sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Portrait de Nelson Mandela en visite à Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Portrait de Nelson Mandela en visite à Paris   Mer 5 Sep - 9:39

Consacrer sa vie à la liberté. C'est ce qu'a fait Nelson Mandela, l'homme emprisonné le plus longtemps pour raisons politiques. Né dans un village d'Afrique du Sud en 1918 et diplômé de droit en 1942, il a consacré sa vie à la défense de la liberté du peuple noir. Mandela s'est battu politiquement au sein du Congrès National Africain (ANC). Un emprisonnement de plus de 25 ans pour avoir suivi ses convictions ne l'a pas découragé, et il a continué la lutte après avoir été libéré.

Implication politique
Dans son combat pour la liberté, Nelson Mandela s'est opposé au gouvernement apartheid qui avait alors cours en Afrique du Sud. L'apartheid, ou « vivre à part » en afrikaans, est une politique raciste basée sur la prétendue supériorité des Blancs. Cette politique se trouve au cœur des croyances du Parti national, mené pas les Afrikaneers, descendants des colons Hollandais du XVIIe siècle. C'est en 1948, suite à l'élection du Parti national, que l'apartheid entre pleinement en vigueur en Afrique du Sud. À cette époque Mandela siège au comité de direction de la ligue jeunesse du Congrès National Africain. Cette ligue, fondée en avril 1944, prône la mobilisation de masse et prend modèle sur la politique de non-violence développée par Gandhi en Inde. En 1950, Nelson Mandela rédige un tract pour promouvoir une journée nationale de protestation. La journée en question doit avoir lieu le 26 juin. Dans ce document, il affirme qu'il faut lutter pour la liberté et qu'il vaut mieux mourir pour cette cause que vivre comme des esclaves. Enfin, la même année, Mandela est élu au poste de président de la ligue jeunesse du Congrès Africain.
Arrestations et procès
C'est d'ailleurs en tant que leader politique que Mandela est arrêté pour la première fois. En effet, en 1951-1952, il est le chef de la « campagne de défi », une protestation contre les lois racistes. À cette occasion, il est emprisonné et reçoit l'interdiction d'assister à des rassemblements publics pendant une période de six mois. La campagne de défi a d'autres répercussions de taille. En effet, en novembre 1952, une proclamation gouvernementale interdit les réunions de plus de dix Africains. De plus, au printemps de l'année suivante, l'instauration du Criminal Amendment Act permet de condamner les manifestants à être fouettés.
Mandela est de nouveau arrêté en 1956, en même temps que les dirigeants des autres mouvements anti-apartheid. Accusés de haute trahison, tous ces hommes sont acquittés en 1961. Entre-temps, Mandela organise une manifestation, qui a lieu le 21 mars 1960. Cette manifestation est connue dans le monde sous le nom de Massacre de Sharpeville car, à cette occasion, la police tire sur une foule de cinq mille personnes et en tue soixante-neuf. Une semaine plus tard, le gouvernement vote le Unlawful Organisations Bill, qui permet d'interdire le parti politique auquel Mandela appartient. Recherché par le gouvernement, Nelson Mandela entre dans la clandestinité en 1961 et crée Umkhonte we Sizwe, « le fer de lance de la nation ». Cette organisation représente la branche armée de l'ANC. L'année suivante, le gouvernement trouve Mandela et le condamne à cinq ans de travaux forcés pour avoir quitté le pays illégalement et avoir incité la population à faire la grève. En 1963, lorsque certains documents qui confirment l'existence de Umkhonte we Sizwe sont découverts, le gouvernement arrête la plupart des dirigeants de l'ANC. Pour une nouvelle fois accusé de haute trahison, Mandela affirme : « Au cours de ma vie, je me suis entièrement consacré à la lutte du peuple africain […]. Mon idéal le plus cher a été celui d'une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales ». En 1964, Nelson Mandela se voit condamné à une peine de prison à perpétuité. Il n'en sortira que vingt-six ans plus tard, en 1990.
Une 'victoire' tardive
C'est la libération de Nelson Mandela par le président Frederik De Klerk qui ouvre la voie à la collaboration entre les dirigeants Blancs et la population noire d'Afrique du Sud. En effet, en 1991, alors que le parti de l'ANC est redevenu légal, Mandela en est élu président. De plus, en 1990, les deux hommes négocient la fin de l'apartheid. Cette collaboration leur vaut de recevoir conjointement le prix Nobel de la paix en 1993. En 1992, les dernières lois racistes sont révoquées. La même année, De Klerk et Mandela s'unissent à nouveau alors qu'ils créent une assemblée constitutionnelle. Cette dernière se voit confier le mandat de rédiger une nouvelle constitution et de servir de gouvernement transitoire. Cette transition prend fin le 27 avril 1994, quand les premières élections libres sont remportées par l'ANC, qui obtient 62% des voix. Mandela devient alors le premier président de la République Sud Africaine post-apartheid, poste qu'il occupera jusqu'en 1999.
Le soir de son élection, le nouveau dirigeant déclare : « Nous avons seulement atteint la liberté d'être libres […] car être libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes, c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres ».

La lutte pour la liberté de son peuple a donc amené Nelson Mandela à s'opposer au gouvernement apartheid, ce qui lui a valu plus de vingt-six ans d'emprisonnement. Cela ne l'a pas empêché de continuer le combat après avoir été remis en liberté. De plus, même s'il n'est plus président de l'Afrique du Sud et s'il s'est retiré de la vie politique active, Mandela est encore une figure marquante sur le plan international et sa nouvelle lutte est le sida. En 2005, l'UNESCO l'a nommé Ambassadeur de bonne volonté afin de souligner son combat pour la liberté

Biographie source :
http://www.zombiemedia.org/article.php3?id_article=373

Actualité : Mandela est à Paris pour sensibiliser sur le sida

Le continent africain compte 25 millions de séropositifs. Le pays de Mandela :l’Afrique du sud, est le plus touché de la planète avec 22% des adultes porteurs du VIH .Les modes de transmission y sont méconnus et les malades rejetés. Il y a qq années, le ministre de la santé y avait annoncé que la consommation de betteraves, d’ail et d’huile d’olive pouvait retarder la prescription d’antiviraux..
Pour tenter de désamorcer les tabous en donnant l’exemple, Mandela a annoncé publiquement la mort de son fils en janvier 2005, atteint de la maladie
Mandela est de passage à Paris (ou il a été reçu par Sarkozy) pour sa croisade contre le sida.
« La liberté n’est pas quelque chose que l’on reçoit, on doit l’acquérir »-Nelson Mandela

27 années de prison n’ont pas suffi à briser cet homme, qui luttera jusqu’à son dernier souffle pour le droit des plus faibles
Respect Monsieur Mandela

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiana

avatar

Féminin
Nombre de messages : 359
Age : 48
Localisation : Cote d'Uzur
sexualité : Hétéro
célib. ou en couple ? : avec un magicien ;-)
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Portrait de Nelson Mandela en visite à Paris   Mer 5 Sep - 19:50

Profond respect à ce grand homme fidèle à ses idées, j'espère qu'une des chaines publiques nous transmettra qq chose de sa visite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELIQUE17



Féminin
Nombre de messages : 11
Age : 65
Localisation : charentes maritimes
sexualité : femme
célib. ou en couple ? : couple
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Portrait de Nelson Mandela en visite à Paris   Mer 5 Sep - 20:15

Bravo à ce grand homme ! Je me pose quand même une question sur la mort de son fils ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tropik

avatar

Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 56
Localisation : 77-ina my zion-91 ina Janet ghett'
sexualité : épanouie
célib. ou en couple ? : Janet je t'aime,petite princesse...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Portrait de Nelson Mandela en visite à Paris   Ven 7 Sep - 11:51

Wé Big up,Ras Mandela,hailé i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portrait de Nelson Mandela en visite à Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Portrait de Nelson Mandela en visite à Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La leçon de Nelson Mandela
» Nelson Mandela, un chrétien discret
» Mort de Nelson Mandela : le Dalaï Lama déclare avoir perdu un « ami cher »
» Visite d'une ferme laitière
» Canonisons Nelson Mandela !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-actu-
Sauter vers: