sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Videx/ DDI/inhibiteur nucléosidique transcriptase inverse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Videx/ DDI/inhibiteur nucléosidique transcriptase inverse   Dim 4 Nov - 16:22

Videx®



(Edition Juin 2007)
Fiche signalétique


    <LI class=spip>Nature : antirétroviral
    <LI class=spip>Nom commercial : Videx®
    <LI class=spip>Dénomination commune internationale (dci) : didanosine ou ddi
    <LI class=spip>Famille : inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse
    <LI class=spip>Laboratoire : Bristol-Myers Squibb
    <LI class=spip>Présentation : gélules de 125 mg, 200 mg, 250 mg, 400 mg ; comprimés de 25 mg, 50 mg, 100 mg, 150 mg ; poudre pour solution buvable à 2 g et 4 g
    <LI class=spip>Disponibilité : pharmacie de ville et hospitalière
  • Planification des prises : 1 gélule de 250 mg ou 1 gélule de 400 mg
Qu’est ce que le videx ?
• La didanosine est un médicament antirétroviral contre le VIH 1 et le VIH 2, toujours utilisé en association avec d’autres antirétroviraux. C’est un analogue nucléosidique de la transcriptase inverse. Cette classe de médicaments appartient à la famille des inhibiteurs de la transcriptase inverse qui agissent sur cette enzyme (la transcriptase inverse), en l’empêchant d’assurer la première étape de réplication du VIH dans les cellules infectées comme les lymphocytes T4.
• Les inhibiteurs de la transcriptase inverse se répartissent en classes :
1. Les analogues nucléosidiques : lamivudine (Epivir®), emtricitabine (Emtriva®), zidovudine (Retrovir®), stavudine (Zerit®), abacavir (Ziagen®), Combivir® (zidovudine + lamivudine), Trizivir® (zidovudine + lamivudine + abacavir), Truvada® (ténofovir + emtricitabine), ténofovir (Viread®, analogue nucléotidique).
2. Les analogues non-nucléosidiques : efavirenz (Sustiva®) et névirapine (Viramune®).
Effets bénéfiques
Videx® est prescrit dans le cadre des multithérapies, en association avec d’autres antirétroviraux. L’objectif des multithérapies est de réduire la réplication du VIH et d’amener la charge virale en dessous du seuil de détection dans le sang. Dans ce cadre, il contribue à restaurer et préserver votre système immunitaire afin qu’il puisse combattre efficacement les infections. Cette amélioration se traduit la plupart du temps par une stabilisation et une remontée des lymphocytes T4. Il s’ensuit alors une réduction du risque d’apparition ou de rechute des infections opportunistes.
Observance
Important : L’activité anti-VIH de votre thérapie est maximale si vous respectez les doses et les modalités de prises. Dans le cas contraire, il y a un risque d’apparition de souches virales résistantes. Ces virus résistants peuvent modifier votre réponse à la thérapie et compromettre l’efficacité des traitements ultérieurs.
Précautions d’emploi
• Contre-indications en cas d’hypersensibilité à la didanosine. • Surveillance particulière :


    <LI class=spip>Elle s’impose, surtout si vous avez déjà été atteint de neuropathies ou de pancréatite (surveiller les marqueurs pancréatiques, en particulier l’amylase).
    <LI class=spip>En cas de pancréatite, l’arrêt de Videx® s’impose.
    <LI class=spip>En cas de neuropathies, une reprise du traitement avec une diminution de dose a souvent une tolérance acceptable.
    <LI class=spip>En cas de problèmes hépatiques ou rénaux, des réductions de doses sont souvent recommandées.
  • Régimes hyposodés : les personnes concernées tiendront compte de la faible quantité de sodium contenue dans les gélules.
Conservation
Il est recommandé de conserver Videx® à température ambiante (15°C à 30°C)
Utilisation
1. Modalités de prise : Une prise par jour, impérativement à jeun, à distance d’au moins deux heures d’un repas (ne rien manger deux heures avant et après la prise). Videx en gélule gastro-résistante peut être pris avec d’autres antirétroviraux ou d’autres médicaments, toujours à jeun.
2. Posologie : Chez l’adulte, la dose recommandée dépend du poids : La forme comprimé peut, dans certains cas, être préférée (prise à jeun, ne rien manger une heure avant et deux heures après la prise) ; éventuellement une répartition de la dose en deux prises par jour est possible. La forme gélule gastro-résistante peut être utilisée chez l’enfant de plus de six ans moyennant l’adaptation de la dose. En dessous, on utilisera plutôt la suspension buvable dont la dose sera fonction de la surface corporelle de l’enfant.
Effets indésirables
Comme la plupart des médicaments, Videx® peut provoquer des effets indésirables chez certaines personnes, notamment :
1. Troubles digestifs : diarrhées, nausées, vomissements, douleurs abdominales, flatulences, stomatites. La forme gélule provoque moins de troubles digestifs que les comprimés.
2. Troubles hépatiques : augmentation des transaminases, augmentation du volume du foie, etc...
3. Troubles pancréatiques : augmentation de la lipase et de l’amylase, pancréatite. Des douleurs abdominales, des diarrhées, des nausées et des vomissements peuvent en être les symptômes.
4. Neuropathies périphériques (engourdissement ou fourmillement dans les extrémités) pouvant aller jusqu’à des douleurs invalidantes.
5. Autres effets : baisse des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes (exceptionnellement). Réactions allergiques, sécheresse buccale, maux de tête, fatigue, irritabilité, insomnies, élévation du taux d’acide urique. Si éventuellement vous présentez quelques uns de ces signes d’appel, discutez-en avec votre médecin. Il pourra vous aider à diminuer leur ampleur et prendra des mesures pour qu’ils ne s’aggravent pas.
6. Acidose lactique : des cas d’acidose lactique (trouble grave), ont été observés après l’administration d’analogues nucléosidiques. Elle peut se manifester par l’aggravation de nausées, de vomissements, de maux de ventre, etc. à distance du début du traitement. Si vous présentez de tels symptômes, vous devez consulter rapidement votre médecin qui pratiquera un bilan complet avec ionogramme, lactates, lipase, transaminases et gaz du sang. Par ailleurs, des cas d’acidose lactique ont été rapportés chez des femmes enceintes qui ont reçu la combinaison Videx®/Zerit® en association ou non avec d’autres antirétroviraux. Par conséquent, l’utilisation de Videx® durant la grossesse doit être envisagée uniquement en dernier recours. Il est préférable d’éviter l’utilisation de Videx® chez les personnes traitées pour une hépatite C par une bithérapie interféron-ribavirine.
Interactions
• Le kétoconazole (Nizoral®) pourrait avoir une activité accrue par Videx® gélule, justifiant des précautions particulières. Le ganciclovir (Cymevan®) nécessite également une surveillance particulière.
• Il est préférable de ne pas associer Videx® avec Viread® qui en potentialise la toxicité.
• Plus généralement, compte tenu des répercussions pancréatiques et neurologiques possibles du Videx®, son association a des médicaments partageant ces toxicités est à surveiller :


  • Médicaments neurotoxiques : aciclovir (Zovirax®), amphothéricine B (Fungizone®), dapsone (Disulone®), isoniazide (Rimifon®), lithium, métronidazole (Flagyl®), phenytoïne (Di-Hydan®), acide valproïque (Depakine®), stavudine (Zerit®), thalidomide.


  • Médicaments pancréatotoxiques : lamivudine (Epivir®), pentamidine (Pentacarinat®), stavudine (Zerit®), acide valproïque (Depakine®).

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Videx/ DDI/inhibiteur nucléosidique transcriptase inverse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fusion nucléaire - ARTE
» Batterie nucléaire
» La propulsion nucléaire dans l'espace..!
» autre utilisation du nucléaire
» Avenir de l'énerfie nucléaire et stocks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Trithérapies Fiches techniques et articles-
Sauter vers: