sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Le maraviroc mérite t'il les patients naifs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thierry



Masculin
Nombre de messages : 350
Age : 51
Localisation : Clichy
sexualité : Hétéro
célib. ou en couple ? : Divorcé
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Le maraviroc mérite t'il les patients naifs ?   Jeu 17 Jan - 1:06

Le maraviroc mérite-t-il les naïfs ?

16 janvier 2008
L'étude MERIT a été réalisée chez 721 patients naïfs d'antirétroviraux, infectés par un virus à tropisme R5, qui ont reçu, en association avec CBV (Combivir® ou AZT + 3TC), soit du Celsentri® ou maraviroc (MVC 300 mg, une ou deux fois par jour), soit de l'EFV (Efavirenz ou Sustiva®, 600 mg/jour). Au moment de l'inclusion, les patients devaient présenter une CV d'au moins 2 000 copies/ml et une absence de résistance à l'EFV, à l'AZT et au 3TC. Il s'agit d'une étude de non-infériorité qui a retenu comme critère principal d'efficacité le pourcentage de patients présentant une CV indétectable à moins de 400 et de 50 copies/ml à la 48e semaine. Le bras MVC 300 mg une fois par jour a été arrêté prématurément en janvier 2006 par le comité indépendant de l'essai, en raison d'une efficacité insuffisante. Les caractéristiques des patients à l'inclusion étaient comparables entre les deux bras (CV à 4,9 log10 copies/ml et taux de CD4 entre 241-254 cellules/mm3).
Globalement, il a été constaté plus d'arrêts de traitements pour manque d'efficacité dans le bras MVC (11,9 % vs 4,2 % dans le bras EFV), bien que le pourcentage d'arrêts de traitement en raison de la survenue d'effets indésirables (EI) ait été plus important dans le bras Sustiva® (13,6 % vs 4,1 % bras MVC).
Au total, l'hypothèse de départ de non-infériorité a pu être confirmée pour l'obtention d'un seuil d'indétectabilité de 400 copies/ml, mais pas pour le seuil de 50 copies/ml. La restauration immunologique a cependant été plus importante, sans atteindre le seuil de significativité dans le bras MVC. La tolérance du traitement s'est avérée meilleure dans le bras MVC (moins d'EI, d'événements de catégorie C, d'EI de grade 3 ou 4 et moins d'anomalies lipidiques).
M. Saag, Birmingham, Etats-Unis, Abstract WESS104, IAS 2007, Sydney.
Le maraviroc (Celsentri®, anti-CCR5 de Pfizer) a obtenu l'AMM (autorisation de mise sur le marché) européenne, pour les personnes prétraitées ayant un VIH à tropisme R5.
Dans quelques semaines ou mois, le médicament devrait avoir une AMM nationale.
Un test de tropisme doit être réalisé pour savoir quel est le tropisme du virus (R5 ou X4), ce test (fait aux Etats-Unis) étant pris en charge par Pfizer pour le moment, car non remboursé.

source : arcat sante
www.arcat-sante.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le maraviroc mérite t'il les patients naifs ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les médecins notés par leurs patients sur Internet
» Sur l`exorcisme et le livre - The Rite de Matt Baglio
» nérite et ?? -Naticarius hebraeus
» Le pere Verlinde s'exprime sur le film:Le Rite
» Le rite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Trithérapies Fiches techniques et articles-
Sauter vers: