sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 outreau : outrés ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saturne

avatar

Masculin
Nombre de messages : 504
Age : 58
Localisation : Région Parisienne
célib. ou en couple ? : en couple
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: outreau : outrés ?   Mer 8 Fév - 10:37

Franchement je suis pas un excité du bocal mais cette affaire m'a tellement révolté... j y pense souvent pas vous ?

Aujourd hui on entendra le juge... bon soit... responsable surement, mais pas bouc émissaire non plus ne confondons pas...

Quelle est cette société ou on peut passer 2,5 ans en prison pour rien ???




Gros coup de gueule la vous voyez ?

saturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bernard

avatar

Nombre de messages : 5
Localisation : st denis
sexualité : homme
célib. ou en couple ? : 48
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Mer 8 Fév - 18:01

c est plus une machine et un mammouth judiciare qui sont a critiquer qu un juge qui en fasse les frais .quand un juge a 140 dossiers a gerer en meme temps (et c est monnaie courante)il ne faut pas s etonner de certaines erreurs tres graves.
bien sur ceux qui en font les frais (les victimes)c est chacun de nous et nous tous en meme temps.
Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Mer 8 Fév - 20:28

Dans la cas d'outreau c bel et bien le juge qui a commis des erreurs grossières pourtant, baser tous ses jusgements sur les dires d'une seule personne qui de plus, est fort peu crédible au demeurant et sur les dires d'enfants ca me parait leger. *
La justice est une affaire sérieuse. Et ce genre de procès ne devraient incomber qu'à des magistrats qui ont de l'expérience et de la maturité, il n'avait ni l'un ni l'autre. Et de cette erreur la il n'est pas responsable, il le dit lui meme , il sortait de l'ecole, loin d'etre pret pour ce genre d'affaires! Mais ce qui est dérangeant c'est son absence de remords, il n' exprime aucun regrets....
On est dans une décennie ou les enfants ont tous les droits et bcp trop d'ecoute, on est passé du rien au tout sans nuance entre les années 60 et aujourdhui. On est à un stade ou si tu donnes une fessée à ton gosse dans la rue tu es traitée de mère indigne.
C tres bien dque les gosses aient plus d'ecoute au niveau psycho mais de la à les considérer comme dignes de foi dans des affaires judiciaires aussi graves !!! Faut pas délirer. Un gosse ca ment , ca raconte son imagination comme une réalité, suffit pour ca de les orienter sur ce que tu veux entendre...
BIen sur que les tribunaux sont surchargés quelle administration ne l'est pas ? Cependant quand c'est la vie entière de dizaines de personnes qui est en jeu (il y a eu des suicides et des vies brisées) et bien l'erreur est impardonnable, j'espère qu'il va être révoqué et ne pourra plus exercer ses fonctions. Et que le retentissement de cette affaire va avoir des conséquences au niveau de la magistrature et de ses applications. Il serait temps qu'ls dépoussièrent la dedans.


Dernière édition par le Mer 8 Fév - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lesnoop
Invité



MessageSujet: outreau.   Mer 8 Fév - 20:46

Certes OUTREAU restera gravé dans la mémoire de chacun, quand aux préjudices vécu par les acquittés de l'affaire. Si la justice a failli, ce qui me fait le plus peur aujourd'hui ce sont les médias qui ont nourris et qui nourissent d'ailleurs toujours cette affaire. Comment concilier justice et grand spectacle ( quelques chaines tv .... ). Evil or Very Mad

LeSnoop..


(dsl pour les fautes j'ai pas mes lunettes sur le pif ) bug
Revenir en haut Aller en bas
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Mer 8 Fév - 20:55

C'est une affaire qui a pris une importance nationale, il me parait normal que les citoyens français soient informés de ce qu'est leur justice!
Le battage médiatique a le pouvoir de mettre en évidence les lacunes du syteme aux yeux de tous et qq part d'"obliger" l'état à agir dans le sens de l'amélioration de ce système défaillant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Mer 8 Fév - 21:32

heuuuuuuuuu c koi l'histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
francky

avatar

Masculin
Nombre de messages : 167
Age : 55
Localisation : trappes,Yvelines
célib. ou en couple ? : 44
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Jeu 9 Fév - 0:29

Oui une affaire qui heureusement a été médiatisée!!!
Cette comission je l'éspère fera avancée les choses!!!
On parle egalement en ce moment de l'affaire du pull over rouge et
l'execution de christian ranucci!
Mais la justice a ses failles!!!que faire pour la rendre "juste"???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Jeu 9 Fév - 11:30

Ben oui francky , la liberté de la presse vitale , sans elle que saurions nous de ce qui se passe dans le monde ? et même sous nos yeux ...
Bien entendu la presse comme le reste du monde est manipulée par le dollar, et il ya des presses puantes mais je crois fondamentalement que la presse est un pilier de la démocratie.
J'ai regardé une bonne partie sur la chaine parlementaire des interrogations faites au juge bourgaud et je dois dire qu'il fait de la peine, emmuré dans ses certitudes sur la Loi souvereine. On lui a posé des questions qui me semblent essentielles, son immaturité et son manque d'expériences humaines étaient flagrantes. A se demander si il ne faut pas pour exercer ce genre de fonction avoir acquis une maturité d'homme , peut etre un age minimal (40 ans?) pour avoir eu le temps d'exercer maint procès et d'avoir une experience humaine conséquente? je crois que ce serait une des solutions à adopter par cette commission...
Revenir en haut Aller en bas
lesnoop
Invité



MessageSujet: si l'information d'outreau c'est cela !!!!   Jeu 9 Fév - 12:12

Pascal Galinier et Acacio Pereira
Article paru dans l'édition du Monde le 04.12.05



a Voix du Nord parle pour la première fois de ce qui va devenir "l'affaire d'Outreau", le 7 avril 2001 dans un petit article non signé, dans l'édition de Boulogne-sur-Mer du quotidien régional.

Sous le titre "Pédophilie : un couple écroué", ce papier prend moult précautions. "Avant que les faits ne soient amplifiés et déformés, une mise au point est nécessaire", prévient, prémonitoire, le journal, qui ajoute un avertissement en caractères gras : "Afin de protéger les victimes et dans le cadre de la loi sur la présomption d'innocence, il nous est interdit de décliner l'identité des victimes et des personnes actuellement incarcérées."


Six mois plus tard, la prudence n'est plus de mise, et le 17 novembre le même journal raconte "L'enfer des victimes à la Tour-du- Renard" et livre les noms des premiers "six suspects" placés en détention. Dominique Wiel, le prêtre ouvrier, Pierre Martel, le chauffeur de taxi, Alain Marécaux, l'huissier de justice... les futurs innocentés des verdicts de Saint-Omer et de Paris sont déjà là. Toute la presse nationale est sur "l'affaire". "L'enfer" commence pour eux.

Tout a débuté en décembre 2000, quand la direction de l'enfance de Boulogne-sur-Mer, alertée par des assistantes maternelles, informe le procureur de la République de suspicions d'abus sexuels sur les enfants du couple Delay-Badaoui, de la part de leurs parents et d'autres adultes, résidant dans le quartier populaire de la Tour-du-Renard, à Outreau (Pas-de-Calais).

Le 22 février 2001, placée en garde à vue, Myriam Delay craque. Devant le juge d'instruction Fabrice Burgaud, elle commence à mettre en cause d'autres adultes, relayant les accusations de ses enfants.

Mais c'est en novembre 2001, après de nouvelles interpellations — 18 suspects seront mis en examen —, que le dossier prend sa véritable dimension médiatique. Le 15 novembre 2001, le journal télévisé de 20 heures, sur France 2, évoque cette "nouvelle affaire, dans le Nord, particulièrement glaçante : quatre enfants d'une même famille, âgés de 7 à 11 ans, étaient prostitués par leurs parents pour payer les courses et éviter les saisies d'huissiers".

Le 21 novembre, Le Figaro laisse entendre que "des notables seraient impliqués dans un réseau pédophile". Une thèse reprise par Le Point, qui évoque "la rencontre dans l'horreur de deux mondes".

Le 28 novembre, le journal Détective, connu pour sa couverture sans nuance des faits divers, fait sa manchette sur "L'immeuble de la honte", publiant des photos des enfants (visages "floutés") et donnant la liste des fameux "notables" : "Un huissier, un prêtre, une boulangère, deux médecins..."

En janvier 2002, l'affaire prend une tournure criminelle : l'un des suspects incarcérés, Daniel Legrand fils, a écrit, le 4 janvier, au juge Burgaud pour lui révéler qu'une fillette belge aurait été tuée, fin 1999, dans l'appartement du couple Delay-Badaoui.

En réalité, on ne l'apprendra que plus tard, M. Legrand, harcelé par le juge, a tout inventé. Problème : il a adressé aussi une lettre à la rédaction de France 3 Nord - Pas-de-Calais, dans laquelle il affirme avoir assisté au viol et au meurtre de la petite fille.

Le sujet passe le 9 janvier au "19-20" sur l'antenne nationale de France 3, et est repris par le 20 heures de France 2 le lendemain. Cette fois, c'est l'embrasement médiatique. Le 11 janvier, Libération évoque "le quartier de l'horreur", Le Parisien stigmatise "la cité de la honte".

Les fouilles entreprises sur les lieux où le corps aurait été enterré ne donnent pourtant rien. "Si le cadavre reste introuvable, si l'identité de la victime n'est toujours pas connue, le fait qu'une fillette âgée de 5 à 6 ans soit morte après avoir été violée et rouée de coups ne semble en revanche plus faire de doute pour la justice", écrit Le Monde (des 12-13 janvier).

La nationalité belge de la prétendue petite victime amène naturellement à faire un parallèle avec l'affaire Dutroux, qui bouleverse la Belgique toute proche. LeSoir de Bruxelles parle, à propos d'Outreau, d'un "réseau d'abuseurs d'enfants". On soupçonne l'existence d'une industrie du sexe, avec vente sous le manteau de cassettes comportant des scènes pédophiles et même zoophiles... Daniel Legrand père, présenté faussement par tous les médias comme le gérant d'un sex-shop à Ostende, serait l'un des chefs du réseau.

Jusqu'au premier procès, au printemps 2004, à Saint-Omer (Pas-de-Calais), l'affaire restera sous le feu de cette médiatisation "à charge".

Pourtant, dès le début de 2002, des doutes avaient commencé à poindre. Le Nouvel Observateur du 24 janvier cite ces "avocats qui s'étonnent de voir s'affaiblir au fil des confrontations les charges pesant sur leurs clients".

Le même jour, Le Monde s'interroge : "La mystérieuse fillette belge qui aurait été battue à mort (...) a-t-elle seulement existé ?"

En août 2002, après que le juge Burgaud eut bouclé son dossier d'instruction, Alexandre Garcia, qui suit le fait divers pour le journal, souligne les "zones d'ombre" du dossier et s'étonne de l'absence de "preuves matérielles" de certaines accusations. Mais l'avocat des parties civiles, Me Thierry Normand, l'affirme : les témoignages des enfants "ont été vérifiés tout au long de l'instruction". C'est "parole contre parole", souligne Le Parisien (27 juin 2002).

Deux ans s'écoulent, durant lesquels le bruit médiatique retombe, sauf pour suivre, de loin en loin, la grève de la faim de l'abbé Wiel, ou la mort de l'un des suspects, ou encore quand, en mars 2003, le dossier de ceux qu'on n'appelle plus que "les pédophiles d'Outreau" est renvoyé, sans surprise, devant les assises.

Le 4 mai 2004, enfin, le procès de Saint-Omer s'ouvre. On en est toujours à "parole contre parole" (Le Nouvel Observateur, 27 mai) Sur les bancs de la presse, dès le premier jour, les chroniqueurs judiciaires ressentent cependant un malaise face à ces accusés qui n'ont guère le "profil" des monstres supposés. Cette impression va se développer au fur et à mesure des audiences et des revirements successifs de Myriam Delay.

Les médias, alors, joueront enfin leur rôle de contre-pouvoir, dénonçant les dysfonctionnements de la justice avec la même vigueur qu'ils avaient mis à relayer ses erreurs. Les leçons de cette histoire ne sont pas encore tirées que déjà une nouvelle chasse s'annonce : celle aux responsables. "Les 7 fautes du juge Burgaud", titrait Le Parisien, mercredi 30 novembre.

Défendons le droit à l'information mais pas à l'inquisition Evil or Very Mad

Lesnoop
Revenir en haut Aller en bas
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Jeu 9 Fév - 14:34

Bien évidemment les médias ne font que rapporter les faits qui leur sont communiqués et cette affaire a eu des rebondissements à répétitions.
Comme n'importe quelle sphère de communication, le web , la presse, le jt, la radio, tout a son travers . Regarde le web , tu y trouves de tout le meilleur et le pire, la presse (peut on parler de presse quand on cite detective ??) a aussi ses limites, et dans le cas présent , les infos données par la magistrature semblaient sans appel. la presse n'est pas spécialement en cause. Elle n'est que le relais d'informations au peuple.
Je ne crois pas qu'il faille prendre ca comme une inquisition à l'egard du juge en question mais que cette affaire mette en évidence les dysfonctionnement de la justice et le "trop de pouvoir" qu'ont les juges d'instruction, et tenter d'y remedier par cette commission est un pas en avant.
Inquisition ? je saisis pas snoop?
Revenir en haut Aller en bas
francky

avatar

Masculin
Nombre de messages : 167
Age : 55
Localisation : trappes,Yvelines
célib. ou en couple ? : 44
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Jeu 9 Fév - 18:02

Oui Snoop!

défendons le droit à l'information!!!
Car, je vais surement deborder du sujet, comme d'habitude.....
mais quand on voit l'histoire des caricatures, même si celles-ci peuvent etre offensante et je le conçoit, donne l'impression que l'on a fait un bon en arrière !!!!!!!
Je repense a HAra-Kiri et ses blagues monstrueuses!aujourd'hui finit!
Je referme la parenthèse!

En tous cas pour l'affaire d'Outreau, nous avons un moyen pour nous citoyens d'entendre et d'avoir des infos qu'il faut prendre en considération
ça peut nos arriver un jour!alors si le systeme change et que le droit a la présompton d'innocence perdure et s'améliore,je dis bravo!!!Un peu confus le franck, mais cette histoire l'est tellement!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lesnoop
Invité



MessageSujet: re   Jeu 9 Fév - 18:35

Lorsque le juge d'instruction estime que le dossier est terminé, c'est-à-dire qu'il n'y a plus d'actes nécessaires à la manifestation de la vérité, il communique le dossier au procureur de la République ou à un de ses substituts, qui rédige le réquisitoire définitif, il n'est donc pas l'unique intervenant dans un dossier.
Si la responsabilité du juge d'instruction dans l'affaire d' Outreau peut-être engagée, il en va alors de même de toutes les juridictions compétentes dans ce dossier. Quand même les rouages de la justice font défaut, la presse à obligation a juste titre d'informer la population, mais certainement pas de surenchérir les faits. Dans l'affaire d'outreau beaucoup d'encre a coulé, plus a tort qu'a raison. Les médias ont relayés dans une totale frénésie l'horrible mais sensationelle affaire d'Outreau. Le métier du journalisme n'est il pas de vérifier aussi l'information ? De mener des investigations et de rapporter seulement des faits dans la plus singulière objectivité. Je crains en effet que la pression de nos journalistes influenca un juge d'instruction en devenir et construction. Certes rien n'excusera son arrogance et son acharnement, mais rappelez vous les éditions du 20heures pendant de longues semaines, peu de faits mais des témoignages et des images chocs. La France a digérer cette monstrueuse affaire sans jamais émettre de critique quand aux nombre d'accusé et aujourd'hui elle s'émeut d'une injustice qui pourrait l'atteindre. Alors aprés l'exaltation produite par l'immonde affaire, on hurle contre cette justice aveugle, mais je me demande encore qui du Français ou de ses administrations est le plus aveugle.

sos LeSnoop
Revenir en haut Aller en bas
mayaa
Invité



MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Jeu 9 Fév - 19:22

Oui bien sur que la presse a relayé les informations erronnées mais non ce n'est pas le boulot des journalistes de faire celui de la police et encore moins celui de la magistrature. J'imagine que la presse comme l'opinion publique étaient déja sensibilisés par les antécedents de l'affaire dutroux.
Quand au petit juge je doute fort qu'il ait été influencé par qui que ce soit, hier la commission lui a clairement mis en évidences des erreurs indéniables, qu'il n'a a aucun moment reconnu, il répondait à coté systématiquement. Il n'accepte pas être faillible. C'est sans doute ce qui fait qu'il y ait tant d'acharnement sur lui.
Je pense que s'il arrivait à dire pardon , à présenter des excuses , ou un quelconque regret, il serait beaucoup plus facile aux ex-accusés et à l'opinion de comprendre. C'est son attitude qui le perd. Enfin à chacun de se faire son opinion la dessus, aucun de nous ne détient la vérité! bye
Revenir en haut Aller en bas
lesnoop
Invité



MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Jeu 9 Fév - 19:41

Mais non... Le rôle du journaliste est sans aucun doute d'informer. Il lui faut aussi poser des questions pour que les lecteurs/auditeurs/téléspectateurs et autres ne se contentent pas de recevoir des informations pré-mâchées, au risque, un jour, d'accepter n'importe quelle propagande. Mais alors, si le rôle des journalistes est aussi noble, ne devraient-ils pas en mesurer l'importance et respecter au delà de l'imaginable les gens auxquels ils s'adressent? Cela implique donc de prendre la mesure des mots que l'on utilise, ne pas survendre un sujet, histoire de meubler ou de vendre de la publicité.
Mais il semble que les journalistes, pour une grande partie, aient surtout pris la grosse tête. Assis derrière leurs écrans, ils ne mesurent plus le poids des mots qu'ils utilisent. Il ne mesurent pas le ridicule et la vacuité des sujets qu'ils montent en épingle. Ils encensent un jour et brûlent la même chose le lendemain. Oui maya tu as raison nul ne détient la vérité.

Shocked lesnoop
Revenir en haut Aller en bas
musico

avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : orleans
célib. ou en couple ? : 50
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   Ven 10 Fév - 0:21

Je crois qu’il y a trois affaires :
- Outreau, les erreurs d’un juge ET d’un système judiciaire
- Les aspects positifs de la couverture médiatique
- Ces excès Evil or Very Mad

Que le juge Burgeaud ait commis des erreurs, c’est vraissemblable, qu’ils doivent être sanctionné pour ces erreurs, c’est possible. Il faudra peut être qu’un jour les juges soient comptables de leurs erreurs s’il est avéré qu’ils en aient commises.
Mais s’ils doivent payer pour ces erreurs, il appartient de faire la juste évaluation des responsabilités au sein d’un système responsable aussi
Il appartient qu’une sanction soit prononcée sur des faits avérés et non sur des faits montés en épingle par une campagne médiatique.
Certes les journalistes ne doivent pas faire le travail des policiers mais relayer une information sans vérification est une faute professionnelle. Parfois des mensonges grossiers sont gobés et recrachés par les médias sans vérification. C’est une faute.

La vérité n’a pas besoin de show médiatique le show médiatique n’informe pas mais il émeut (c’est peut être respectable aussi, mais différent de l’information.

- La liberté de la presse est fondamentale dans nos pays. Elle n’est réelle que lorsque les journalistes font leur boulot : chercher l’information. La vérifier. La publier.
- Pour moi la liberté d’expression n’est pas menacée par le pouvoir, ni par les religions comme on l’entend aujourd’hui mais uniquement par la concentration des pouvoirs et des groupes de presse dans les mains d’hommes puissant : Berlusconi en Italie.
- Malheureusement la presse et les technologies de l’information subissent la pression de groupes financiers et sont l’objet de convoitise d’hommes politiques..

- Puisque j’y suis, à propos des caricatures tient :
- Je n’ai jamais eu de sympathie particulière pour les religions et les églises mais je respecte les gens qui ont une foi religieuse
- J’ai toujours bien aimé Charlie Hebdo, mais là ils se plantent.

A quoi servent ces caricatures Shocked ethnocentriques Shocked : a rien sinon à démontrer une fois de plus la supériorité supposée de l’occident sur les autres cultures. Et bien, c’est aussi réussi que blessant pour ces populations supposées inféreures et de plus inutile

- Rien n’est plus convenu et conformiste aujourd’hui que de s’en prendre aux religions. Tout le monde le fait. Le succès est assuré mais Il fallait le faire il y a bien longtemps pour montrer du courage et de l’indépendance d’esprit.
Et tant qu'à faire, il est toujours mieux de se montrer critique chez soi…
Je vous embrasse
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: outreau : outrés ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
outreau : outrés ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affaire d'Outreau... qu'en pensez vous ?
» JUSTICE, OUTREAU ETC... PEUT-ON S'Y FIER ?
» Pensez-vous que les accusés d'outreau sont innocents?
» "Outreau, l'autre vérité" avec cinq invités à l'ENS
» Outreau : le juge Burgaud doit-il être révoqué ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-actu-
Sauter vers: