sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Prévalence de l´hypertension artérielle pulmonaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Prévalence de l´hypertension artérielle pulmonaire   Mar 8 Jan - 19:07

Prévalence de l´hypertension artérielle pulmonaire chez les patients infectés par le VIH à l´ère des multithérapies antirétrovirales


Sitbon O, Lascoux-Combe C, Delfraissy JF, Yeni PG, Raffo F, de Zuttere D, Gressin V, Clerson P, Sereni D, Simmoneau G. Am J Respir Crit Care Med. 2008 Jan 1;177(1):108-13.
Dr Karine Lacombe
L´hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une cause de dyspnée dont la prévalence avant l´ère des trithérapies puissantes a été évaluée à 0.5% chez le patient infecté par le VIH. Elle est due à l´obstruction chronique des petites artères pulmonaires conduisant à l´installation d´une insuffisance ventriculaire droite dont la gravité conduit au décès. A cause de l´absence de spécificité des symptômes, le diagnostic est souvent tardif, 71 à 81% des patients étant dépistés au stade 3-4 (sur une échelle de 1 à 4), avec un taux de survie à 5 ans de 28%. Dans une large étude nationale ayant duré un an, 7648 patients infectés par le VIH ont bénéficié d´une recherche de dyspnée, retrouvée chez 739 d´entre eux. Trente avaient déjà un diagnostic connu d´HTAP. L´algorithme diagnostique reposait sur la réalisation d´un échodoppler cardiaque associé à un cathétérisme cardiaque droit. Chez cinq patients, le diagnostic d´HTAP a été posé au cours de l´étude, entraînant une prévalence globale de 0.46%. Les facteurs liés à la présence d´une HTAP étaient le sexe masculin, l´utilisation de drogue intraveineuse et un taux de lymphocytes CD4+ inférieure à 200/mm3. Les 5 patients dépistés au cours de l´étude présentaient une HTAP moins évoluée que les 30 déjà connus. La prévalence de cette pathologie n´a donc pas varié au cours du temps, malgré l´utilisation d´antirétroviraux plus puissants, ce qui laisse supposer une possible augmentation dans les années à venir, liée au vieillissement de la population infectée par le VIH. Un algorithme diagnostique simple, aisément praticable en milieu hospitalier, a permis de dépister des patients avec HTAP modérée qui peuvent bénéficier rapidement d´une prise en charge adaptée entraînant une amélioration du pronostic à moyen et long terme.


Source Egora

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Prévalence de l´hypertension artérielle pulmonaire   Mar 8 Jan - 19:30

Article paru le : Mardi 8 Janvier 2008



La majorité des enfants séronégatifs nés de mères infectées par le VIH souffre de troubles psychologiques incluant la dépression


Bauman LJ, Silver EJ, Draimin BH, Hudis J. Pediatrics 2007,120 : e1141-7.


Dr Karine Lacombe
L´évolution de la pandémie à VIH qui concerne de plus en plus de femmes en âge d´être mères et l´accès de plus en plus facile à la procréation médicalement assistée laisse prévoir à moyen terme un nombre d´enfants séronégatifs vivant avec une mère séropositive de plus en plus important. Il existe peu de données publiées sur l´impact du statut VIH de la mère sur le développement de l´enfant qui souvent ne bénéficie pas de suivi médical particulier. Or les chercheurs à l´origine de l´étude présentée dans cette publication sont partis du postulat que les troubles mentaux étaient sous-évalués chez ces enfants et qu´ils pourraient tirer partie d´un diagnostic précoce avec mise en place d´un suivi adapté. Afin de mesure l´ampleur du problème, ils ont inclus dans une cohorte prospective 129 couples mère / enfant vivant à New York et bénéficiant de la prise en charge médico-sociale Medicaid (attribuée aux familles pauvres). Ces 129 femmes étaient toutes célibataires, dépistées depuis 4 ans en moyenne (35% avaient un taux de C < 200/mm3), d´origine afro- ou latino- américaine dans 92% des cas, avec une toxicomanie actuelle ou passée dans 2/3 des cas. Les 129 enfants ont rempli à 5 occasions une batterie de tests psychologiques adaptés à leur âge, pendant 2 ans. Tous ces enfants ont présenté à un moment donné du suivi des troubles psychologiques (en particulier une angoisse de séparation), dont 2/3 de façon chronique (plus de trois fois au cours des deux ans) et presque un quart était jugé dépressif. Tous ces symptômes étaient plus fréquemment présents au début de la prise en charge des mères par le programme et ont tendu à progressivement diminuer au bout de deux ans. Ces résultats montrent que les problèmes de santé mentale sont plus fréquents chez les enfants de mères infectés par le VIH que ce qui était habituellement rapporté. Ceux-ci sont en général peu accessibles au dépistage précoce car le lien avec les services médicaux se fait par la mère et non directement par l´enfant lui-même. Or une prise en charge globale de la mère et de l´enfant pourrait permettre de mettre en place un travail psychothérapeutique et social adapté.
Source:Egora

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prévalence de l´hypertension artérielle pulmonaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hypertension artérielle pulmonaire
» Hypertension arterielle pulmonaire (HTAP)
» greffe réussie de trachée artérielle
» Tension artérielle
» la prise de tension artérielle : Législation ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-infos :: Sida-savoir vih-
Sauter vers: