuvre tes multiples talents ne devrait pas poser de gros problèmes, c'est juste une question de temps et de reprise de confiance . La tu es encore choquée , c'est normal, c'est tout frais et il faut le temps de digérer, d'assumer tout ça mais aie confiance en toi !
Tu peux tant de choses, j'en suis tellement persuadée...

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
izeline

avatar

Nombre de messages : 306
Age : 65
Localisation : caen
sexualité : femme
célib. ou en couple ? : 53
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Dim 15 Avr - 13:01

En gros je rejoins Maya, et j'ai envie de te faire part de mon expérience perso. j'ai toujours travaillé, tout en élevant mes enfants d'abord en couple puis seule ... bref environ trente années de bons et loyaux service à l'égard des autres.... sourire
puis 2003 la tuile, l'autre, cancer, chimio ....et en miettes la nana , plus bonne à rien, rampante et gémissante..il a bien fallu accepter sachant que ça ne durerait pas ( toi non plus je pense) et au fil du temps, j'ai appris à vivre autrement, à m'occuper de moi un peu plus, à ne rien faire, à glander, à me faire plaisir .... et tu sais non seulement c'est faisable mais en plus c'est super agréable !
J'ai quand même repris le travail, mais j'ai gardé cette richesse acquise d'être bien avec moi même sans avoir besoin de m'agiter et de m'occuper des autres.
Bien sûre mes propos sont un peu rapides, et tous les jours ne sont pas completement roses, c'est plutôt une sacrée tendance .....
Mère nourricière, pour moi celle là elle nourrit son enfant de lait ..., mais aussi de tout le reste dont il a besoin soins, attention, amour, écoute, connaissance et à ce niveau tu ne dois pas être en reste.. et puis 18 ans le petit il va bientôt chercher ses nourritures ailleurs .. sourire

En même temps ne plus travailler serait pour moi trés difficile, l'idée d'une reconversion vers du moins fatigant ne te tente-elle pas ?? en plus tu auras peut être droit à des parcours de ... reconversion ...

Allez courage et patience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grenadine

avatar

Féminin
Nombre de messages : 224
Age : 59
Localisation : ile de france
sexualité : hétéro
célib. ou en couple ? : seule
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Dim 15 Avr - 18:41

Valou, je suis complètement d'accord avec Maya. Tu es effectivement très loin d'être à cours de ressources intellectuelles ; une famille a autant besoin d'une tête et d'un coeur que de bras.

Pour répondre à la question de Maya : le boulot était jusqu'à présent toute ma vie ; et ce sera de toute façon toujours une grosse partie de ma vie. Même si aujourd'hui j'ai envie de reconstruire une vie à 2, et que donc je vais éviter de me tuer au travail (ce qui quand même était un peu le chemin que je prenais...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Dim 15 Avr - 19:42

8) Ca c'est une bonne nouvelle grenadine.....la vie est belle des fois ....bonne route ma grande ....
Revenir en haut Aller en bas
Snorro
Invité



MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Lun 16 Avr - 4:30

Valou, je suis tout à fait en accord moi-aussi avec Izeline et Grenadine qui sont en accord avec Maya. Very Happy
Venant d'une génération où le rôle de la femme était de rester au foyer pour élever sa famille, j'estime également que la présence de la mère auprès de ses enfants est de toute première importance. Profites donc de ce moment de répit pour te dorlotter un peu. Tu as beaucoup donné, alors tu peux recevoir un peu , non? Une fois remise sur pattes, tu pourras toujours envisager un boulot plus léger.

Pour ma part j'en profite pour annoncer que je viens de me trouver un job , après trois ans d'absence sur le marché du travail. Je me sentais fatigué et incapable de reprendre le boulot que je faisais autrefois. Ce n'est pas que j'aie beaucoup plus d'énergie maintenant mais le job à temps partiel que je me suis déniché semble me convenir parfaitement. Il me reste suffisamment de temps libre pour pouvoir prendre le temps de me reposer et de vivre. C'est presque le bonheur total (que partagent aussi mes créanciers). arf

Snoro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Lun 16 Avr - 18:27

J'ai un peu moins le moral dans les chaussettes aujourd'hui. Je vais me laisser le temps de me retaper, après on verra bien....
A côté de l'influence du travail sur le moral, il y a aussi l'aspect financier. Quand il y a quelques mois, je regardais les offres d'emploi à mi-temps, j'ai vite laissé tomber. Le mi-temps d'un smic ça fait 490€/mois. Je touche plus au chomage, et si je percevais l'AAH je toucherais plus aussi. Dans ces conditions, soit je serai capable de travailler à plein temps soit je resterai chez moi; quitte bien sûr à avoir des activités bénévoles à côté si je ressens le besoin d'un contact avec l'extérieur.

D'ailleurs à propos du smic, je suis un peu énervée en cette période pré-électorale; les différents candidats parlent du smic à 1200 €. Alors ok, c'est 1200€, mais en brut ! à quoi ça me sert de savoir le montant d'un salaire que je ne touche pas ? ce qui me fait frémir, c'est que je crois que ces messieurs-dames ne connaissent même pas la réalité pfff
A une semaine du premier tour, il serait utile que quelqu'un leur dise que le smic mensuel net est de 980€.
Amis québécois, désolée de cet aparté Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
mario07



Masculin
Nombre de messages : 113
Age : 52
Localisation : 07 ardeche
sexualité : hetero
célib. ou en couple ? : pas
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Lun 16 Avr - 18:56

pour parler de boulot , j'ai aussi toujours travailler et depuis quelques années je travail aussi pour moi, m'occuper de mes canassons, jardin debroussaillage et autres travaux d'exterieurs, je ne ressent pas forcement le fait d'aller bosser pour un patron, mais ce qu'il me manque bien sure c'est les finances, je ne vois pas comment on peut vivre avec l'aah toute seule, c'est impossible avec un loyer un ordi un portable une mutuelle une voiture une assurance la bouffe ect ect avec 600e par mois et 225 e d'alloc je suis dans le rouge tout les mois, c'est de la survie l'aah meme pas moyen de vivre dececemment avec nos maladies.
alors je boss aussi pour de l'argent , en saison et restauration, metier tres dure physiquement avec des horaires à la gomme et une paie qui suit pas en generale, et si possible au black pour ne pas me faire sucré l'aah, je trouve ça inadmissible pour ceux comme moi qui n'ont pas de famille pour les aidés ou les soutenir. enfin c'est comme ça , tant qu'il y a de la santée et de l'energie c'est encore jouable, mais quand l'incapacitée devient permamente ou qu'il arrive un coup dure c'est la merde totale et pour remonter la pente c'est la croix et la banniere, j'espere que les politiques en tiendront compte meme si on est pas une majoritée ça nous aiderai sacrement Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturne

avatar

Masculin
Nombre de messages : 504
Age : 58
Localisation : Région Parisienne
célib. ou en couple ? : en couple
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: aie   Mar 17 Avr - 8:47

bon alors ma maya moi je bosse mais j'en suis pas pour autant heureux de travailler. Enfin précisions :
- pas content de bosser pour me lever tous les matins finalement comme pas mal de gens pas motives , mais depuis 2 ans la motivation au boulot c est pas mon truc. Le boulot n'a jamais été le centre de ma vie mais encore moins maintenant....
- tellement content d'aller bosser parce que ca veut dire que mon état général est bon. Donc j'en fais une bonne nouvelle !!

donc tout dépend du point de vue... donc j ai pas su quelle case cocher !!!


bizbiz
saturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiana

avatar

Féminin
Nombre de messages : 359
Age : 48
Localisation : Cote d'Uzur
sexualité : Hétéro
célib. ou en couple ? : avec un magicien ;-)
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: l'emploi et nous   Mar 17 Avr - 18:06

J'ai dû me réorganiser coté boulot il y a qq années pour pouvoir m'occuper de mon fils. Je travaille dans deux domaines (j'ai deux jobs en fait, un ponctuelle et l'autre en intermittance) et cela me va (j'ai pas trop le choix Smile ), mais j'ai tjrs trouvé des cotés positifs.

C'est clair que si j'étais rentière (lol), je ne m'ennuierais pas, mais je le suis pas.

Pour valou : Laisses toi le temps de te retaper après tu trouveras qq choses Wink ). J'ai une amie qui a eu les mm problèmes que toi qui travaillait dans l'hôtellerie (elle a arrêté bien évidemment ce domaine). Elle travaille désormais dans un magasin de vêtement en trois quart de temps et est très heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Mer 18 Avr - 12:44

dure dure l'inactivité ne serait ce que pour le morale mais surtout pour le plan financier ya deux ans je me suis laissé convaincre par la médecine du travail et me suis fais licencier pour inaptitude il est vrai que j'avais du mal dans l'exercice de mon travail et maintenant croyez moi je regrette si j'avais su m'enfin bon c'est qu'une mauvaise passe faut se dire ça
Revenir en haut Aller en bas
Calimero

avatar

Masculin
Nombre de messages : 97
Age : 51
Localisation : Lutèce
sexualité : hétérosexuel
célib. ou en couple ? : seul dans son poulailler
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: l'emploi et nous   Dim 29 Avr - 17:57




En préambule je tiens à préciser que je suis en accord avec
Snorro, lui-même en accord avec Izeline et Grenadine qui sont elles-mêmes du même
avis que Maya, et aussi...
geek

Chacun vis ses rapports à la vie « active » d’une
façon qui lui est propre, vos différents témoignages le montrent.


Lors d’une de mes hospitalisations j’avais partagé ma
chambre avec Serge, autre séropositif qui croulait sous les maladies
opportunistes plutôt pas drôles. Il avait eut la tuberculose, avait le CMV, un
ou deux cancers de je ne sais plus trop quoi, certainement un kaposi, etc…


Malgré son état physique terriblement bas il s’accrochait toutefois
à son travail duquel il retirait une grande énergie, travail pourtant très
exigeant et stressant.


A l’opposé il y a avait à l’époque ce poussin qui vous écrit
aujourd’hui : j’avais vu en ma séropositivité l’opportunité d’échapper à
une vie active qui me terrorisait suite à une expérience professionnelle
désastreuse. Pour moi le VIH a été la chance d’échapper à ce que je voyais
comme un enfer tout en pouvant me consacrer aux études qui me faisaient
fortement envie.


Je crois aussi qu’il faut se méfier des mots. Nous employons
trop souvent le mot « travail » pour désigner une activité rémunérée
ou du moins une activité reconnue par un quelconque statut. Selon moi s’occuper
activement et bénévolement d’un site comme Sidamis est un véritable travail, d’ailleurs
(pour inlassablement en revenir à moi) c’est en grande partie en réalisant cela
que j’ai, après quelques années passées à modérer des sites, repris confiance
en moi. Hélas la Société demande souvent des « preuves » et une
activité intense de modération-animation de qualité (sisi Valou tu es une
excellente modératrice-animatrice) restera longtemps, je le crains, moins
reconnue qu’un travail rémunéré, et ce même dans le cas extrême ou ce dernier
serait fictif (j’espère que non quand même)…


A chacun de trouver sa voie mais comme tu me sembles faire
un petit blocage Valou je me permets, après Maya, d’avancer une idée de piste
qui à priori ne me semble pas si stupide que ça pour toi : as-tu déjà songé
à travailler dans les « Ressources Humaines » ?


Ce n’est qu’une idée, mais en réfléchissant à différentes
pistes on se donne une chance de faire le point et de trouver une voie qui nous
convienne.


Citation :



A côté de l'influence du travail sur le
moral, il y a aussi l'aspect financier. Quand il y a quelques mois, je
regardais les offres d'emploi à mi-temps, j'ai vite laissé tomber. Le mi-temps
d'un smic ça fait 490€/mois. Je touche plus au chomage, et si je percevais
l'AAH je toucherais plus aussi.

Tu as travaillé auparavant de longues
années, pourquoi ne demandes-tu pas plutôt à percevoir une pension d’invalidité
à la Sécurité Sociale plutôt que de rester prisonnière de l’AAH ?


Renseigne-toi, dans bien des cas la
pension est cumulable, jusqu’à hauteur de ton salaire de référence, avec un
revenu professionnel.


Pour ce qui est du « sondage »
j’attends un peu avant d’y répondre, j’espère que je cocherai la première case…
flower


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'emploi et nous   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'emploi et nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo-Info : "Le survivalisme, mode d'emploi - Piero San Giorgio nous en parle" !
» Pour les nuls en synthèse
» Modification d'emploi du temps de dernière minute (à mon désavantage) : légal ?
» je lis, tu lis, nous lisons... l'Argent!!
» Gil Raconis nous a quitté...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-forum droit-emploi des séropos :: sida-emploi-
Sauter vers: