sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 APTIVUS/ Tripanavir inhibiteur de la protéase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: APTIVUS/ Tripanavir inhibiteur de la protéase   Dim 25 Nov - 16:49

Fiche signalétique
Nature : antirétroviral
Nom commercial : aptivus®
Dénomination commune (DCI) : tipranavir
Famille : inhibiteur de la protéase
Laboratoire : Boehringer Ingelheim
Présentation : capsule molle à 250 mg (flacons de 120 capsules) Disponibilité pharmacie hospitalière et/ou de ville
Qu’est-ce que Aptivus® ?
• Le TIPRANAVIR est un médicament antirétroviral de la classe des antiprotéases, qui agit sur une enzyme, la protéase, au cours du cycle de réplication du VIH, désorganisant l’assemblage des particules virales et les rendant inactives.
Il doit obligatoirement être associé au Norvir® (ritonavir), à la dose de 200 mg matin et soir.
Aptivus® est indiqué chez des personnes ayant été traitées par d’autres associations de médicaments et ayant un virus mutirésistant aux antiprotéases. Il est prescrit en association avec d’autres médicaments antirétroviraux dans le cadre de multithérapies, chez des personnes ayant reçu auparavant d’autres médicaments, pour traiter l’infection à VIH.
• D’autres antiprotéases sont utilisées dans les combinaisons thérapeutiques : atazanavir (Reyataz®), fosamprénavir (Telzir®), indinavir (Crixivan®), lopinavir/ritonavir (Kaletra®), nelfinavir (Viracept®), saquinavir (Invirase®), darunavir (Prezista®).
Conservation
• Conservation au réfrigérateur de +2° à +8°, pas plus de 60 jours à température ambiante (ne dépassant pas 25°C).
Effets bénéfiques
•Aptivus® est prescrit dans le cadre des multithérapies, associant plusieurs médicaments antirétroviraux. L’objectif des multithérapies est de réduire la réplication du VIH (la charge virale) en dessous du seuil de détection dans le sang. Dans ce cadre, Aptivus® contribue à restaurer et préserver votre système immunitaire afin qu’il puisse combattre efficacement les infections. Cette amélioration se traduit la plupart du temps par une stabilisation et une remontée des lymphocytes T4. Il s’ensuit alors une réduction du risque d’apparition ou de rechute des infections opportunistes.
Utilisation
• La dose recommandée chez l’adulte est de deux capsules (soit 500 mg) matin et soir, accompagnées de deux capsules de ritonavir (Norvir®), soit 200 mg matin et soir.
• Aptivus® doit être pris avec de la nourriture.
• Il ne faut jamais interrompre ni modifier le traitement en cours sans l’avis de votre médecin.
Précautions d’emploi
• Aptivus® doit être utilisé avec prudence, si vous avez une insuffisance hépatique légère, une hépatite B ou C chronique. La surveillance hépatique sera particulièrement attentive dans ce cas.
• Cette surveillance est de toute façon indispensable (transaminases) et particulièrement en début de traitement.
• Les informations sont limitées en ce qui concerne l’usage chez des personnes de plus de 65 ans.
• Il existe une possibilité d’augmentation du temps de saignement chez les hémophiles sous antiprotéases.
• Une surveillance du bilan lipidique avant et sous traitement est recommandée. Des cas d’aggravation d’un diabète, ou d’hyperglycémie (augmentation du sucre dans le sang) ont été décrits sous antiprotéases.
• En cas de déficit immunitaire sévère avant traitement, une aggravation inflammatoire de certaines maladies opportunistes peut être observée après la mise sous traitement (rétinite, pneumocystose, infection à Mycobactéries), au début de la restauration immunitaire.
• Aptivus® peut être à l’origine de nombreuses interactions médicamenteuses
(voir le paragraphe INTERACTIONS).
Contre-indications
• Hypersensibilité au tipranavir ou à l’un des composants de la capsule.
• Insuffisance hépatique modérée ou sévère.
• Certains médicaments ne doivent pas être associés, le risque d’interactions étant important : rifampicine, antiarythmiques (amiodarone, bépridil, quinidine, flécaïnide, propafénone), les dérivés de l’ergot de seigle (dihydroergotamine, ergonovine, ergotamine, méthylergonovine), le cisapride (stimulant de la motricité digestive), certains neuroleptiques (pimozide, sertindole), le triazolam (somnifère), ainsi que les préparations à base de millepertuis.
Observance
IMPORTANT : L’activité anti-VIH de votre thérapie est maximale si vous respectez les doses et les modalités de prises. Dans le cas contraire, il y a un risque d’apparition de souches virales résistantes. Ces virus résistants peuvent modifier votre réponse à la thérapie et compromettre l’efficacité des traitements ultérieurs.
Effets indésirables
• Troubles digestifs (fréquents) : diarrhée, nausées, vomissements, douleurs abdominales, inconfort digestif, distension abdominale, perte de l’appétit.
• Toxicité pour le foie : augmentation des transaminases de différents degrés de sévérité.
• Anomalies lipidiques : principalement élévation des triglycérides.
• Éruptions cutanées : en général sans gravité.
• Troubles neurologiques : maux de tête ; plus rarement vertiges, troubles du sommeil.
Plus généralement, des effets indésirables communs à la classe des antiprotéases :
• Lipodystrophie : accumulation intra-abdominale de graisses, hypertrophie mammaire, bosse de bison, perte des graisses des membres, des fesses, des joues.
• Troubles métaboliques : augmentation du cholestérol (donc potentiellement du risque cardio-vasculaire). Troubles du métabolisme des sucres, résistance à l’insuline, diabète, élévation de l’amylase.
• Fatigue, douleurs musculaires, crampes musculaires.
Interactions
Elles sont nombreuses : il est recommandé de vérifier auprès de votre médecin ou pharmacien la possibilité d’associer d’autres médicaments au traitement prévu pour votre VIH
(voir aussi le paragraphe contre-indications) :
• Antirétroviraux : L’utilisation de zidovudine (Rétrovir®) et d’abacavir (Ziagen®) n’est pas recommandée en association avec Aptivus®. Celle d’autres antiprotéases est déconseillée.
• Contraceptifs oraux et traitements oestrogéniques de la ménopause peuvent perdre de leur efficacité.
• Antipaludéens : halofantrine (Halfan®) et luméfantrine sont déconseillés.
• Disulfirame et métronidazole, en association avec Aptivus® qui contient de l’alcool, peuvent être à l’origine de réactions désagréables par effet antabuse.
• L’association de fluticasone ainsi que d’autres médicaments de la famille des dérivés de la cortisone n’est pas recommandée (budésonide, dexaméthasone).
• Parmi les hypolipidémiants, l’atorvastatine (Tahor®) doit être évitée, ainsi que la simvastatine (Lodalès®,Zocor®) et la lovastatine ; l’utilisation de pravastatine (Élisor®,Vasten®), de fluvastatine (Fractal®, Lescol®) ou de rosuvastatine (Crestor®) est possible.
• La rifabutine (Ansatipine®) ne peut être utilisée qu’en diminuant nettement la dose, sous surveillance étroite.
• Parmi les antifongiques, l’itraconazole (Sporanox®), le kétoconazole (Nizoral®), le posaconazole (Nofaxil®) et le voriconazole (Vfend®) doivent être utilisés avec précaution. Le fluconazole (Triflucan®) peut être utilisé à une dose ne dépassant pas 200 mg/jour.
• Les stimulants de l’érection (Viagra®, Cialis®, Lévitra®) nécessitent des précautions particulières et une réduction des doses utilisées.
• Une diminution des concentrations de méthadone peut provoquer un syndrome de sevrage et nécessiter d’en augmenter les doses.
• En cas de traitement immunosuppresseur, les concentrations de ces médicaments doivent être étroitement surveillées (cyclosporine, tacrolimus, sirolimus).
• Autres médicaments nécessitant une surveillance plus étroite et/ou l’adaptation des doses : la théophylline (antiasthmatique), la désipramine (antidépresseur), la warfarine, la fluindione, l’acenocoumarol (anticoagulants), la clarithromycine, la toltérodine, l’alprazolam, le midazolam.
• Les informations concernant l’effet des antiacides gastriques sont peu nombreuses et la prudence est recommandée.
• Précautions particulières avec les anticonvulsivants : phénobarbital, carbamazépine, phénitoïne.

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
APTIVUS/ Tripanavir inhibiteur de la protéase
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les kinases, gènes, protéines RAF.
» inhibiteurs de protéasomes.
» Manque de protéines? attention danger!
» protéines de soja structurées
» Protége genoux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Trithérapies Fiches techniques et articles-
Sauter vers: