sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 tabac : les fumeurs bientôt discriminés ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mayaa
Invité



MessageSujet: tabac : les fumeurs bientôt discriminés ?   Lun 7 Aoû - 19:38

NOUVELOBS.COM | 07.08.06 | 17:19

Une entreprise peut refuser d'employer un fumeur, sans être poursuivie pour discrimination, selon la Commission.

U ne porte parole de la Commission européenne a reconnu samedi 5 août qu'une entreprise peut refuser d'employer une personne parce qu'elle fume, sans pour autant être taxée de discrimination.
Refuser un emploi à un fumeur parce qu'il est fumeur n'est "pas couvert par la législation européenne contre les discriminations", a expliqué Katharina von Schnurbein, porte-parole du commissaire européen à l'Emploi et aux Affaires sociales Vladimir Spidla. Elle a ainsi confirmé une information du Financial Times.

Une discrimination irlandaise

Catherine Stihler, une députée européenne britannique avait soulevée la question. L'élue travailliste a demandé au commissaire de s'exprimer sur une annonce d'emploi d'une entreprise irlandaise, qui précisait aux fumeurs qu'ils n'avaient "pas besoin de postuler", selon le Financial Times.
"La législation anti-discrimination européenne interdit la discrimination sur la base d'origines raciale, ethnique, d'un handicap, de l'âge, de l'orientation sexuelle, de la religion et des croyances", a répondu le commissaire.

"Une annonce d'emploi disant que les fumeurs n'ont pas besoin de postuler ne semble tomber dans aucune des justifications d'interdiction mentionnées ci-dessus", a-t-il poursuivi. Le quotidien précise que la député britannique a demandé son interprétation à la Commission européenne, alors que le gouvernement irlandais considère que l'action en question n'enfreignait aucune loi.
Revenir en haut Aller en bas
maya

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1268
Age : 54
Localisation : paris
sexualité : vivante
célib. ou en couple ? : ...
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: L'interdiction c'est pour demain...   Dim 8 Oct - 10:53

Interdiction du tabac :
exceptions en janvier

NOUVELOBS.COM | 08.10.06 | 08:11

Selon France-Soir, la cigarette sera interdite dans les lieux publics dès 2007 sauf dans les cafés, hôtels, restaurants et discothèques.


L e tabac sera interdit dans tous les lieux publics à partir du 1er janvier prochain, sauf dans les cafés, les restaurants, les hôtels et les discothèques, écrit France-Soir samedi 7 octobre.Une information que Matignon refuse de confirmer ou d'infirmer, se contentant de rappeler que le Premier ministre "va s'exprimer sur le sujet dans quelques jours".
Selon le quotidien, le Premier ministre Dominique de Villepin s'apprête à annoncer une procédure d'interdiction en deux temps. La cigarette sera interdite dans tous les lieux publics le 1er janvier 2007. Les cafés, hôtels, restaurants et discothèques auront un délai supplémentaire d'un an, jusqu'au 1er janvier 2008.
La mission de l'Assemblée nationale sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics s'est prononcée dans le rapport qu'elle a adopté mardi pour le bannissement du tabac de tous les lieux publics "au plus tard" au 1er septembre 2007.

Les buralistes en colère

"C'est une mesure extrémiste", avait aussitôt réagi le représentant des débitants de tabac René Le Pape, alors que le gouvernement doit rendre publique sa décision à la mi-octobre.



"Le statu quo n'est pas acceptable", souligne le rapporteur dans ses conclusions, en rappelant que le tabagisme passif est responsable de 3.000 à 5.000 morts par an. Le tabac est responsable de 60.000 morts en moyenne par an en France. La mission se prononce donc pour "une interdiction absolue de fumer dans les lieux de travail et les lieux affectés à un usage collectif", et ce "sans qu'il subsiste la possibilité d'aménager des emplacements réservés aux fumeurs, quels qu'ils soient".
Elle refuse en particulier toute "dérogation permanente" pour les tabacs, cafés, hôtels, restaurants et discothèques, au nom du "respect du principe constitutionnel d'égalité".

"Réexamen global et régulier"

La mission propose en revanche "un réexamen global et régulier" de la situation financière de ces établissements. "Si leur chiffre d'affaires baisse, il faudra une disposition fiscale qui permette de neutraliser le préjudice qu'ils auraient subi", a expliqué mardi le rapporteur UMP de la mission d'information, Pierre Morange.
Le rapport laisse ouverte la possibilité de construire des fumoirs "facultatifs".
Mais les conditions imposées sont pour le moins dissuasives: ils devront être "obligatoirement des espaces hermétiquement clos, dotés de systèmes d'extraction et soumis à des normes sanitaires extrêmement rigoureuses". Et aucun service ne pourrait y être fourni au client, afin qu'aucun salarié ne soit exposé aux fumées. Bref: ils "sont quasiment infaisables", a estimé le président (PS) de la mission, Claude Evin.

"Mesure extrémiste"

Le président de la Confédération des débitants de tabac René Le Pape a dénoncé mardi sur RMC une "mesure extrémiste". "J'espère quand même que le Premier ministre (Dominique de Villepin) aura du bon sens et pourra nous proposer quelque chose de plus adapté", faute de quoi il a menacé d'appeler à la "mobilisation générale et pourquoi pas à nouveau (à) battre le pavé parisien". Les débitants de tabac réclament "un délai pour la mise en application" et "des mesures d'accompagnement".
Même son de cloche du côté de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH): "nous sommes contre une interdiction totale et nous restons contre une interdiction totale", a expliqué son vice-président Francis Attrazic à l'Associated Press.
"On va encore faire porter le chapeau aux cafés, hôtels, restaurants", s'est-il insurgé. Et "cela aura des conséquences financières énormes".
Pour la mission parlementaire, l'interdiction de fumer doit également s'imposer dans les établissements de soins, les maisons de retraite ou les prisons. Le tabagisme serait également totalement interdit dans les écoles, collèges et lycées, "sans possibilité d'y aménager des pièces pour fumeurs".
Elle propose de privilégier la voie du décret pour imposer cette interdiction, eu égard à "l'extrême encombrement de l'ordre du jour parlementaire pour les prochains mois".

Evin "un peu déçu"

Claude Evin, s'est dit à ce sujet "un peu déçu". "J'aurais préféré que ce soit une loi qui soit adoptée. On en a encore le temps avant la fin de la session parlementaire. Cela aurait notamment permis que l'on passe à une interdiction totale de fumer dans les lieux de travail et dans les lieux collectifs", a-t-il affirmé.
Le député UMP de Paris Pierre Lellouche a de son côté réclamé un peu de clémence pour les fumeurs. "Je suis à la fois respectueux de la loi et de la liberté des autres.
Mais de grâce! Un peu d'espace de liberté individuelle!", a-t-il lancé dans les couloirs de l'Assemblée nationale.
Partisan de l'interdiction de fumer dans les lieux publics, le président de l'Assemblée nationale Jean-Louis Debré a annoncé mardi son intention de "donner l'exemple" en fermant au 1er janvier 2007 le petit bureau de tabac situé à l'intérieur du Palais Bourbon. Après l'interdiction du tabagisme, la buvette des députés sera-t-elle la prochaine victime? "Il n'y a pas d'alcooliques à l'Assemblée nationale", a rétorqué Jean-Louis Debré. (avec AP)

_________________
Quelqu’un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage. C.Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snorro
Invité



MessageSujet: Re: tabac : les fumeurs bientôt discriminés ?   Lun 9 Oct - 6:14

Shocked Bon, encore une autre collectivité qui va tomber sous le joug de l'intolérance. Ici au Québec c'est fait depuis juin, même dans les bars et discothèques

fumeur
Revenir en haut Aller en bas
tropik

avatar

Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 56
Localisation : 77-ina my zion-91 ina Janet ghett'
sexualité : épanouie
célib. ou en couple ? : Janet je t'aime,petite princesse...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: tabac : les fumeurs bientôt discriminés ?   Lun 9 Oct - 11:01

Et oui c'est bien moi ki le clame haut et fort c'est une bonne chose ke babylon vient de nous pondre pour une fois,incroyable,il instaure une loi ki va lui faire perdre de l'argent....humm çache kk chose.Sans oublier ke en france ce que l"on adorent c'est transgresser leurs lois hihi.Goods vibes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musico

avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : orleans
célib. ou en couple ? : 50
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: tabac : les fumeurs bientôt discriminés ?   Mar 10 Oct - 23:09

Est ce que ce n'est pas simplement un moyen de mesurer la docilité du citoyen lambda ( ou formule plus radicale sa soumission à l'autorité) ?
on ne laisse guère de possibilité aux personnes de dire leur avis sur le sujet.
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tabac : les fumeurs bientôt discriminés ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
tabac : les fumeurs bientôt discriminés ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Non respect de la loi anti-tabac
» Décret anti-tabac N°2006-1386 du 15.11.2006
» Le tabac et la disparition du goût
» Danger du tabac sur le cerveau
» Les plantes médicinales bientôt interdites dans L'UE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-actu-
Sauter vers: