sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Franchise médicale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Franchise médicale   Mer 23 Jan - 18:28

Franchise médicale : un gréviste des soins dénonce un système qui "culpabilise" les malades
http://tempsreel.nouvelobs.com
Bruno-Pascal Chevalier, le premier malade du SIDA ayant suspendu son traitement pour protester contre le principe de la franchise médicale, a dénoncé lundi un système qui "culpabilise" les malades. "On culpabilise les malades en disant: 'Parce que vous êtes malades, il va falloir que vous payiez, que vous participiez aux soins", a-t-il déclaré sur RTL. "C'est scandaleux". Lui-même a cessé son traitement "depuis septembre", a-t-il précisé. Le principe de la franchise médicale prévoit que les 45 millions d'assurés sociaux doivent prendre en charge 50 centimes par boîte de médicaments et par acte paramédical, et deux euros par transport sanitaire. Le montant total de la franchise ne peut pas dépasser 50 euros par an. Mais les personnes souffrant d'une affection de longue durée (ALD), qui pâtissent d'importants restes à charge, doivent l'acquitter, ce que dénoncent les malades qui se sont mis en grève de soins. Réfutant l'idée qu'il risquait sa vie "pour 50 euros", M. Chevalier a affirmé qu'en revanche, "c'est ce qui se passe involontairement pour beaucoup de patients qui ne perçoivent que des petites ressources comme l'allocation adulte handicapé, c'est-à-dire 740 euros par mois, qui tous les mois ont des frais de soins et de santé, qui ne sont plus du tout remboursés par la Sécurité sociale". Et "on leur dit: 'oh la la, vous coûtez cher'", s'est-il indigné. "Ça, c'est aller vers l'assurance privée". La ministre de la Santé Roselyne Bachelot avait appelé vendredi les malades en grève à reprendre leur traitement, tout en défendant le principe de la franchise.


http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20080121.FAP1604/franchise_medicale_un_greviste_des_soins_denonce_un_sys.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franchise médicale   Mer 23 Jan - 20:57

La protestation contre les franchises médicales : les opposants ne désarment pas
http://www.sidanet.asso.fr/

Plusieurs malades chroniques en grève des soins, des associations sur la brèche, des pétitions qui se remplissent, les assureurs complémentaires qui entrent dans la danse : entrées en vigueur il y a près d'un mois, les franchises n'entrent pas facilement dans les moeurs. Depuis presque un mois que les franchises médicales sont entrées en vigueur, l'opposition à ce que d'aucuns qualifient d'«impôt sur la maladie» ne désarme pas et les débats s'intensifient. En signe de protestation, au moins quatre malades chroniques ont maintenant annoncé l'arrêt de leur traitement, mettant parfois leur vie en danger, et refusant d'entendre les appels à la raison lancés par le gouvernement. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, est montée au créneau. Elle a demandé à ces patients de cesser leurs «grèves des soins» en ces termes : «Je veux dire à ces quatre malades qui ont décidé de ne pas se soigner qu'il ne faut pas qu'ils jouent avec leur santé.» Et précisé au passage que ces grévistes étaient « hors la loi » : ces patients, a-t-elle dit, «décident de porter le débat» face à une «décision du peuple français» à travers le vote de son «parlement souverain». Atteint du sida, Bruno-Pascal Chevalier, le premier de ces malades à avoir annoncé publiquement sa décision - ce qui lui a valu un courrier de Nicolas Sarkozy (« le Quotidien » du 18 janvier) et la visite lundi soir du premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande -, a fait savoir pour sa part qu'il entendait poursuivre sa «grève des soins», tout en soulignant qu'il n'appelait «surtout pas» d'autres malades à faire comme lui. Une précision relayée par plusieurs associations de patients opposées aux franchises qui rendent toutefois le gouvernement responsable de cette situation. Une mauvaiqe interprétation du chef de l'Etat. Après avoir appris qu'un diabétique avait arrêté ses piqûres d'insuline, mettant «sa vie en jeu», le président de l'Association française des diabétiques, Gérard Raymond, a ainsi demandé «à ceux qui ont très généreusement mis en place les franchises, en nous expliquant que c'était une nouvelle forme de solidarité, de prendre leurs responsabilités». Act Up juge de son côté que le «mépris pour les malades» de l'actuelle majorité a été mis en évidence par la lettre du président de la République à Bruno-Pascal Chevalier. Nicolas Sarkozy y affirmait que «les franchises pourraient être prises en charge par des mutuelles, alors que, accuse Act up, il a tout fait pour les en décourager». En effet, en instaurant le dispositif, le gouvernement a voulu dissuader les assureurs complémentaires de rembourser les franchises, en prévoyant qu'ils ne bénéficieraient pas, le cas échéant, des avantages fiscaux auxquels ils peuvent avoir droit via les contrats responsables. Rembourser dans ces conditions «se traduirait par une augmentation d'au moins 10%, voire 15 à 20%, du coût de la complémentaire», à en croire Jean-Pierre Davant, président de la Mutualité française (38 millions de personnes couvertes). Un calcul dont Bruno-Pascal Chevalier s'est empressé d'informer Nicolas Sarkozy dans une « lettre ouverte », demandant au président s'il était «mal informé» sur ce point. Deux pétitions contre les franchises ont recueilli près de 300 000 signatures au total, selon des organisations à l'origine de ces initiatives, la CGT-retraités et un Collectif national contre les franchises réunissant professionnels de la santé, partis, syndicats et associations. Depuis le 1er janvier, les assurés sociaux doivent payer de leur poche 50 centimes par boîte de médicament et par acte paramédical, et 2 euros par transport sanitaire. Ces franchises, plafonnées à 50 euros par an et par assuré social, s'ajoutent notamment au forfait de 1 euro sur chaque consultation ou acte médical déjà à la charge des assurés sociaux depuis 2004, dont le plafond est aussi de 50 euros par an.

http://www.sidanet.asso.fr/webapps/komplete/index.php?KTURL=mod_quotimed.html&page=70
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franchise médicale   Lun 4 Fév - 21:18

La campagne contre les franchises médicales s'amplifie

http://www.e-llico.com

Alors que Nicolas Sarkozy a présenté vendredi le plan Alzheimer, censé justifier l'instauration des franchises médicales, le Collectif national contre les franchises accentue sa campagne contre ces franchises tandis qu'Act Up cherche à peser sur la campagne pour les élections municipales. Le Collectif national contre les franchises appelle à un rassemblement le 8 février, à l'issue des Etats généraux de la santé, pour protester contre les franchises sur les soins médicaux. Dans un texte rédigé en commun avec Bruno-Pascal Chevalier, malade du sida et "gréviste des soins", le Collectif réunissant professionnels de santé, partis, syndicats et associations, affirme que "les franchises sur les soins ne sont pas une fatalité". Il répond ainsi à Nicolas Sarkozy qui avait défendu vendredi les franchises lors de la présentation du plan Alzheimer, en lançant : "A ceux qui ne veulent pas des franchises, qu'ils viennent dire aux Français comme on paye les dépenses supplémentaires". Les franchises médicales doivent rapporter chaque année 860 millions d'euros. Le plan Alzheimer prévoit le déblocage d'un total de 1,6 milliard d'euros supplémentaires sur la période 2008-2012, dont 1,4 milliard financé par les seules franchises. "On a choisi de 'responsabiliser' les cancéreux, les dialysés, les diabétiques et les accidentés du travail", lance le Collectif, alors qu'une "taxation des stock-options pourrait rapporter 3,5 milliards de recettes supplémentaires par an pour la protection sociale". "Nicolas Sarkozy et les parlementaires UMP ont préféré aller chercher de la menue monnaie dans la poche des plus malades", insiste le Collectif, qui précise que "contrairement à ce qui a été claironné par le ministère de la Santé, les pauvres paient les franchises sur les soins". L'appel lancé par le Collectif a reçu quelque 150.000 signatures à ce jour, dont plus de 60.000 signatures en quinze jours. Parallèlement, Act Up-Paris cherche à peser sur la campagne pour les élections municipales et appelle à sanctionner les candidats UMP. "Alors que des malades sont en grève des soins pour protester contre les franchises, nous proposons aux malades, aux handicapés et à tous les citoyens qui le souhaitent de manifester leur opposition à cette mesure, à l'occasion de la campagne des municipales", écrit l'association qui a mis au point un "kit" de campagne destiné dénoncer la complicité des candidats de droite aux municipales dans l'instauration des franchises médicales. Ce kit comprend des bandeaux à coller sur les affiches électorales, un argumentaire expliquant les motifs de cette campagne et, bien sûr, la liste des députés, sénateurs et sénatrices qui ont voté pour les franchises médicales.


http://www.e-llico.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franchise médicale   Ven 22 Fév - 20:20

Franchises médicales: Bruno-Pascal Chevalier poursuit sa grève des soins, seul


Bruno-Pascal Chevalier, malade du sida, a affirmé jeudi à l'AFP être «le seul» à poursuivre une grève des soins contre les franchises médicales instaurées le 1er janvier, après avoir convaincu d'autres «grévistes» de reprendre leur traitement.

«Je suis le seul. Tous ceux qui avaient entamé la grève avec qui j'ai été en contact ont bien été à l'écoute de ce que je leur demandais, c'est-à-dire reprendre leurs soins»,
a-t-il déclaré, se disant «très fatigué». Il ajoute: «Je ne sais pas quel est mon état de santé en général puisque je ne vais voir aucun médecin. Donc il y a de grands moments de fatigue. Les conséquences, sur des pathologies comme la mienne, c'est sur le long terme qu'elles vont apparaître.»

Alexandre Godfroy, diabétique ayant repris son traitement, estime que «l'idée n'est pas seulement de se mettre en danger. Autour de nous, il faut que les personnes prennent conscience de l'importance des sujets.»

Photo: DR.
Copyright tetu.com
par Quotidien/AFP
Info du 2008-02-22
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franchise médicale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franchise médicale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite médicale
» Quel test pour une étude biomédicale ?
» un forum d'aide médicale
» AI - prise en charge mesure médicale
» visite médicale annulation permis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-infos :: revues de presse-
Sauter vers: