sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 SIDA: pas de pause dans le traitement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mayaa
Invité



MessageSujet: SIDA: pas de pause dans le traitement   Ven 20 Jan - 23:53

SIDA: pas de pause dans le traitement
Peut-on arrêter, temporairement, un traitement contre le sida à partir du moment où le virus a été réduit à un taux très faible dans l’organisme et que le système immunitaire du patient s’est remis à fonctionner efficacement? La question est débattue depuis plusieurs années et plusieurs petites études préliminaires semblaient aller dans ce sens. Non, non et non répond aujourd’hui catégoriquement l’étude SMART, la plus importante à ce jour, puisqu’elle incluait 33 pays et 6.000 personnes.

Celles-ci furent réparties en deux groupes, le premier traité de façon continue, le second de façon intermittente, en fonction du taux en CD4 -les cellules immunitaires-des malades. Les résultats semblent sans appel et ont entraîné l’interruption de l’étude: en effet, les patients ayant pris leurs médicaments uniquement lorsque leurs systèmes immunitaires flanchaient, s’avèrent avoir été deux fois plus nombreux à tomber malades ou à mourir que ceux traités en continu.

La découverte contredit donc les études précédentes et constitue une très mauvaise nouvelle. Car, si depuis l'introduction des traitements anti rétroviraux hautement actifs (HAART), la morbidité et la mortalité dues au VIH ont diminué de 85%, les effets secondaires (nausée, diarrhée, fatigues, problèmes de peaux, parmi les plus fréquents) de ces médicaments sont nombreux et nuisent à la qualité de vie des séropositifs. La pause thérapeutique semblait promettre de réduire les effets secondaires, ainsi que la toxicité de ces traitements, notamment, sur le long-terme, au niveau cardiovasculaire. Le résultat de SMART contredit cette notion.

Sans que les chercheurs ne soient en mesure de l’expliquer, ils ont assisté, bien au contraire, à une recrudescence des effets secondaires affectant le cœur, les reins et le foie des patients traités par intermittence. C’est aussi une mauvaise nouvelle pour les pays les plus pauvres. Car, les pauses thérapeutiques offraient la possibilité de réduire le coût exorbitant des traitements.

H.R.
(19/01/06)




© Le Nouvel Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SIDA: pas de pause dans le traitement   Sam 21 Jan - 16:19

Mauvaise nouvelle en effet.
Je pense à ceux qui, contents d'être en pause thérapeutique, vont connaitre les doutes liés à cette interruption. Même si la recherche implique des tatonnements, il n'est jamais agréable d'essuyer les plâtres. C'est ce qu'on fait depuis des années, et ça use.
Je pense aussi à tous ceux qui, sous traitement, n'ont plus que l'espoir de voir la mise au point de nouvelles molécules, les effets des médocs s'amenuisant au fil du temps.
D'un autre côté, ça prouve que les recherches sont actives et qu'on n'hésite pas à remettre en question ce que l'on tenait pour acquis.
Revenir en haut Aller en bas
 
SIDA: pas de pause dans le traitement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment faire une pause dans sa carrière pour aller voir ailleurs ?
» Help! Traitement de texte: comment avoir 25 lignes par page?
» VIH HIV SIDA Attention ça pique !
» Implants cérébraux : un nouvel espoir dans le traitement de la dépression sévère entre autres
» Une percée dans le traitement de la SEP?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-infos :: Sida-savoir vih-
Sauter vers: