sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Celsentri®

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Celsentri®   Mar 25 Sep - 20:01

L'Agence européenne pour l'Evaluation des Médicaments (EMEA) vient d'approuver la commercialisation de Celsentri® (maraviroc), un médicament utilisé dans le traitement du sida, a annoncé lundi la société pharmaceutique Pfizer. Ce médicament est utilisé en association avec d'autres agents antirétroviraux pour soigner les adultes en traitement atteints par le virus HIV.
Il s'agit de la première nouvelle classe de médicaments anti-HIV par voie orale approuvée depuis plus de dix ans. L'approbation accélérée par l'EMEA fait suite à l'avis favorable du Comité des produits médicaux à usage humain (CHMP) en faveur de Celsentri®, émis en juillet dernier, précise Pfizer qui souligne que "ce médicament représente un nouvel espoir pour les patients chez qui le virus acquiert une résistance vis-à-vis d'options thérapeutiques existantes". "Cela représente un progrès important, parce que beaucoup de patients subissent des échecs thérapeutiques à cause des mutations du virus, et ce nouveau médicament s'avère pour eux une solution", déclare le professeur Nathan Clumeck, chef du département des maladies infectieuses à l'Hôpital universitaire Saint-Pierre.
Découvert par les chercheurs de Pfizer en 1997, le maraviroc est un nouveau médicament qui bloque la pénétration du virus dans les cellules humaines. "Pour que le virus infecte une cellule, il doit y pénétrer via le corécepteur. Il existe deux sortes de corécepteurs, le CCR5 et le CXCR4, auxquels correspondent deux sortes de virus HIV : celui qui a la clé R5 pour ouvrir le premier, et celui qui a la clé X4 pour ouvrir le second. Le maraviroc ne fonctionne que sur le patient ayant des corécepteurs CCR5".
Le maraviroc agit donc en "bloquant le corécepteur CCR5 pour empêcher le virus, qui a la clé R5, de pénétrer dans la cellule et l'infecter". Autrement dit, les personnes atteintes du virus CXCR4 ne peuvent pas être traitées par le maraviroc. "Ce qui implique qu'il faut tester les patients avant de leur prescrire ce médicament, afin d'être sûr qu'ils sont atteints du virus CCR5. Voilà la limite de ce médicament : il ne fonctionne pas pour tous les patients".
Le médicament est "bien toléré", selon le professeur Clumeck, et "il induit assez rapidement une augmentation des cellules immunitaires, qui protègent l'organisme des attaques du virus".
Chez Médecins Sans Frontières, l'annonce de la mise en vente de ce nouveau médicament ne soulève pas un intérêt énorme. "Si le traitement par ce médicament induit des tests au préalable, cela ne nous concerne pas directement, parce que ces tests coûtent beaucoup d'argent. C'est intéressant pour les patients des pays occidentaux, moins pour ceux des pays où l'on travaille. Nous bénéficions d'alternatives qui se révèlent moins coûteuses. Peut-être dans deux-trois ans, mais c'est encore trop tôt pour en dire plus", a déclaré un porte-parole de l'association.

source : rtlinfos.be

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Celsentri®   Dim 18 Nov - 18:36

Le géant pharmaceutique Pfizer est sous le feu des critiques après l'annonce du prix de son premier anti-CCR5, Selzentry (maraviroc ou Celsentri pour le marché européen), qui n'a même pas un joli nom. À 29 dollars par jour, c'est le plus onéreux des antirétroviraux de sa classe. Cette escalade des prix imposée par l'industrie met en danger l'accès aux traitements dans certains pays riches comme les états-Unis. Plusieurs états imposent déjà des listes d'attente et des personnes séropositives décèdent faute de traitement ou à cause du retard dans le suivi médical. Pfizer se défend et justifie son prix par les investissements engagés dans la recherche. Mais les activistes savent que le Selzentry est un médicament assez simple à produire et les budgets de recherche de ce laboratoire pharmaceutique sont moins importants que ceux de la concurrence. En effet, Selzentry est le premier antirétroviral commercialisé par Pfizer et, dans les essais thérapeutiques, son efficacité n'a été démontrée que chez 60 % des personnes qui sont à un stade avancé de la maladie. Enfin, et ce n'est pas un détail, pour administrer correctement ce produit, un test de sensibilité doit absolument être effectué. Ce test, nommé Trofile, coûte la bagatelle de 1 450 euros. ...

source : tetu.com

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calimero

avatar

Masculin
Nombre de messages : 97
Age : 51
Localisation : Lutèce
sexualité : hétérosexuel
célib. ou en couple ? : seul dans son poulailler
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Celsentri®   Dim 18 Nov - 20:17


Si j’ai bien compris c’est une avancée mais celle-ci est modérée par 3 éléments :

1)Efficacité de ce traitement seulement avec la variante « CCR5 » du VIH

2)Efficacité de ce nouveau traitement dans seulement 60% des cas Rolling Eyes

3)Coût particulièrement élevé, et du test préalable (1450€) et du traitement lui-même (29$/jour) pale



Pas de champagne, juste du cidre pour fêter cet événement quand même heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Celsentri®   Jeu 7 Fév - 21:57

Vicriviroc
L’année dernière le maraviroc (Celsentri) est devenu le premier inhibiteur de CCR5 à être approuvé.

D’autres molécules appartenant à cette classe d’antirétroviraux se comportent bien dans les essais cliniques, et les résultats sont encourageants dans les études sur la sécurité et l’efficacité d’une de ces molécules, le vicriviroc.

Les derniers résultats de ces essais montrent qu'une dose de 30mg de vicriviroc, une fois par jour, est sans danger et efficace chez les patients habitués au traitement. Dans l’étude, des individus extrêmement habitués au traitement ont été randomisés à prendre soit du vicriviroc, soit un placebo, plus un traitement de fond optimisé.

La charge virale des patients qui prenaient du vicriviroc a beaucoup plus diminué que chez les patients qui prenaient un placebo, et leur taux de cellules CD4 a également beaucoup plus augmenté. De plus, beaucoup moins de patients traités au vicriviroc ont connu un échec virologique.

Les effets secondaires se sont produits aussi fréquemment chez les patients qui prenaient du vicriviroc que chez ceux randomisés à recevoir un placebo.

SOURCE / CROI2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Celsentri®   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celsentri®
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Trithérapies Fiches techniques et articles-
Sauter vers: