sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Tesamorelin la répartition des graisses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Tesamorelin la répartition des graisses   Dim 9 Déc - 0:02

Une molécule contre les effets des trithérapies

Le Tesamorelin améliore la répartition corporelle des graisses

Paris, le 06/12/07. LJS.com
Une nouvelle molécule a montré des effets très prometteurs pour lutter contre les troubles de la distribution des graisses qui affectent la plupart des personnes traitées contre le virus du sida. C’est le résultat d’une étude publiée cette semaine dans le New England Journal of Medicine.

La trithérapie, utilisée depuis 1996 pour bloquer la réplication du VIH, présente de nombreux effets secondaires dont certains peuvent affecter lourdement la santé des personnes infectées ainsi que leur image corporelle. La « lipodystrophie » fait partie de ces effets secondaires. C’est une anomalie de la répartition sous-cutanée des graisses qui a pour conséquence une émaciation du visage, des bras et des jambes et au contraire une accumulation de graisses au niveau abdominal. Autre effet de ce traitement : il aggrave les niveaux des lipides sanguins (triglycéride, cholestérol…) rendant les personnes sous tri-thérapie plus à risque de maladies cardiovasculaires que les autres.

Steven Grinspoon et ses collaborateurs du Massachusetts General Hospital et du McGill Health Center, ont mené sur 6 mois un essai clinique en double aveugle contre placebo pour tester sur 325 patients infectés l’efficacité d’une molécule nommée Tesamorelin contre ces problèmes de lipides.

Résultat : que ce soit sur le plan de la répartition des graisses, des paramètres sanguins ou de l’image que les malades ont d’eux mêmes, le Tesamorelin a montré une grande efficacité.

« Il semble que ce soit la stratégie la plus prometteuse pour réduire de manière sûre et efficace l’excès de graisse viscérale, pour améliorer les anormalités de lipides des patients infectés par le VIH et leur risque cardiovasculaire » s’enthousiasme Steven Grinspoon.

Comment ça marche ? Le Tesamorelin est capable d’induire la production d’hormones de croissance et d’améliorer les symptômes de la lipodystrophie.

« Des étude de plus long terme seront nécessaires pour confirmer nos résultats et un essai clinique de phase 3 devra être mené en vue d’une commercialisation » conclut Steven Grinspoon. Affaire à suivre…

Steven Grinspoon, Metabolic Effects of a Growth Hormone–Releasing Factor in Patients with HIV, New England Journal of Medicine, December 6, 2007, Volume 357:2359-2370, Number 23
(06/12/2007, L.J.S.)

http://sante.nouvelobs.com/Site/actu.asp?ID=4786&Rub=Sexualit%E9

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Tesamorelin la répartition des graisses   Lun 10 Déc - 20:51

05 déc. 2007 17h05 HE
Theratechnologies annonce la publication des résultats de son étude de phase 3 (26 semaines) avec la tésamoréline dans le New England Journal of Medicine


MONTREAL, CANADA--(Marketwire - 5 déc. 2007) - Theratechnologies (TSX:TH) a annoncé aujourd'hui que les résultats de sa première étude clinique de phase 3 avec la tésamoréline (TH9507) ont été publiés dans le New England Journal of Medicine (www.nejm.org) du 6 décembre 2007. L'article intitulé " Metabolic Effects of a Growth Hormone-Releasing Factor in Patients with HIV" présente le détail des résultats de l'étude, après 26 semaines. Les grandes lignes des résultats de cette étude de phase 3 ont d'abord été divulguées en décembre 2006.


"Toutes les données que nous avons annoncées jusqu'à maintenant montrent que la tésamoréline peut être à la fois efficace et sécuritaire, tout en présentant des avantages éventuels comparativement à d'autres méthodes", a déclaré M. Yves Rosconi, président et chef de la direction de Theratechnologies. "La publication des résultats dans le New England Journal of Medicine témoigne de la rigueur de l'étude et des résultats de haute qualité qui en découlent. Nous reconnaissons que nos équipes clinique et de réglementation, nos investigateurs principaux dévoués et les patients qui ont participé à l'étude sont au centre de cette réalisation", a signalé M. Rosconi.

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Tesamorelin la répartition des graisses   Jeu 3 Avr - 20:36

Lipodystrophie liée au VIH/sida : un espoir thérapeutique



Rédigé le 10 décembre 2007


Le syndrome lipodystrophique qui comprend une hyperlipidémie (taux élevé de lipides dans le sang) et une hyperglycémie (taux élevé de sucre dans le sang), ainsi qu’une augmentation des tissus graisseux profonds de l’abdomen est l’un des effets secondaire des thérapies antirétrovirales utilisées pour combattre l’infection du VIH/sida. Cette modification de la répartition du tissu adipeux affecte la qualité de vie des personnes sous antirétroviraux et amènent certaines d’entre elles à abandonner leur traitement. La conséquence la plus grave liée à ce syndrome est un risque cardiovasculaire plus élevé à long terme.

Des chercheurs de Montréal et Boston ont développé une molécule synthétique du facteur de libération de l’hormone de croissance dont l’action régule le taux d’hormone de croissance qui contrôle à son tour une multitude de processus métaboliques. L’efficacité de cette molécule pour réduire la masse de tissus graisseux profonds, mais aussi la lipidémie dans le sang, a été initialement confirmée par un petit essai clinique publié en 2005. Les résultats actuels portent sur la phase III de l’essai clinique, et les conclusions sont claires : les patients traités avec la molécule (tésamoréline) ont vu leur masse graisseuse abdominale diminuer de 15 % en moyenne, contre une augmentation moyenne de 5 % pour le groupe placebo. De plus, les effets secondaires sont minimes.

Un second essai clinique est en cours pour confirmer ces données, et pour respecter les normes de Santé Canada et de la Food and Drug Administration américaine.

“Falutz J (2007) Effects of TH9507, a growth hormone releasing factor analog, on HIV-associated abdominal fat accumulation : a multicenter, double-blind placebo-controlled trial with 412 randomized patients. Presented at the 14th Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections [Abstract 45LB] : 2007 February 25–28, Los Angeles, CA

Voir en ligne : http://content.nejm.org/cgi/content/short/357/23/23

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tesamorelin la répartition des graisses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tesamorelin la répartition des graisses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avez-vous rempli vos propositions de "répartition de service" pour l'an prochain?
» Explication sur les graisses, acides gras saturés, oméga-3,6 etc...
» stockage des graisses
» Qui fait la répartition des classes dans votre établissement?
» répartition de services

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Trithérapies Fiches techniques et articles-
Sauter vers: