sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 la banlieue brule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mayaa
Invité



MessageSujet: la banlieue brule   Ven 11 Nov - 17:43

Je suis atterrée de voir le JT aborder le pb en termes uniques de répresson, de protection, et puis ces couvres feux!!! On est pas en état de guerre, quel délire !!!
Il est bien évident que tout ça n'a rien d'"organisé", juste des montées de violence contre un système qui ne propose rien à ces jeunes; voyant qu'ils brulent les voitures dans leurs propres "fiefs" est suffisamment révélateur du manque de reflexion ambiant! Je ne comprends pas qu'on n'essaie pas de voir le pourquoi de ces actes débiles certes mais qui ont un fonds de malaise social évident. Je flippe en entendant les discours de sarko;
fait pas beau être jeune par les temps qui courent...Je me demande en écoutant les interviews des "jeunes" si il font exprès de choisir les plus dramatiquement incultes histoire d'alimenter la phobie banlieue sinon on peut se demander ce qu'ils aprennent à l'école, le français est gravissime, le vocabulaire n'en parlons pas , la cogite ??
Mais leur colère elle, je la comprends.

BZZZZZ
Revenir en haut Aller en bas
bernard

avatar

Nombre de messages : 5
Localisation : st denis
sexualité : homme
célib. ou en couple ? : 48
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Ven 11 Nov - 18:42

tout a fait d accord avec toi maya.la reputation du 93 ne va pas s arranger avec ce qu il vient de se passer .mais peut etre est ce une des banlieues les plus delaissees de france ou l on croise peut etre plus d humanite que l on ne croit.il ne faut pas juger a partir de quelques fauteurs de trouble qui ne savent que s exprimer par la violence(la est le malise).un autre fauteur de trouble s appelle sarkozy une sorte d exterminateur des temps modernes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Ven 11 Nov - 21:21

Malaise social ?? Oui, certainement. Mais ces jeunes des banlieues sont-ils les seuls à ne pas mener la vie qu’ils désirent ? Et que désirent-ils ???
Je n’ai entendu aux JT que leur haine de la France et du système. Quel est le système ? Travailler pour obtenir les moyens de s’offrir une vie décente ?
Je vois toutes les semaines ces jeunes venir chercher du boulot. C’est moi qui les reçois le plus souvent.
Le problème c’est que, outre qu’il ne savent pas , ou mal, s’exprimer, ils ne comprennent ni la notion de ponctualité, d’assiduité, ni même l’obligation d’avoir à effectuer des tâches imposées.
S’il est vrai que la discrimination à l’embauche existe, il ne faut pas nier que de telles attitudes découragent même les employeurs les plus conciliants.
Ne vous trompez pas sur mon discours ! Les personnes qui me connaissent ici savent à quel point j’aime les gens; je veux simplement pointer le doigt sur le fait qu’il faudra un réel travail de fond, notamment sur la responsabilité éducative parentale, pour faire évoluer les choses.
Il serait également souhaitable de cesser de les nommer « jeunes des banlieues ». Chacun d’entre eux s’identifie ensuite au seul modèle proposé. Il serait bon aussi d’arrêter de dire que la vie en banlieue ne peut être qu’une vie de misère.
Ce qui me désole, c’est que la violence exprimée ces derniers jours ne peut que renforcer les a-priori.
Nous vivons certes dans un pays qui nous permet d’exprimer notre colère, mais je suis opposée à tout vandalisme. Quelque soit la cause.
Revenir en haut Aller en bas
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Sam 12 Nov - 11:08

Bien sur valou, c pas faux non plus, ya aussi la dedans un probleme évident de démission parentale; de 3ème génération qui tient un discours "mes parents ont été vos larbins, balayer et marteau piker toute la sainte journée pour une misère nous pas question" d'un autre coté ils ne font pas grand chose pour que ça change mais on ne pas pas ne pas prendre en compte la médiocrité scolaire, plus personne ne veut enseigner dans le 93 et ca se comprend la aussi; et puis par dessus tout les décalages sociaux, comme dit chichi la fracture sociale. On met à portée de tous l'idée de consommation de luxe mais qui peut se le permettre ? Il est clair que les pauvres sont de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches, les inégalités vont croissantes ...Puis avec tout ca ca va encore générer des voix à droite par peur de l'insécurité! Crying or Very sad bref tout ça est très complexe et on prend pas le bon chemin pour l'apaisement.
Revenir en haut Aller en bas
helene75



Féminin
Nombre de messages : 1
Age : 57
Localisation : 75
célib. ou en couple ? : pas
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Sam 12 Nov - 20:03

Dire que les plus riches le sont de plus en plus sans savoir pour certains pourquoi ils le sont, et sans savoir ce qu'ils paient de charges sociales pour payer le rmi à des jeunes qui n'ont pas envie de travailler et qui voudraient que ça leur tombe du ciel
Je suis chef d'entreprise, et j'en ai vu depuis 15ans, défiler je n'ai jamais regardé d'ou ils venaient ni la couleur de leur peau, mais quelqu'ils soient 85% manquaient d'assiduté, oubliaient des clients, et j'en passe plutôt que sévir j'ai passé du temps à les écouter et à distribuer des avertissements....certains tenaient juste le temps de retrouver leurs droits aux assedics!
Je pourrais écrire des pages!
Je suis partie de rien tout comme eux et si j'ai réussi c'est à force de volonté et d'assiduité, je travaille 11 heures jour
Alors oui Mr sarkosy as eu raison d'intervenir pour proteger les gens qui ont travaillé dur pour se payer une voiture, les enfants et leurs écoles maternelles ....Et oui j'ai peur parfois lorsque je dois récuperer ma voiture dans un parking le soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyot

avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : savoie
célib. ou en couple ? : de raison.....
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Sam 12 Nov - 22:26

pour etre clair et concis, je ne dirais qu'une chose :
ça me fait chier qu'un jeune dealer gagne 2 à 3 fois plus qu'un jeune diplômé...
voilà aussi et certainement une des racines du malaise !!
je sais que je ne vais pas me faire que des amis, mais peu importe...
même en province, nous sommes confrontés aux mêmes problèmes...

Assez d'entendre parler de tolérance, quand nous-mêmes, séropos, sommes souvent encore considérés comme des gens à part !
"Prenons les Armes amis séropos, foutons le bordel, c'est la faute au système !" CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Dim 13 Nov - 0:37

On va calmer le jeu !!

C'est ce que je disais plus haut : l'image des banlieues n'en sort pas grandie!!

Il n'y a pas que des dealers, tout comme il n'a pas que des gens à plaindre.
Et puis, si le problème était simple à régler, des solutions auraient certainement été trouvées depuis le temps, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Dim 13 Nov - 2:55

Deux extraits de "Manuel du guerrier de la lumière" de Paulo Coelho:

"Quelqu'un avertit le guerrier de la lumière:"- ne provoque pas une tempête dans un verre d'eau". Mais il n'exagère jamais les difficultés et s'efforce de garder son sang-froid. Cependant il ne juge pas la douleur des autres. Un petit détail-qui ne le touche en rien- peut déclencher la tempête qui couvait dans l'âme de son frère. Le guerrier respecte la souffrance de son prochain et il n'essaie pas de la comparer à la sienne. La coupe des souffrances n'a pas la même taille pour tout le monde."


"Un guerrier de la lumière ne répète pas à l'infini la même lutte - surtout quand il note qu'il n'y a ni avancée ni recul. Si le combat, au bout d'un certain temps, ne progresse pas, il comprend qu'il faut s'asseoir avec l'ennemi et discuter d'une trêve. Ayant l'un et l'autre pratiqué l'art de l'épée, ils doivent maintenant trouver un terrain d'entente. C'est un geste de dignité, non de lâcheté. C'est un équilibre des forces et un revirement de stratégie. Les plans de paix tracés, les guerriers rentrent chez eux. Ils n'ont rien à prouver à personne; ils ont mené le bon combat et gardé la foi. Chacun a cédé un peu, apprenant ainsi l'art de la négociation."


A méditer....par tous.
Revenir en haut Aller en bas
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Dim 13 Nov - 14:32

Absolument d'accord avec ce texte valou, il est difficile sans doute de se mettre à la place des autres, peyot viens faire un tour dans nos cités du 93, tu verras c pas meribel!
Bien sur il y en a qui ne veulent rien foutre et de ceux la rien a tirer, mais c pas eux la majorité eux, c ceux qu'on voit au JT c tout!
Je viens d etre licenciée d'une boite ou samir aziz devait etre rebaptisé stephane blin !!! evidemment par souci commercial!!! le sté siemens n'est pas raciste ! tu penses bien !
J'en ai ma claque des discours de droite, de ceux qui parlent sans savoir comment on vit la dedans, meme si rien n'est tout noir ou tout blanc;
faudrait pas non plus oublier que nos émigrés sont au depart le fait d'une colonisation....
Bref tout ça est discutable mais le débat necessiterait plus de connaissance du terrain et de l'histoire! :mmayyaa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Dim 13 Nov - 15:44

Je ne suis pas politisée et ne l'ai jamais été ... j'essaye d'être juste ....
Maya...nous avons tous des anecdotes ...et elle ne vont pas toutes dans le même sens ....J'ai porté 30 ans un nom tunisien,celui de mon ex époux ..et j'ai vécu 32 ans à Paris 8 ans à Tunis et 8 ans à Créteil ...Alors à mon humble avis , les efforts sont à faire des deux côtés ......le premier et essentiel est le RESPECT envers l'autre et ça c 'est valable pour toutes les tranches d'âge....
Bien qu'en invalidité à Paris je bossais à mi-temps ..mon dernier CES (assistante de la CPE) s 'est terminé en Octobre 2004, c'était dans un collège du 19è Porte de Pantin ...j'ai pu voir le comportement des enseignants, des parents et des élèves ( pour la plupart d'origine étrangère)....je peux vous dire qu'il y a du boulot à faire au niveau du respect ...et peut être plus chez les adultes ..... malgrè mes 57 ans à l'époque je n'ai jamais tutoyé un enfant....ils m'en faisaient la remarque..étonnés mais fiers ....et pendant les deux ans passés là bas je n'ai jamais eut autre chose que Madame .....au grand étonnement de tous les adultes présents !!!
Je ne dis pas que c'est ce qui calmera les banlieues ..mais ça pourrait être un début...respecter l'autre ...qu'importe sa couleur, sa race, sa religion ...dans ses veines coule le même sang que le mien ..ROUGE....
:*7-9*:
Revenir en haut Aller en bas
francky

avatar

Masculin
Nombre de messages : 167
Age : 55
Localisation : trappes,Yvelines
célib. ou en couple ? : 44
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Dim 13 Nov - 16:24

bonjour,

ce qu'ecrit madie est tout a fait exact!le respet mutuel!
Pour les enfants qui ont brulés, etc, combien sont sorti en echec scolaire?
je crois qu'une des valeurs fondamentale de notre république est un systeme scolaire egalitaire!hors je vois chez moi a trappes, le collège ou mon fils a été scolarisé est une usine a BEP maintenance, pour les meilleurs!
le lycée c'est secretariat,pour les filles et maintenance pour les garçons!et c'est ainsi....
Je connais un seul jeune homme qui a un doctorat informatique, de parents marocains, et ne trouvant pas de poste de son niveau en france est allé s'expatrier a hong kong!!!!!!
Bref les ecoles de banlieue ne sont que des salles d'attentes(jusqu'a 16 ans)ou les élèves sont invité a partir dès leur 16 ans!
En tous cas, un qui se régale en se moment c'est jean marie!!!il n'attendait que ça!
Faisaons ce qui est en notre pouvoir et en notre ame et conscience pour qu'il ne soit jamais au pouvoir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Dim 13 Nov - 16:31

Parfaitement d'accord avec toi madie, ya du boulot à faire pour tout le monde, simplement e ne suis pas étonnée de ce qui arrive, ct prévisible. Le respect tu as raison est le maitre mot, ils veulent du respect mais pour la plupart n'ont pas idée de ce que ca veut dire, ya un mank total coté éducation et la je ne suis pas daccord de dire que c le boulot de l'état mais bel et bien celui des parents, mais vu l'incapacité visible qu'ils ont à gérér leus gosses sans doute qu'il faudrait créer des "substitutions éducatives" , remettre au gout du jour ce qu'on appelait l'instruction civique, apprendre les droits et les devoirs citoyens; cela dit dans un tel environnement comment apprendre à respecter l'environnement justement ????
Ce sont moi des notions que j'ai intégré en suisse, parce qu'ellees avaient un sens;
Tout ca est très complexe...

Bisous madie et excellent dimanche!
au fait ptite madie pourkoi tu viens pas le 26 dis ? moi j'aimerais bcp faire ta connaissance Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Dim 13 Nov - 19:07


Maya ...je ne suis plus parisienne depuis 1 an sinon ...bien sur je serai venue ....ne serait ce que pour toi :--Maya++:
Pour revenir au sujet brûlant que nous avons abordé ....il est vrai qu'à mon époque les parents etaient sévères...les enseignants aussi ...mais avec le recul je trouve qu'ils ont fait du bon boulot ......Je ne désespère pas que ce temps revienne ...il faudra bien que les gens en totalité..jeunes comme vieux...prennent conscience que l'éducation cool ....ben ...c'est peut être pas le top :**non**:
Du fond de mon bled de 200 habitants ..je ne vous envie pas Parisiens/Parisiennes :AngE:
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
delfe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 61
Age : 48
célib. ou en couple ? : euh...pas !
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Dim 13 Nov - 20:53

Juste pour enfoncer un peu le clou... Je suis 100% d'accord pour dire que bcp de problèmes viennent de l'éducation et pas seulement nationale!! la demission parentale est réelle mais comment être motivé pour transmettre à ses enfants le goût du respect, de l'avenir, du travail quand soi-même on se sent déjà en marge de cette société qui exclue tout ce qui ne rentre pas dans les critères de performance ???
Malgré tout plus de moyens pour l'éducation nationale ne serait pas un luxe...., plus de moyens aussi pour les associations qui font du très bon boulot mais qui ont vu leurs subventions fondrent comme neige au soleil... la faute aux collectivités ? pas toujours car l'Etat lui-même se désengage de plus en plus de missions qu'il refile aux collectivités sans transférer les moyens...çà va de soit !!! A côté de çà Borloo pond une loi de rénovation urbaine qui dit en substance "cassez tout !!! nous vous aidons à reconstruire des logements tout neuf tout beau .... " Je suis pas sûre que c'est ce qu'attendent les familles.... d'autant que les logements reconstruits sont proposés à des loyers plus élevés !!! mais çà fait marcher le bâtiment alors !!!
Bonne fin de dimanche à tous.
Delfe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musico

avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : orleans
célib. ou en couple ? : 50
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Lun 14 Nov - 1:34

Je n’ai pas la télé donc pas d'images et tout d’abord je voudrais dire l’extrême confusion avec laquelle est transmise l’information. Impossible de savoir en écoutant même sur France inter ce qu’il en est exactement. Visiblement, On n’ose pas appeler un chat un chat. Shocked
Et les violences sont soient minimisées soit maximisées suivant celui qui parle et au bout d’un moment,.
Ce qui en résulte un énorme fatras indistinct, un sac dans lequel tout et tout le monde est jeté sans distinction, sans nuance avec au final un phénomène de désinformation.
Or toutes ces choses ne sont pas égales No

Ce que nous avons du mal à comprendre avec notre système de pensée, c’est qu’il n’y a aucune conscience politique dans les violences urbaines, aucune des idéologies auxquelles nous nous référons quand nous pensons luttes sociales :
Il n’y a que la revendication du toujours plus.
Il n’y a pas que les parents, le système scolaire qui sont à mettre en cause :
Nous vivons dans une société victimaire, ou il suffit de s’autoproclamer victime d’un système pour se croire autorisé à exercer sur l’autre des violences.
On souffre d’une situation difficile, on fait souffrir son voisin. affraid lol!
On brûle sa voiture.
On possède peu, on dépossède l’autre.
On est insatisfait de son salaire, on bloque le travail de l’autre :
Certains ont cru pouvoir comparer les évènements récents à l’explosion de mai 68. Il n’y aucun rapport. Il n’y a pas de pensée généreuse, « révolutionnaire », derrière ces évènements. No No No
On assiste à des revendications catégorielles et corporatistes qui n’ont jamais eu pour but de venir en aide aux autres catégories de travailleurs. (Jamais une grève de conducteur SNCF, n’a apporté la moindre amélioration du niveau de vie de terrassier par exemple, au contraire.)

C’est : nous sommes tous des victimes et chacun pour soi.

Dans ce contexte, il n’y a pas de raison que les esprits faibles qui sévissent en banlieues n’agissent pas de la même manière.
Combien sont-ils ? 0,01%de la population : c’est suffisant puisqu’il y aura toujours les autres pour croire légitime n’importe quelle action violente quel qu’en soit les victimes.
Qui sont-ils ? Des jeunes incultes, sans autre idéologie que celle de leur propre ego, trop heureux de faire parler d’eux. Jeunes incultes ? Des personnes qui se réclament de la haine du système auquel ils aimeraient adhérer.

Tout cela fait comme un effet de masque qui cache la grande diversité de ce qui se passe en banlieue.
Je ne dis pas qu’il n’y a pas de problèmes. Il y a de gros problèmes dans les banlieues et il y a de véritables discriminations et il y a une véritable configuration de l’échec.
La solution, si il y en a une – et je suis loin d’en être certain – viendra entre autre d’une libération des individus de la dictature des médias, Sleep dans le sens où la pensée unique véhiculée par ces médias ne produit que de l’ « inconscience », de l’ »inconsistance.
La plus grande misère est une misère symbolique
Pour exister en tant qu’individu, il faut se construire, par le savoir, la culture, la connaissance study et une pensée propre : Ca s’appelle l’individuation.
On en est loin lol!
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francky

avatar

Masculin
Nombre de messages : 167
Age : 55
Localisation : trappes,Yvelines
célib. ou en couple ? : 44
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Lun 14 Nov - 3:06

Bon c'est bien de parler respect,de conscience politique,mais je rappelles a certain d'entre nous, que notre seule préocupation dans les années 80 c'était un produit bien pourri(je ne la nomme pas, mais ce qui y ont gouté savent ce que cette saloperie nous a fait!)
aujourd'hui on a du recul parce qu'on a 40 50 ans, mais a 18 20 ans, on ne valait pas mieux!
on ne brulait pas de voitures ,mais on était prêt a tout pour un "paquet"
Les médias sont plus présents,certes, donc chaque acte est sublimé!!!
Pour ce qui est de l'éducation, dire que les parents baissent les bras,je trouve ça nul!est-ce qu'on écoute tout ce que nous disent nos parents quand on est ados?pas sur!!!En fait chaque etre se construit avec au départ le concours de ses parents, mais ensuite, c'est la vie qui forge les individus.......
enfin vaste sujet!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Lun 14 Nov - 9:32

lol! En effet bien vague ...trop large et bien confus ......ce sujet !
Je voudrai quand même te dire Francky ....que dans les années 80 ..tous les jeunes et moins jeunes ne cherchaient pas que des " paquets " ....il ne faut quand même pas généraliser
C'est une soixante huitarde qui te parle pourtant ...bien qu'enceinte de 5 mois à l'époque je revendiquais sans pour autant casser...justement par respect pour le bien d'autrui et l'éducation que j'avais reçué
Oh ..allez j'avoue ..j ai dû comme les copains renverser des poubelles du côté de la rue Lepic .....je m'en excuse lol!
Revenir en haut Aller en bas
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Lun 14 Nov - 11:25

Ca n'a rien a voir Francky, il n'est pas la question de toxicomanes!!!!
Je ne vois pas le rapport ?
Des toxs yen a et yen aura toujours! Bien trop marginalisés encore pour créer des émeutes, faut pas tout mélanger!
Revenir en haut Aller en bas
francky

avatar

Masculin
Nombre de messages : 167
Age : 55
Localisation : trappes,Yvelines
célib. ou en couple ? : 44
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Lun 14 Nov - 14:33

Bah c'etait la jeunesse des 80's dans les banlieues maya!tous tox c'est une réalité! celle d'aujourd'hui est différente!
Je ne melange pas, bien au contraire, nous on était anesthésié,ça aurait pu cramer a coté de nous, on s'en moquait!
madie, c'etait bien 68 c'est sur, mais quand tu vois le resultat!!cohn dendit en costume sur les plateaux télés me fait trop rire!c'est devenu un député européen, bien gras ne fréquenant que des intellos!
Remarque en 68 c'est les intellos qui ont manipulé les ouvriers!!qui eux se sont retrouvé sans salaire pendnt 5 semaines!mais bon ça vallait le coûp?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Lun 14 Nov - 14:42

C'est pas faux ...pour 68 ...

Mais j'insiste et je maintiens que dans les années 80 il y avait aussi autre chose à faire que la came ....y avait le travail entre autres qui ne manquait pas à l'époque ...ce n'est pas que je juges ceux qui se droguaient mais en cherchant tu trouvais autre chose à faire ...remarques à pareille époque je sortais tous les WE comme une dératée......je ne juges pas je constate
Bisous Francky :--44--:
Vous qui nous lisez ....vous pouvez participer .....et donner vos opinions
Revenir en haut Aller en bas
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: la banlieue brule   Lun 14 Nov - 19:59

Je ne suis absolument pas d'accrd sur ce que tu dis francky sur la toxicomanie et la banlieue des années 80 tous tox ? bien sur que non mdr, sans doute est ce ton vécu mais rien de générationnel la dedans, la toxicomanie est toujours présente, seuls les produits ont changé et l'état d'esprit inculqué par la rdr fait ses preuves.
Le pb n'est absolument pas la.
Musico a bien cerné les faits, leur exagération, l'enfermement des cités en ghettos ethnico-communautariste, le chomage, la précarité, le délabrement des services publics (ya plus de commissariats de quartiers notamment, abolition des emplois jeunes, démaillage du tissu associatif social, culturel etc bref tous ces trucs qui maintenait un semblant de lien citoyen), la flambée des loyers, des prix, le dégout du capitalisme purement financier et spéculatif bref c pas les motifs qui manquent coté malaise. Bcp d'histoire de gros sous en parralèle. Et puis le vocabulaire de sarko "la racaille " c'est un appel à réaction, forcément, c comme cet amalgame des "jeunes des banlieues" ya aussi la sujet à polémik-tik ceux de neully, chatou , ou boulogne ? Alors eux c pas des jeunes des banlieues?
Maintenant tout le monde dit : ct previsible!
Alors dans ce cas pourquoi on a laissé les choses en arriver la ?


bon allez l'abeille on se calme arf geek
bzz bzzz
Revenir en haut Aller en bas
tropik

avatar

Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 56
Localisation : 77-ina my zion-91 ina Janet ghett'
sexualité : épanouie
célib. ou en couple ? : Janet je t'aime,petite princesse...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Jeu 1 Déc - 17:05

Ya pleins de tags partout "on nike la police et c tout" y aurait il un rapport,jpeux pas m'empécher fuck babylon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francky

avatar

Masculin
Nombre de messages : 167
Age : 55
Localisation : trappes,Yvelines
célib. ou en couple ? : 44
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Jeu 1 Déc - 18:25

bah moi qui habites Trappes j'ai pas de tags dans mon quartier tropik!
vous regardez trop la téloche ma parole :santa:
ma ville elle est belle, il n'y a pas de replis ethnico-communautariste!
mon fils a du partir avec mes voisins 5 fois au Maroc,
si il y a une fête, on est invité!pendant le ramadan, tous les soirs, on avait des voisins qui nous amenait des plats et gateaux etc!
bref,dans notre quartier on s'entraide!les jeunes sont tous tranquille(mon fils en fait partie d'ailleurs!)
alors e peux dire que j'aime mon quartier de Trappes et que je ne l'echangerais pas contre un quartier a Neuilly ou Passy!même si j'ai rien contre les banlieues huppées!mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bruno75



Masculin
Nombre de messages : 203
Age : 52
Localisation : paris, bruno est décédé le 30/12/2006
sexualité : hétéro
célib. ou en couple ? : cèlib
Date d'inscription : 17/11/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Jeu 1 Déc - 19:13

pas de tags non mais des bus qui on flanbè a part ca trappes banlieu tranquille et puis je crois que tu melange tous francky encore une fois


ARCHIVE
Les assureurs des municipalités se retourneront contre l'Etat
Propos recueillis par David STRAUS

La SMACL, l'assureur de nombreuses collectivités locales, estimait jeudi à 50 millions d'euros l'ardoise des violences urbaines pour ses seuls clients. A défaut d'intervention de l'Etat, elle prédit une augmentation des cotisations, voire des municipalités sans assurance.




Pour aller plus loin
Les assurances veulent engager la responsabilité civile de l'Etat (11/11/2005)

Les émeutes pourraient coûter plusieurs dizaines de millions d'euros (08/11/2005)




tf1.fr : A combien s'élève à ce jour la facture des émeutes pour la SMACL, qui assure 80% des villes de plus de 20.000 habitants ?

Jean-François Irastorza, porte-parole de la SMACL : A ce jour, nous évaluons à 50 millions d'euros les indemnisations que nous allons devoir verser aux collectivités assurées par la SMACL. Cela représente les dommages occasionnés à une quinzaine de gymnases, une vingtaine d'écoles, 23 mairies, quelques centres sociaux. Les dégâts les plus importants concernent le gymnase de Noisy-le-Grand d'une valeur de 6 millions d'euros et 24 cars ayant brûlé sur un parking de Trappes. lol!
http://www.lci.fr/news/economie/0,,3261974-VU5WX0lEIDUy,00.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francky

avatar

Masculin
Nombre de messages : 167
Age : 55
Localisation : trappes,Yvelines
célib. ou en couple ? : 44
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: la banlieue brule   Jeu 1 Déc - 19:30

bah voila!Un sacré constat!je mélange rien du tout!
Vous parlez de trucs que vous avez lu, vous ne le vivez pas!merde
Sans dec tant que des gens auront votre vision des banlieues,avec des statistiques d'assureurs et tout ça.....franchement!
Comme si je parlais du phénomème sida avec les conséquences sur l'augmentation des primes d'assurances et du deficit de la sécu du au trithérapie!
sans dec on doit etre d'un autre monde!ça me donne même plus envie de poster!
Bye et bonne continuation............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la banlieue brule   

Revenir en haut Aller en bas
 
la banlieue brule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Homère et Shakespeare en banlieue
» Laché de lanternes à Peckham banlieue de Londres
» Enseigner en banlieue in caritate et veritate
» Prof banlieue parisienne
» Pourquoi le tibet brule t'il?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-actu-
Sauter vers: