sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 effet sur la psychologie de l'être

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
musico

avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : orleans
célib. ou en couple ? : 50
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: effet sur la psychologie de l'être   Mar 1 Nov - 22:57

On parle beaucoup des effets secondaires et des neuropathies périphériques.
On parle aussi des effets sur le moral (depressions) des traitements.
J'aimerais connaître votre avies sur deux point moins souvent abordés.
1) les effets comportementals:
pensez vous avoir changé de comportement, d'attitude face à la vie et ce indépendamment de dépression éventuelles.
Pensez vous avoir perdu en capacité de concentration, capacités intellectuelles?
Pensez vous que votre comportement relationnel a été affecté par la maladie, votre comportement tout court...
Avez vous le sentiment d'être moins apte à la relation à l'autre
et ce, si vous répondez par l'affirmative:
Pensez vous que ces changement sont dus aux traitements?
Au au virus lui même ( sa capacité à se multiplier dans le cerveau).
Est ce que vous avez lu des articles sur ce sujet
Merci
Christia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: effet sur la psychologie de l'être   Mer 2 Nov - 11:16

salut christian,

bien évidemment comme tu t'en doutes pour moi c'est tres clair vu que je ne prends pas de tri, mon comportement a changé de facon exponentielle en 22 ans , je pense et je suis meme sure que cet aspect est négligé par les medecins qui ne pensent qu'a nous maintenir en vie ( ce qui est le but il est vrai avant les tri) , en vie mais à quel prix ?
Je ne suis quasi plus capable de relations normales (notamment dans le domaine amoureux) si ce n'est apres un temps de mise en confiance enorme de l'autre par rapport a ce que je suis et que je considere comme impossible a franchir par la plupart des gens.Ca a pris du temps j 'ai longtemps cru pouvoir vivre "normalement ", je me suis mariée etc.Je n'ai pas pu reussir dans cette entreprise avec un seroneg. Le virus et trop présent meme dans son "absence de symptomes". Le facteur dépressif est inéluctable à mes yeux.Comment supporter le rejet , la difference, toutes ces choses devant lesquelles on est impuissant?
En temps normal, ca génère en moi de la colère et cette colère est porteuse de constructions: reagir! Mais avec la depression ca se transforme en une fuite des autres.
La perte de capacités intellectuelles aussi, mais la j'ai plus de difficultés a analyser etant donné que l'on me bourre de cachets antidepresseurs, anxiolitik , neuroleptik et autres joyeuses petites pilules qui me font un effet plus que relatif et par contre agissent bien pour la perte de mon potentiel memoire et cie. Sans parler de la fumette qui n'est pas non plus un facteur d'amelioration en ce domaine.Les dégats psychologiques sont la même si personne ne veut en tenir compte car le domaine essentiel des recherches est ailleurs...
Je suppose que tu travailles à ton ouvrage et il est temps que la société prenne conscience de tout ça en effet , en tous cas au niveau medical et social, je travaile aussi à écrire mais en ce moment j'ai laché, j'essaie plutot de me recuperer car c'est du domaine de l'urgent mais je reviendrais à l'écriture, il faut des témoignages développés de ce que nous vivons sur la distance. Je ne sais pas si ca pourra t'aider mais je suis à ta disposition pour tout développement complémentaire si tu as besoin.
Bien cordiales pensées! bounce


Dernière édition par le Mer 2 Nov - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Munny

avatar

Masculin
Nombre de messages : 323
Age : 52
Localisation : Aveyron
sexualité : Hétéro
célib. ou en couple ? : celib.
Date d'inscription : 28/09/2005

MessageSujet: Re: effet sur la psychologie de l'être   Mer 2 Nov - 12:38

Bonjour musico,

Je fais une brève présentation:
J'ai su d'être séro en 1987, j'ai commencé avec l'azt en 1989 suite a une toxo, et actuellement je fais une trie, c'est ma 4 ème depuis 1995. Depuis début 2003 je prends aussi anti-dépresseur et anxiolitique. Je ne travaille plus depuis fin 2003 (AAH), est-ce un hasard, mais depuis que je ne travaille plus mon bilan est excellent, sur les 800 t4, toujours un pourcentage autour des 30/33% et ma charge virale est indetectable!!!
Pour ce qui est du comportement, je m'aperçois d'avoir des problèmes de mémoire. Mon doc me dit que c'est du au sustiva et au tranxène et que le sustiva accentu aussi mon état dépréssif. Je dois dire que des fois mon attitude change quand je dois parler, j'ai peur de me répéter ou de m'entendre dire "tu te rappelles pas? tu me l'avais déja dis!", des fois cela me conditione dans les relations avec les autres.
Pour mes relations affectives, il est vrai que tout a changé, il est plus simple pour moi de me penser avec une partner séro+, surtout ses dernières années. Peut-être involontairement ai-je construit une cloison, comme signe de résignation.
Pour ce qui concerne l'article sur le cerveau, je l'ai lu. Si ma mémoire est bonne (lol), il y a un article a se sujet sur une de nos trames. Je ne sais pas si ce que j'ai écrit ai suffisant par rapport a tes attentes. scratch
Voilà, si tu as besoin d'autres infos, je suis disponible, n'hésite pas.
A bientot

_________________
Demain, c'est loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lila

avatar

Féminin
Nombre de messages : 296
Age : 54
Localisation : finistère
sexualité : hétéro
célib. ou en couple ? : en couple
Date d'inscription : 28/10/2005

MessageSujet: Re: effet sur la psychologie de l'être   Mer 2 Nov - 13:27

moi aussi je trouve que je perds la mémoire,j'oublie tout, ex: je mets des pâtes à cuire et ......je pars dans le jardin pendant 1 heure, bonjour les casseroles!!!! scratch
je peux me concentrer moins longtemps, et j'ai du mal à retenir dates et rendez vous Depuis 3 ans j'ai pris un agenda carj'oubliais trop!!!maintenant j'oublie mon agenda!!!! lol!
quand je parle avec une amie qui est contaminée depuis 86 comme moi mais elle sans jamais avoir eu de traitement, elle se plaint aussi de troubles de l'attention et de la mémoire, c'est peut être bien le virus qui nous grignote des ptits bouts de cervelle geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: effet sur la psychologie de l'être   Mer 2 Nov - 13:45

ya aussi un truc révoltant puisque c le jour : les 590€ (ou env) accordés généreusement aux seropos qi ne sont plus capables de travailler, le smic est a combien deja ?
Alors nos vies seraient au rabais ! ???
Comment on vit dignement avec ça ? Faudrait qu'on m'explique ?
Ce qui est désolant c que le silence autour de toutes ces injustices flagrantes est surement du a notre culpabilité , on se sent pas en droit de revendiquer !
Proies faciles pour le silence vis à vis du scandale social.
bon j'arrete pour aujourdhui arf mais qq part je suis sacrément contente de retrouver ma colère indignée, c pour moi une preuve de vivance!!
Revenir en haut Aller en bas
musico

avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : orleans
célib. ou en couple ? : 50
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: effet sur la psychologie de l'être   Mer 2 Nov - 23:34

Tout d'abord merci de vos témoignages
Oui Maya je travaille à mon opus.
Les choses ne sont pas très simple à analyser de manière objective pour nous qui avons le nez dans le guidon. C'est pourquoi je ne m'aventurerai pas dans un témoignage objectif. Je veux simplement rendre compte de ce qu'est la vie pour nous, de ce qu'est une relation amoureuse pour nous, de ce qu'est la transformation du corps... et de l'esprit..
Que ces modifications soient le fait de traitements ou de la vie que nous impose le virus a finalement moins d'importance que je pensais.
En ce qui me concerne: je pense que par ma formation et aussi mes années de jeunesse un peu à la marge de la militance et d'une pensée politique que je considère être une pensée humanistes, j'avais un cadre qui aurait du assurer une certaine stabilité de pensée.
Malheureusement 13 ans de cohabitation avec le virus ont entamé la solidité de mes convictions, de ma stabilité et de mon aptitude réelle au bonheur même si je crois que tout cela et encore là et ne demande qu'à vivre.
je suis certain que les traitements (sustiva) ont un impact neurologique. Je ne vois pas pourquoi les neuropathies ne seraient que périfériques et épargnerait le cerveau.
D'autre part j'ai retrouvé cet article qui parlait de Christine W. qui écrivait dans remaides et qui a été emportée par une pathologie neurologique en septembre. Son compagnon décrit les effets sur elle de son mal. Ce n'est pas très engageant.

La vie qui nous est faite ( je ne parle pas du rejet ou de l'exclusion qui sont réels pour certains) mais la vie dans la prison du secret ou la révélation (ce qui emprisonne aussi), a vie avec cette interrogation permanente de ce qu'il en est de nous, de notre humanité, par rapport à l'autre , notre possibilité d'engager une relation affective, sociale; cette vie qui nous est faite a des conséquences sur notre psychologie d'êtres humains.
Avec des conséquences que des psycho thérapeutes pourraient peut être analyser mieux que nous. et qui pourrait être qualifié de "pathologie" avec tous les guillements que vous voudrez bien mettre sur ce mot.
Il y a quand même un profil et des difficultés qu'on retrouve chez chacun mais peut être aussi un chemin qui nous est propre.
Je travaille sur un texte qui ne se veut pas scientifique mais subjectif puisque c'est un récit daté d'un an d'une vie de séro parmi d'autre.
Je te remercie Maya et Munny pour votre propositon d'aide je parlerai bien volontier à l'un et à l'autre.
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francky

avatar

Masculin
Nombre de messages : 167
Age : 55
Localisation : trappes,Yvelines
célib. ou en couple ? : 44
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: effet sur la psychologie de l'être   Jeu 3 Nov - 2:10

bonsoir,

Des effets secondaires,je dirais qu'ils sont minimes par rapport au confort du traitement!
pour ce qui est de la psychologie,des rapports avec les autres,de l'amour, je crois que c'est plutot le parcours de chacun qui doit etre analysé!
je vis avec la meme personne depuis 22 ans,une vie de couple somme toute normale!
Disons que meme si je pensais souvent au virus,on ne l'a pas mis au centre de notre relation.On a continué a vivre,a faire des projets,jamais en faisant semblant!
Mais voila,ce n'est que notre cas perso!
Pour les pertes de mémoires,effectivement,il m'arrive d'oublier des choses,mais encore une fois c'est assez anodin!au fait qu'est-ce que je devais faire........euh......!ah oui, penser a penser a noter ceque je dois faire pour ne pas ..........oublier

Amicales pensées amigos

Franck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: effet sur la psychologie de l'être   Jeu 3 Nov - 11:13

cheers Lila ...que je me reconnais là ......je dois noter sur un calendrier + agenda + post-it et quand même j 'oublie .....mais cela n'est rien par rapport aux années 98/99 où j'oubliais jusu'à mon nom et les endroits où je devais me rendre.....effacement de la mémoire immédiate on appelait ça ....ben je vous le souhaite pas ....
Pour le moment je suis presque normale....j'ai plus de plat ni de casseroles mais bof .... je m'en sors quand même.....La lecture ? un petit manque de concentration on me dit !!!! Au milieu d'une conversation tomber en plan....c'est pas le pied non plus ...ou ne plus savoir écrire un mot ...mais bon y a plus grave dans la vie et je suis convaincue que c 'est bien ce VIH qui nous bouffe notre cervelle.....pourvu qu'il m 'en laisse un peu pour venir vous lire et passer des petits moments de bonheur sur le tchat ..... scratch lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: effet sur la psychologie de l'être   

Revenir en haut Aller en bas
 
effet sur la psychologie de l'être
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Taille de l'effet
» Les facteurs psychologiques de l'effet anti-stress d'une marche en forêt
» L'effet pavlov
» l'effet Barnum
» Entraide psychologie sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-santé-
Sauter vers: