sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 VIH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lesnoop
Invité



MessageSujet: VIH   Lun 7 Aoû - 17:59

VIH : l'efficacité des trithérapies freinée par l'accès tardif au traitement

L'efficacité des multithérapies anti-VIH, dix ans après leur introduction, se trouve en partie freinée par un dépistage et un accès au traitement plus tardifs, selon une étude portant sur plus de 20.000 patients.

L'étude, publiée samedi dans la revue médicale The Lancet, à quelques jours de l'ouverture de la XVIe conférence mondiale sur le sida à Toronto, porte sur 22.200 patients d'Europe (dont 5.000 pour la France) et d'Amérique du Nord. Les patients étudiés ont tous reçu un premier traitement entre 1995 et 2003, contenant au moins trois anti-rétroviraux (ARV).

Selon l'étude, l'effet des multithérapies ARV sur la charge virale s'est amélioré au fil des années. En 2002/2003, 83% des patients avaient une charge virale indétectable six mois après le début du traitement contre 73% en 1997 et 58% en 1995/1996. Mais l'étude révèle que la mise sous traitement, qui tend à être plus tardive (notamment du fait de dépistages tardifs), freine l'amélioration au niveau de la progression de la maladie et de la mortalité (stable à 2%). Le taux d'"événements cliniques" (infections opportunistes essentiellement) définissant le sida un an après le début du traitement, après avoir baissé en 1998 et 1999, tend depuis à augmenter à nouveau.

Cette donnée concorde avec un rapport d'experts publié en juillet selon lequel, en France, la moitié des patients commencent leur traitement alors qu'ils ont déjà un déficit immunitaire sévère ou un sida, souvent parce qu'ils ignorent leur séropositivité au moment du diagnostic.

Autre point significatif de l'étude du Lancet : l'évolution des populations traitées qui témoigne de l'hétérosexualisation de l'épidémie. La proportion d'homosexuels masculins a diminué avec le temps. De 56% en 1995/1996, elle est passée à 34% en 2002/2003.

Mis en ligne le 07/08/06 E-llico
Revenir en haut Aller en bas
 
VIH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-infos :: Sida-savoir vih-
Sauter vers: