sidamis


 
AccueilFAQS'enregistrerGaleriePortailRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 mini revue de presse vih semaine du 24/09/2006

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mayaa
Invité



MessageSujet: mini revue de presse vih semaine du 24/09/2006   Sam 23 Sep - 11:47

20/09/2006 KALETRA, ASSOCIATION DE LOPINAVIR ET RITONAVIR : LE COMPRIMÉ À LA PLACE DE LA CAPSULE MOLLE
http://www.sidanet.asso.fr/
Aussi efficace et plus simple d’utilisation pour les patients infectés par le VIH 1, la nouvelle forme comprimés pelliculés de Kaletra (lopinavir 200 mg/ritonavir 50 mg), qui remplacera progressivement l’actuelle forme capsule molle, sera prescrite selon la dose recommandée chez l’adulte et l’adolescent, à raison de deux comprimés, deux fois par jour, au cours ou en dehors des repas, sans précaution particulière de conservation.EN JUILLET dernier, l’AMM européenne et l’obtention du prix (Abbott n’avait revendiqué aucune augmentation) ont été rapidement obtenues (« Journal officiel » du 25 août 2006) pour la nouvelle forme galénique comprimés pelliculés (lopinavir 200 mg/ ritonavir 50 mg) de Kaletra, seul inhibiteur de protéase coformulé. L’activité antivirale, rappelons-le, est due au lopinavir, qui inactive des protéases du VIH ; le ritonavir, trop faiblement dosé pour avoir une activité antivirale, en inhibant l’enzyme du métabolisme du lopinavir, augmente les concentrations plasmatiques du lopinavir.Les comprimés pelliculés se substitueront progressivement aux capsules molles (133,3 mg/ 33,3 mg). Pendant la période de transition, les deux formes seront simultanément disponibles (pharmacies d’hôpital et de ville), mais ne devront en aucun cas être coadministrées.Les Laboratoires Abbott précisent que Kaletra (80 mg/20 mg) solution buvable subsiste, en particulier pour les enfants de plus de deux ans.Des différences à connaître. Les différences entre la forme capsule et comprimé pelliculé doivent être connues par tous les prescripteurs et patients concernés. Une lettre d’information, qui sera adressée par courrier aux professionnels de santé, et une plaquette d’information, distribuée aux patients, sont en ligne sur le site de l’Afssaps depuis le 4 septembre 2006.
http://www.sidanet.asso.fr/webapps/komplete/index.php?KTURL=mod_quotimed.html&page=70

19/09/2006 NON AUX RESTRICTIONS DE LIBERTÉ DE CIRCULATION DES PERSONNES SÉROPOSITIVES !
http://citegay.fr/actualites.htm
Act Up-Paris et Elus Locaux Contre le Sida interpellent la France à l'occasion de la présentation officielle de l'UNITAID par Jacques Chirac au siège de l'ONU à New-York.Dans quelques heures, Jacques Chirac présentera officiellement UNITAID au siège de l'ONU à New-York. La création de cette structure pourrait permettre, via la contribution de solidarité sur les billets d'avion, de garantir un financement à long terme pour l'achat de médicaments.Pour autant, même si concrètement il pouvait être compliqué de modifier le calendrier international, Act Up-Paris et Elus Locaux Contre le Sida estiment étonnant et inopportun de présenter UNITAID dans un pays où ses principaux bénéficiaires, les personnes touchées par le VIH/Sida, ne peuvent entrer ! En effet, Act Up-Paris et Elus Locaux Contre le Sida rappellent que les personnes séropositives ne peuvent légalement se rendre au siège des Nations-Unies, situé aux Etats-Unis, donc dans un pays qui refuse l'entrée aux personnes séropositives, même en tant que touriste.
http://citegay.fr/actualites.htm

19/09/2006 SÉROPOSITIVITÉ : AIDES ORGANISE DES ETATS GÉNÉRAUX
http://v2.e-llico.com
L'association Aides organise des Etats Généraux des gays touchés par le VIH/sida. Ils auront lieu à Paris les 24, 25 et 26 novembre 2006.Ces Etats Généraux ont pour but de permettre une meilleure prise en compte des besoins des hommes gay séropositifs et de répondre aux enjeux actuels de l'épidémie. Cette initiative fait suite à une précédente édition organisée en 2002 sur le thème "Homosexualités et identités: l'impact du VIH sur les minorités sexuelles". Quatre ans plus tard, Aides veut à nouveau ouvrir un espace public d'expression et de témoignage alors que le contexte dans lequel vivent les personnes atteintes a largement évolué. Le travail se fera en ateliers centrés sur le vécu, les projets de vie ou le partage d'expérience. En parallèle se déroulera un séminaire associatif réunissant un grand nombre d'associations LGBT pour réfléchir aux enjeux de l'épidémie et élaborer de nouvelles pistes d'action autour de la prévention, du soutien et de la visibilité de la séropositivité. Les personnes souhaitant participer à ces Etats Généraux sont invitées à se rapprocher de la délégation Aides la plus proche : www.aides.org ou 0 820160120
http://v2.e-llico.com/article.htm?rubrique=actu&articleID=13925

22/09/2066 INFECTION À VIH : LE TABAGISME FAVORISE-T-IL LA SÉROCONVERSION ?
http://www.sidanet.asso.fr/
Une revue de la littérature indique que le tabagisme pourrait être associé de manière indépendante à la séroconversion pour le VIH. Mais ne montre pas de lien avec la progression vers le sida. «LE TABAGISME et l’infection par le VIH représentent les deux causes majeures de décès dont l’ampleur continue à croître», indiquent les auteurs d’une nouvelle étude*. Les interrelations entre ces deux fléaux constituent un nouveau champ d’étude. Exploré entre autres par A.S. Furber et coll. (Sheffield, Royaume-Uni). Au terme de leur analyse de la littérature, ils concluent que «le contrôle du tabagisme et le sevrage représentent des mesures de santé publique qui pourraient contribuer à l’efficacité des programmes de lutte contre le VIH». On s’est aperçu depuis un certain temps déjà que le tabagisme augmente les risques infectieux et notamment celui des MST. Le travail de Furber et coll. a été entrepris pour savoir si le tabagisme peut constituer un facteur de risque indépendant de deux situations cliniques liées au VIH : la séroconversion et la progression vers le sida. Une analyse de la littérature a permis de sélectionner six études où la séroconversion pour le VIH figurait parmi les mesures retenues pour satisfaire aux critères d’évaluation. Les patients étaient donc suivis avant et après la séroconversion. Parmi ces six études, cinq retiennent le tabagisme comme facteur de risque indépendant après correction pour les variables confondantes. Les odd ratios ajustés se situent entre 1,6 et 3,5. Par ailleurs, dix autres études où la progression vers le sida constituait un critère d’évaluation ont été passées au crible. Mais une seule d’entre elles conclut à l’existence d’une relation entre l’étape « progression vers le sida » et le tabagisme.
http://www.sidanet.asso.fr/webapps/komplete/index.php?KTURL=mod_quotimed.html&page=70

22/09/2006 UNE RÉSOLUTION DE L'OMS SUR L'ACCÈS UNIVERSEL AUX TRAITEMENTS CONTRE LE SIDA RETIRÉE SUR DEMANDE AMÉRICAINE
http://clubobs.nouvelobs.coml
Une résolution appelant à un accès universel des traitements contre le virus du Sida a été retirée de la conférence de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans la zone Pacifique, parce que les Etats-Unis ont souhaité la modifier, ont annoncé des dirigeants. Les représentants américains ont soumis une série d'amendements de dernière minute pour modifier la résolution, notamment sur les programmes d'échange de seringues et de traitement à la méthadone pour les personnes dépendantes à la drogue. Le ministre néo-zélandais de la Santé, Pete Hodgson, qui accueille la conférence annuelle de la zone Pacifique de l'OMS, a déclaré que la résolution avait été retirée des discussions parce qu'il «avait été demandé par Washington d'apporter certaines modifications de vocabulaire.»
http://clubobs.nouvelobs.com/article/2006/09/22/20060922.FAP3335.xml

22/09/2006 LES RESPONSABLES AMÉRICAINS DE LA SANTÉ RECOMMANDENT UN DÉPISTAGE PLUS SYSTÉMATIQUE DU VIH
http://clubobs.nouvelobs.com
Tous les Américains âgés de 13 à 64 ans devraient passer régulièrement le test du sida pour permettre un dépistage précoce du virus et arrêter l'extension de la pandémie, estiment les autorités fédérales américaines de la santé dans des recommandations rendues publiques jeudi. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) estiment ainsi que le test du VIH devrait devenir aussi courant que la mesure du taux de cholestérol. «De nombreuses personnes ne sont pas diagnostiquées avant d'être atteintes par des maladies liées au virus», explique le docteur Timothy Mastro, directeur de la division VIH/Prévention du sida des CDC, basés à Atlanta. «En identifiant les gens plus tôt (...) nous leur permettrons d'accéder à des thérapies qui prolongent la vie, et également, via la prévention, nous apprendrons comment éviter la contamination d'autres personnes par le VIH», a-t-il ajouté. Cette annonce a été saluée par ceux qui estiment que ces recommandations des CDC, non-obligatoires mais influençant l'action des médecins et organismes d'assurance médicale, peuvent améliorer la situation. On estime à 250.000 le nombre d'Américainsséropositifs qui l'ignorent.«C'est une importante stratégie de santé publique pour stopper l'extension du VIH», s'est réjouie le docteur Nancy Nielsen, médecin de l'Etat de New York et membre du conseil de direction de l'influence American Medical Association.Auparavant, les CDC recommandaient les tests réguliers uniquement pour les groupes considérés à risques, comme les utilisateurs de drogues par voie intraveineuse ou les homosexuels. Ils conseillaient également le dépistage systématique des femmesenceintes ainsi que dans les hôpitaux ou services médicaux installés dans les zones à forte prévalence du virus.En vertu des nouvelles recommandations, ce dépistage du VIH aurait lieu dans le cadre des examens médicaux de routine qui sont effectués lors d'un check-up complet ou en cas d'intervention médicale d'urgence. Les patients pourraient en revanche refuser ledépistage du VIH.
http://clubobs.nouvelobs.com/article/2006/09/21/20060921.FAP3276.xml
Revenir en haut Aller en bas
 
mini revue de presse vih semaine du 24/09/2006
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revue de Presse Royale 1
» Revue De Presse Invité : Pierre Jovanovic 5 mai 2010
» Conseils pour l'exercice de revue de presse en 3e ?
» Revue de presse de Pierre Jovanovic sur RIM
» 4e : faire faire une revue de presse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sidamis :: Sida-infos :: revues de presse-
Sauter vers: