sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Zerit /D4T/Stavudine/ inhibiteur de la transcriptase inverse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Zerit /D4T/Stavudine/ inhibiteur de la transcriptase inverse   Dim 4 Nov - 17:54

d4T (stavudine, Zerit)


La d4T (également appelée la stavudine ou Zerit) est un médicament qui s’utilise enassociation avec d’autres médicaments destinés à traiter l’infection par le VIH
La d4T a pour effet de bloquer une protéine appelée « transcriptase inverse » et, en raison de cette propriété, elle appartient à une classe de médicaments appelés inhibiteurs de la transcriptase inverse (ITI). Le VIH a besoin de cette protéine pour se reproduire et, donc en bloquant cette protéine, le médicament contribue à ralentir l’évolution de la maladie causée par le VIH.
Ce médicament peut réduire la quantité de virus présent votre corps. Il peut aussi réduire vos risques de développer l’une des maladies liées au sida, vous aider à rester en santé plus longtemps ou rétablir votre santé. Il peut aussi réduire les dommages causés à votre système immunitaire.
Comment prendre ce médicament?
La d4T se présente en capsules et en trois teneurs différentes, soit 20, 30 ou 40 mg.
La d4T se prend habituellement deux fois par jour. Si vous pesez moins de 60 kg la dose habituelle est de 30 mg deux fois par jour. Si vous pesez plus de 60 kg la dose habituelle est de 40 mg deux fois par jour.
La d4T se prend avec ou sans nourriture.
La d4T doit être conservée à température ambiante, dans un endroit sec. Ne rangez surtout pas ce médicament dans la salle de bain ou la cuisine, car l’humidité présente à ces endroits risque d’entraîner une perte d’efficacité du médicament.
Que faire si j’oublie une dose?
• Prenez la dose que vous avez oubliée dès que vous vous en apercevez. Toutefois, si vous vous en rendez compte moins de 2 heures avant la prise de votre prochaine dose, attendez pour reprendre votre horaire habituel. Ne doublez pas la dose.
Selon de récentes études, pour que les médicaments anti-VIH soient efficaces, il faut les prendre avec régularité et assiduité. Le fait d’oublier ou de sauter une dose de ces médicaments les rend moins efficaces, et cela permet au virus de se transformer et d’acquérir une résistance à ces médicaments
source : catie

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Zerit /D4T/Stavudine/ inhibiteur de la transcriptase inverse   Mer 2 Jan - 22:55

d4T ou stavudine (Zerit) : stop au surdosage sur ordonnance
publication: 16 mai 2007
L’Organisation Mondiale de la Santé propose de corriger les posologies actuellement recommandées de d4T ou stavudine (Zerit®, Triomune®). Médicament désormais classé comme une alternative "à défaut de mieux" par les recommandations nationales et internationales, la stavudine ne doit pas être prescrite à plus de 30 mg deux fois par jour.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de publier un addendum (ci-contre) à ses recommandations pour le traitement des adultes et adolescents atteints par le VIH. Cet addendum propose de corriger les posologies actuellement recommandées de d4T ou stavudine (Zerit® en France, Triomune® en association fixe avec la 3TC et la névirapine dans les pays en développement). Selon plusieurs études rétrospectives, le dosage actuellement recommandé de stavudine (40 mg deux fois par jour pour les personnes de plus de 60 kg, 30 mg deux fois par jour pour les moins de 60 kg) doit être revu à la baisse : en effet, l’efficacité sur le VIH est préservée lorsque la stavudine est prescrite à un dosage inférieur (30 mg deux fois par jour quel que soit le poids) [1]. En revanche, à cette posologie abaissée, le risque d’effets indésirables est plus faible.

Si, en France, les experts peuvent écrire qu’ « il est toujours possible d’utiliser en première intention un IN (NDLR : IN pour inhibiteur nucléosidique ou -tidique) ayant un profil de tolérance plus favorable », et si – effectivement - la d4T est de moins en moins prescrite dans les pays riches en raison de ces effets indésirables pénibles, peu ou pas réversibles (toxicité mitochondriale à répercussions multiples, dont neuropathies périphériques et lipoatrophies), les malades des pays en développement n’ont en revanche que rarement ce choix : lorsque des traitements antirétroviraux sont disponibles au Sud, ils incluent souvent la d4T (Triomune®). Alors que ce médicament est de plus en plus marginalisé au Nord, il reste quasi incontournable au Sud. Or, au Sud comme au Nord, les effets indésirables de la stavudine ont à terme des conséquences sévères sur la vie des malades. Il est donc crucial :
d’une part que tous les pays traduisent dans les faits la nouvelle recommandation de l’OMS ;
d’autre part que de nouveaux antirétroviraux, moins toxiques, soient mis à disposition en quantité suffisante dans les pays pauvres du Monde.

Cette recommandation de changement de posologie arrive tard (la d4T est commercialisée depuis 1996), en raison du laxisme du laboratoire Bristol Myers Squibb. En effet, bien que disposant d’éléments démontrant la toxicité de ce produit depuis longtemps déjà, BMS a minimisé les effets toxiques de la d4T, et n’a pas cherché à optimiser une posologie mieux tolérée par les personnes malades. Faire évoluer favorablement le rapport bénéfices/risques dans la vie d’un médicament est pourtant le socle de la confiance qui doit s’établir entre l’industrie pharmaceutique d’une part, et la communauté des malades d’autre part.

Le TRT-5 demande aux autorités sanitaires de France et d’Europe de prendre acte des décisions de l’OMS et d’amender en conséquences les recommandations de posologie du Zerit®.

2500 à 3000 personnes sont encore traitées par Zerit® en France, en dépit d’une toxicité qui laisse chez certains patients des séquelles majeures. Ces séquelles obligent aujourd’hui les malades à recourir à des techniques de réparation des joues creuses et/ou des fesses creuses. Les autorités, qui n’ont imposé aucune obligation à BMS même lorsque les effets indésirables de la d4T ont été reconnus, ignorent aujourd’hui la prise en charge des solutions de réparation d’un amaigrissement extrême des fessiers.


--------------------------------------------------------------------------------

La place de la d4T dans les recommandations officielles
Recommandations de l’OMS Antiretroviral Therapy for HIV Infection in Adults and Adolescents in Resource-Limited Settings : Towards Universal Access, Recommendations for a Public Health Approach WHO, August 7, 2006.

« Stavudine (d4T) is recognized as a life-saving drug that has played a crucial role in ART rollout, especially because of its availability in fixed-dose combinations (see Annex 10), the low cost of these FDCs and the clinical efficacy
suite sur site TRT
http://www.trt-5.org/article126.html

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luca

avatar

Masculin
Nombre de messages : 194
Age : 55
Localisation : Morbihan
sexualité : hétéro
célib. ou en couple ? : célib
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Zerit /D4T/Stavudine/ inhibiteur de la transcriptase inverse   Jeu 3 Jan - 12:17

La posologie 15 mg existe aussi et 10 mg mais en sirop plus difficile à prendre.
J'ai pris cette molécule pendant longtemps fin des années 90 début 2000, mon médecin conscient des gros problèmes de toxicité de ce produit et après 2 dosages sanguins m'avait aménagé la dose à 2x15 mg/jour. Ces dosages n'étaient malheureusement pas monnaie courante à l'époque et beaucoup ont subit le zerit et son cortège de lypodistrophies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Zerit /D4T/Stavudine/ inhibiteur de la transcriptase inverse   Jeu 3 Jan - 13:24

Oui cet article n'est pas récent mais je l'ai mis pour info.
Il semble de plus que la toxicité de certains effets 'secondaires' ne soient pas résorbables même lors de l'arret des médocs incriminés.
Et le zerit est actuellement distribué en générique en afrique ...

bonne année luca bisous

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luca

avatar

Masculin
Nombre de messages : 194
Age : 55
Localisation : Morbihan
sexualité : hétéro
célib. ou en couple ? : célib
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Zerit /D4T/Stavudine/ inhibiteur de la transcriptase inverse   Ven 4 Jan - 9:52

Les lipodistrophies sont malheureusement irréversibles oui sauf en ayant recours à la chirurgie. quant aux neuropathies c'est variable.
Bonne année à toi aussi Maya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zerit /D4T/Stavudine/ inhibiteur de la transcriptase inverse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zerit /D4T/Stavudine/ inhibiteur de la transcriptase inverse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inhibiteur d'enzyme de conversion
» Inhibiteur d'hormone prometteur.
» Episode 08 : Ingénierie Inverse
» L’INTP qui se rêvait INFP (ou l’inverse)
» ATP inhibiteur de la phosphofructokinase ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Trithérapies Fiches techniques et articles-
Sauter vers: