sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 sida et cerveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mayaa
Invité



MessageSujet: sida et cerveau   Mar 11 Oct - 17:03

Les traitements qui parviennent à ralentir la progression du sida dans le corps ne peuvent la freiner dans le cerveau


Malgré les médicaments, le virus s'attaque aux zones de l'activité motrice, du langage et des sens, selon une étude de chercheurs américains publiée lundi.

Ces scientifiques déclarent avoir découvert que le cerveau est bien plus vulnérable au VIH que les autres parties du corps, même lorsque les malades suivent un traitement médicamenteux.

"Cette étude a produit deux grandes surprises. Premièrement, le SIDA s'attaque au cerveau de manière sélective. Deuxièmement, le traitement médical ne semble pas ralentir les dégâts" infligés par le virus au cerveau, selon Paul Thomson, de l'Université de Los Angeles (UCLA), associé pour ces recherches à l'Université de Pittsburgh.

Le cerveau "offre un sanctuaire au VIH que la plupart des médicaments ne peuvent pas atteindre", a-t-il affirmé.

Au cours de l'étude, les chercheurs ont analysé les images à résonance magnétique nucléaire (IRM) des cerveaux de 26 personnes infectées par le virus et 14 personnes séronégatives. Les IRM des personnes touchées par le virus ont montré en moyenne une perte de 15% des tissus du cerveau dans les centres régulant le mouvement et la coordination, selon le docteur Thompson. "La perte de tissu suit la perte de cellules (immunitaires) T, ce qui signifie que les gens dont le système immunitaire est déficient présentent aussi de graves dégâts au cerveau."

Les malades souffrent souvent d'une perte du vocabulaire, de problèmes de jugement et de difficultés à s'organiser, ont indiqué les chercheurs. Les cas les plus graves se traduisent par une perte de mémoire et une démence comparable à celle de la maladie d'Alzheimer.

L'étude a été publiée lundi dans le périodique américain "Proceedings of the National Academy of Sciences".
Revenir en haut Aller en bas
 
sida et cerveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour Dan: notre cerveau est-il programmé pour croire?
» au coeur du cerveau de l'autisme TSR
» Danger du tabac sur le cerveau
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» SIDA : un nouvel espoir, un vrai !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-santé-
Sauter vers: