sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 PAKISTAN/ BENAZIR BHUTTO ASSASSINée + CAS GRIPPE AVIAIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: PAKISTAN/ BENAZIR BHUTTO ASSASSINée + CAS GRIPPE AVIAIRE   Ven 28 Déc - 11:24

Assassinat de Bhutto : la piste Al-Qaïda est évoquée


vendredi 28 décembre 2007 08h59

Une télévision pakistanaise a annoncé ce vendredi que l'assassinat de l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto avait été revendiqué par Al-Qaïda. Une revendication qui n'a pas été confirmée par le gouvernement pakistanais qui pointe cependant la responsabilité d'éléments islamistes extrémistes et de talibans. Depuis l'annonce de la mort de cette figure de l'opposition, le Pakistan vit sous très haute tension. Mais le gouvernement envisage de maintenir les élections du 8 janvier prochain.
e gouvernement pakistanais a dit vendredi matin "ne pas être au courant" d'un lien éventuel entre l'assassinat de Benazir Bhutto et Al-Qaïda. Au lendemain de la mort de cette leader de l'opposition, une télévision privée pakistanaise a pourtant affirmé de son côté que ce meurtre avait bien été revendiqué par Al-Qaïda. Une information à prendre avec prudence car cette revendication n'est pas passée par les canaux traditionnels utilisés par le réseau terroriste. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur pakistanais a en revanche pointé la responsabilité d'"éléments extrémistes" musulmans proches d'Al-Qaïda et de talibans pour l'attentat dans lequel Benazir Bhutto a perdu la vie
L'ex-Premier ministre pakistanaise Benazir Bhutto est morte, jeudi dans un hôpital de Rawalpindi, des suites de ses blessures après un attentat-suicide qui a visé un de ses meetings dans la banieue d'Islamabad. Au moins 20 personnes ont été tuées dans l'attaque et 56 blessées selon un dernier bilan. D'après la police, le kamikaze a tiré plusieurs coups de feu en direction de Mme Bhutto au moment où celle-ci quittait une réunion électorale organisée dans un parc public. L'opposante pakistanaise aurait alors été touchée au cou. L'homme se serait ensuite fait exploser. La dépouille de Benazir Bhutto a été transportée de l'hôpital vers une base militaire d'où elle partira pour son village familial de Larkana, dans le sud du Pakistan.
Benazir Bhutto avait 54 ans. Après avoir passé huit années en exil à Londres, elle était revenue au Pakistan il y a seulement deux mois pour préparer les élections législatives de 2008. Ce drame est le dernier en date d'une série record d'attentats suicide dans l'histoire du Pakistan, qui ont fait plus de 780 morts en 2007. Le plus meurtrier avait déjà visé une manifestation du parti de Mme Bhutto : le 18 octobre, deux kamikazes avaient tué 139 personnes dans un gigantesque défilé de sympathisants qui célébraient, à Karachi, le retour de l'ex-Premier ministre.
Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a exprimé sa "très grande émotion" et condamné fermement cet "acte odieux". La Russie avait, la première, condamné fermement cet assassinat. Les Etats-Unis ont également réagi très rapidement pour condamner la violence. Le Vatican parle d'attentat "tragique et terrible", l'Inde dénonce un "acte abominable". Bruxelles condamne une "attaque contre la démocratie". De son côté, le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, s'est déclaré "profondemment choqué" et a appelé "à la retenue mais aussi à l'unité". Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé de se réunir en urgence.
La tension est très vite montée dans le pays, la police a été placée en alerte rouge et les violences ont fait au moins 10 morts et des dizaines de blessés. Des inconnus armés ont encore abattu un policier vendredi dans un quartier de Karachi considéré comme un bastion de Benazir Bhutto. Les autorités pakistanaises ont ordonné la fermeture pour trois jours à compter de vendredi des banques, des écoles et des commerces, après les violences qui ont suivi l'annnoce de l'assassinat. Vendredi matin, de fait, les rues sont souvent désertes au Pakistan. "Toutes les institutions scolaires publiques ou privées, toutes les sociétés et centres commerciaux, toutes les banques du pays doivent rester fermés pour trois jours avec effet immédiat", a annoncé le ministère de l'Intérieur.
Les élections législatives prévues le 8 janvier prochain pourraient être maintenues selon le Premier ministre pakistanais par intérim. "Les élections auront lieu telles qu'elles ont été annoncées" a expliqué Mohammadmian Soomro. L'ex-Premier ministre et opposant Nawaz Sharif avait annoncé dès jeudi que son parti boycotterait ces élections législatives et provinciales. Il a aussi appelé à une grève nationale vendredi et a exhorté le président Musharraf à démissionner sur-le-champ pour "sauver le Pakistan".

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: PAKISTAN/ BENAZIR BHUTTO ASSASSINée + CAS GRIPPE AVIAIRE   Ven 28 Déc - 11:25

ENEVE (Reuters) - L'Organisation mondiale de la Santé a confirmé un cas unique de transmission d'homme à homme du virus H5N1 de la grippe aviaire dans une famille au Pakistan, ajoutant toutefois qu'il n'existait apparemment aucun risque d'extension du phénomène.

Un communiqué de l'OMS précise que des analyses pratiquées dans ses laboratoires spéciaux au Caire et à Londres ont établi qu'il y avait bien eu transmission humaine dans une famille mais qu'une équipe de l'organisation invitée au Pakistan pour étudier neuf cas apparus entre fin octobre et le 6 décembre n'avait relevé aucune preuve de transmission d'homme à homme généralisée.Aucun proche identifié des personnes infectées, notamment des membres du personnel médical ou d'autres membres de la famille affectée n'ont présenté de symptômes et l'observation médicale a été levée pour tous, ajoute l'OMS.
L'apparition de la grippe aviaire dans la famille a suivi l'abattage de poulets infectés au Peshawar. Un vétérinaire qui y avait participé et trois de ses frères ont ensuite présenté des symptômes de pneumonie.
Les frères se sont soignés mutuellement et ont été en contact étroit entre eux tant chez eux qu'à l'hôpital et l'un d'entre eux, qui n'avait pas participé à l'abattage, est décédé le 23 novembre, a dit un porte-parole de l'OMS à Genève.





Aucun proche identifié des personnes infectées, notamment des membres du personnel médical ou d'autres membres de la famille affectée n'ont présenté de symptômes et l'observation médicale a été levée pour tous, ajoute l'OMS.
L'apparition de la grippe aviaire dans la famille a suivi l'abattage de poulets infectés au Peshawar. Un vétérinaire qui y avait participé et trois de ses frères ont ensuite présenté des symptômes de pneumonie.
Les frères se sont soignés mutuellement et ont été en contact étroit entre eux tant chez eux qu'à l'hôpital et l'un d'entre eux, qui n'avait pas participé à l'abattage, est décédé le 23 novembre, a dit un porte-parole de l'OMS à Genève.
NOUVEAUX CAS EN EGYPTE
Cet homme est l'unique cas confirmé de transmission d'homme à homme. Les autres patients ont guéri.
"Tous les éléments donnent à penser que le foyer dans cette famille ne pose pas de risque plus large", a dit le porte-parole à Reuters. "Mais il y a déjà une surveillance renforcée et il est nécessaire de rester vigilant".
Il s'agit du premier cas de transmission d'homme à homme du H5N1 au Pakistan mais d'autres cas ont été confirmés en Indonésie et en Thaïlande dans des circonstances similaires qualifiées par l'OMS de contacts étroits dans une zone très limitée.
Les experts de la santé craignent que le virus, qui a déjà tué 221 personnes sur les 343 cas recensés depuis 2003, mute en une forme facilement transmissible d'homme à homme, ce qui pourrait provoquer une pandémie susceptible de tuer des millions de personnes.
Par ailleurs, au Caire, le ministère de la Santé a annoncé que des analyses avaient confirmé la contamination de deux personnes par le virus, au lendemain de la port d'une Egyptienne victime de la grippe aviaire, la 16e personne à avoir succombé à la grippe aviaire en Egypte.
Les deux nouveaux cas, à Damietta et Menoufia, portent à 41 le nombre de cas humains de grippe aviaire en Egypte, a dit à Reuters Amr Kandil, chef du contrôle des maladies contagieuses au ministère de la Santé.
http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-33730012@7-37,0.html
SOURCE le monde.fr

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
PAKISTAN/ BENAZIR BHUTTO ASSASSINée + CAS GRIPPE AVIAIRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» H7N9, un virus de la grippe aviaire redoutable, selon l'OMS
» Grippe aviaire
» La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.
» Grippe aviaire: pigeons suspects en Ethiopie
» grippe aviaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-actu-
Sauter vers: