sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 revue de presse 28/09/07

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: revue de presse 28/09/07   Ven 28 Sep - 19:58

27/09/2007 CONFÉRENCE DE RECONSTITUTION DU FONDS MONDIAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA : NICOLAS SARKOZY MENT, ET MET DES MILLIONS DE MALADES EN DANGER DE MORT
http://citegay.fr
Demain 27 septembre 2007, le ministre de la coopération de Nicolas Sarkozy annoncera, au nom du président de la République, que la France va augmenter d'un tiers sa contribution financière au Fonds mondial de lutte contre le sida. C'est un mensonge : la contribution française va en réalité stagner. Nicolas Sarkozy a aussi menti le 8 juin dernier au G8 en affirmant publiquement être « prêt à faire davantage pour le Fonds mondial » et en assurant aux malades être « engagé pour l'accès universel au traitement du sida d'ici 2010 ».
http://citegay.fr/actualites.htm

27/09/2007 BUDGET DE LA SANTÉ : 1,1 MILLIARD D'EUROS EN 2008, EN HAUSSE DE 19%
http://fr.news.yahoo.com
La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a indiqué, jeudi, que le budget de la santé s'élèverait en 2008 à 1,1 milliard d'euros, en hausse de 19% par rapport aux crédits affectés cette année. "Les crédits 2008 s'élèveront à 1,1 milliard d'euros, en hausse de 19% par rapport à 2007", a indiqué la ministre à la presse, précisant que ces crédits n'intégraient plus "les dépenses de personnels, qui s'élèvent à environ 500 millions d'euros, désormais prises en charge par le ministère du Travail". La règle du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite va s'appliquer au ministère de la Santé. Quelque 86 postes équivalents temps plein (0,6% des postes) seront ainsi supprimés dans l'administration centrale de la santé. "Ces crédits sont sans aucune mesure avec les dépenses de l'assurance maladie (plus de 165 mds EUR) mais ils traduisent l'implication de l'Etat en matière de prévention, de santé publique et d'exercice de la solidarité nationale", a estimé la ministre. Le dispositif de l'Aide médicale d'Etat (AME), qui finance les soins aux étrangers en situation irrégulière, "verra ses crédits portés à 413 millions d'euros, en hausse de 180 millions d'euros par rapport à 2007", a indiqué Mme Bachelot. Le budget du programme Veille et sécurité sanitaire, destiné à financer les agences sanitaires et prévenir les pandémies telles que le chikungunya ou la dengue, "augmente de plus de 50%, à 164 millions d'euros", a-t-elle relevé. De même, "les crédits sida sont revalorisés de 2%, à 37,3 millions d'euros, afin notamment de mener des actions spécifiques à destination des migrants et des transsexuels", a souligné Mme Bachelot, ajoutant par ailleurs que le ministère de la Santé participerait à hauteur de 3,4 millions d'euros au financement du plan Alzheimer.
http://fr.news.yahoo.com/afp/20070927/thl-budget-2008-sante-social-96993ab.html

27/09/2007 FONDS MONDIAL CONTRE LE SIDA: LA CONTRIBUTION FRANÇAISE À LA BAISSE
http://www.e-llico.com
Berlin accueille mercredi et jeudi la Conférence du Fonds mondial contre le sida qui doit collecter l'argent destiné à la lutte contre la maladie sur la période 2008-2010. La contribution française devrait être à la baisse, malgré les promesses de Nicolas Sarkozy.Cette conférence des donateurs réunit des représentants des pays du G8, de l'ONU, de multinationales et d'ONG, en vue de lever des fonds pour la deuxième fois depuis 2001. Placée sous l'égide de l'ONU, cette structure -dirigée par le Français Michel Kazatchkine- assure un tiers du financement mondial des traitements contre le sida. Pour 2008-2010, le Fonds a évalué ses besoins à entre 15 et 18 milliards de dollars. Les pays du G8, accusés par les ONG et la Banque mondiale de ne pas tenir leurs promesses, se sont entendus à l'occasion d'un sommet en juin pour débloquer au cours des prochaines années 60 milliards de dollars en vue d'aider l'Europe orientale et l'Afrique. Mais les huit pays les plus riches, déjà très en retard sur leurs promesses antérieures, n'ont alors fixé ni le calendrier des apports ni la répartition par pays. C'est l'objet de la conférence de Berlin. Le ministre de la coopération français a beau annoncer, au nom du président de la République, que la France va augmenter d'un tiers sa contribution financière au Fonds, pour Act Up, cette annonce est "un mensonge". Selon l'association, la contribution française va en réalité stagner. En effet, lors du conseil des ministres du 29 août dernier, Nicolas Sarkozy a décidé de geler le montant de la contribution française au Fonds. Ce gel a été confirmé aux associations de lutte contre le sida le 18 septembre par le ministre de la coopération : c'est seulement 300 millions que la France donnera au Fonds mondial en 2008, 2009 et 2010 - soit exactement le même montant qu'en 2007. Or l'objectif de l'accès universel au traitement sida d'ici 2010, auquel s'est engagé Nicolas Sarkozy en juin au G8, nécessiterait d'augmenter chaque année d'ici 2010 les financements qui y sont consacrés. Act Up fait observer que, dans cet intervalle de temps, Nicolas Sarkozy a inscrit au budget 2008 français plus de 10 milliards d'euros de cadeaux fiscaux. Le reniement français contraste avec l'attitude des Etats-Unis. En effet, alors que les USA sont 6 fois plus riches que la France, leur contribution 2008 à l'accès universel sera 9 fois plus élevée que celle de la France et 15 fois plus pour l'année 2009.
http://www.e-llico.com/



27/09/2007 VACCIN ANTI-HPV : CERVARIX AUTORISÉ EN EUROPE
http://www.quotimed.com
GlaxoSmithKline (GSK) vient de recevoir de la Commission européenne l'autorisation de mise sur le marché de son vaccin antipapillomavirus, Cervarix. Ce vaccin est indiqué dans la prévention des néoplasies cervicales intraépithéliales de haut grade (CIN2 et CIN3), ainsi que des cancers du col causés par les papillomavirus humains (HPV) de type 16 et 18.Cette autorisation se fonde sur l'analyse de données cliniques de plus de 30 000 femmes, démontrant l'excellente efficacité et l'immunogénicité du vaccin.L'adjuvant, l'AS04, lui confère une immunogénicité plus importante et une plus grande persistance de l'efficacité vaccinale que les adjuvants classiques.
http://www.quotimed.com/recherche/index.cfm?fuseaction=viewArticle&DArtIdx=396864

25/09/2007 MONTRÉAL ACCUEILLERA LE PREMIER CONCERT CONTRE LE SIDA POUR L'UNICEF
http://cf.news.yahoo.com
Montréal accueillera le premier d'une série de concerts annuels intitulés "Unis contre le SIDA" dans le cadre d'une vaste campagne de l'Unicef contre cette maladie qui touche aussi les enfants. Les vedettes Avril Lavigne, Corneille et Sarah McLachlan ont entre autres confirmé leur présence au concert. Les noms des artistes qui participeront au concert de Montréal et la date de présentation du spectacle seront dévoilés mardi en point de presse. On donnera aussi les détails d'un concours vidéo pour les jeunes et d'un concours de musique ouvert aux groupes qui auront lieu en marge du concert. Les recettes seront versées à la campagne internationale "Unissons-nous pour les enfants contre le SIDA" de l'UNICEF. Cette campagne vise à sensibiliser les gens sur les répercussions mondiales du VIH/SIDA sur les enfants et les jeunes.
http://cf.news.yahoo.com/s/capress/070924/arts/concert_sida_1


24/09/2007 UNITAID, UN AN APRÈS, CHERCHE ENCORE SES SOUTIENS
http://www.liberation.fr
Adoubé par l’ONU, et désormais adossée à l’OMS (Organisation mondiale de la santé), Unitaid, lancé par la France et à laquelle participent 27 pays (dont 19 en Afrique), fête sa première bougie. Bilan en demi-teinte. La taxe sur les billets d’avion, qui ponctionne entre 1 et 40 euros en fonction de la classe et de la destination, marche. Elle a déjà réussi à faciliter l’achat de médicaments. Et tout cela contre pas mal de vents - soufflés par le lobby des compagnies aériennes (1) - et beaucoup de marées de sourires entendus (notamment des libéraux hostiles à toute forme de fiscalité transnationale).Partenaires. En un an, 300 millions de dollars (213 millions d’euros) sont rentrés dans les caisses. De quoi permettre des garanties d’achats massives ; de faire jouer la concurrence entre ­labos ; de stimuler l’arrivée de nouveaux partenaires.Si Pepfar, le plan américain antisida, achète des médicaments de marque au prix lourd, Unitaid a, lui, prouvé que l’on pouvait parvenir à faire baisser le prix des traitements. Notamment les antirétroviraux de seconde ligne, les plus chers, qu’Unitaid négocie entre 25 % et 50 % à la baisse. Environ 65 000 patients devraient en bénéficier d’ici à 2008.En partenariat avec la Fondation Clinton, Unitaid a aussi mis depuis dix mois sur les rails des formulations pédiatriques pour les enfants de 3 à 12 ans. Une nécessité largement boudée jusque-là par les grands laboratoires. Résultat, comme peut s’en vanter Clinton : «On a négocié une baisse de 196 dollars à 60 dollars.» Si bien que 33 000 enfants ont reçu un traitement ; 100 000 d’ici à la fin de l’année.
http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/280371.FR.php



24/09/2007 ESPOIRS DÉÇUS D'UN VACCIN CONTRE LE SIDA
Le laboratoire Merck a annoncé qu'il abandonnait les essais de phase II du V520, faute de résultats. On disait que c'était l'un des candidats vaccins contre le sida les plus prometteurs. Mais après trois ans d'essais sur des milliers de volontaires, force a été aux chercheurs du laboratoire pharmaceutique Merck et à ceux de l'Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (Niaid) qui menaient conjointement l'étude, de se rendre à l'évidence : le candidat vaccin ne marche pas. « Ce vaccin était vu comme la stratégie la plus prometteuse et je pense que cet échec est une déception pour nous et pour tous ceux travaillant sur des vaccins », a déclaré le Dr Mark Feinberg, vice-président de Merck, cité par le New York Times. De son côté, Anthony Fauci, directeur du Niaid, tout en jugeant « les résultats de ce test évidemment décevants », a estimé qu'il était cependant trop tôt pour jeter au feu cette nouvelle classe de vaccins antisida. Car, contrairement aux vaccins classiques qui consistent à « doper » de façon générale l'immunité de l'organisme afin d'augmenter la production d'anticorps, le vaccin de Merck visait à stimuler de façon ciblée un certain type de cellules, les lymphocytes T. Des études précédentes ont en effet montré que ceux qui résistent le mieux au virus et à la maladie sont ceux qui présentent le taux de lymphocytes T le plus important.
http://www.lefigaro.fr

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
revue de presse 28/09/07
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revue de Presse Royale 1
» Revue De Presse Invité : Pierre Jovanovic 5 mai 2010
» Conseils pour l'exercice de revue de presse en 3e ?
» Revue de presse de Pierre Jovanovic sur RIM
» 4e : faire faire une revue de presse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-infos :: revues de presse-
Sauter vers: